2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 09:10

"Le Bhoutan, c’est où " ? Voila la question, qui nous est posée dans la plupart des cas lorsque l’on a annoncé que notre prochain voyage serait au pays du « Bonheur National Brut » ou BNB *BNB voir en fin d'article

Ce petit royaume d'Asie (un peu plus petit que la Suisse) est situé dans l'Est de la chaine de l'Hymalaya, aux confins de la Chine et de l'Inde. L'un des pays voisins du Bhoutan est le Népal avec lequel il ne partage pas de frontière car séparé par l’état indien du Sikim. Il est en quasi-totalité occupé par des montagnes. La capitale de ce pays de moins d’un million d’habitants est Thimphou (100 000 habitants)

Après avoir été influencé par la civilisation tibétaine qui lui a servi de modèle pendant des siècles, le Bhoutan a développé une culture originale, en matière d’écologie, de spiritualité, de statut politique, d’architecture, d' artisanats, qui le démarquent des autres régions himalayennes.

Il ne fut jamais colonisé, il a su préserver sa culture ancestrale et ses traditions contre les pressions extérieures. Son histoire est marquée par le bouddhisme, il fait partie du quotidien encore de nos jours.

Pour en savoir plus sur ce pays discret et méconnu, suivez nous dans cette aventure….sur le parcours en rouge ci-dessous

cliquer pour lancer la musique

Ce récit de voyage (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages, des anecdotes….

 Paris – Delhi

Nous sommes à Roissy depuis hier, Christine notre guide accompagnatrice attend les 7 personnes du petit groupe que nous formons. 10h40 l’avion d’Air France décolle direction Delhi, pour environ 8 h de vol plus 1 heure pour atterrir à l’aéroport Indira Gandhi, pour cause d’encombrement. Nous arrivons à l’hôtel près de l’aéroport vers 1 h 30 (locale) du matin .

 Delhi - Paro

Levés à 3h30, départ aéroport pour Paro à 4 h, décollage à 6h, réenregistrement des valises……= 2 h de « sommeil » en 48 h!. Le vol pour Paro dure environ 2 h, mais en raison de l’annulation au dernier moment du vol Drukair remplacé par la Bhoutan Airlines, nous allons faire escale à Katmandou (1400m)

Impossible d’atterrir cette fois-ci pour cause de brume au sol, l’avion tourne en rond au dessus des montagnes et de Katmandou. Grand ciel bleu au dessus des nuages, nous ne rêvons pas, les magnifiques vues sur l’Himalaya (Everest, Dhaulagiri-L – Annapurna – Lhotse, Kangchenjunga…..) s’offrent à nous pendant presque 1h 30 et dire que certains paient cher pour faire ce survol en petit avion !!! sans être sûr du temps.

Re-décollage pour Paro, atterrissage délicat, un peu acrobatique, slalom entre les vallées; Seulement quelques pilotes sont habilités à atterrir ici.

Nous sommes posés vers midi à Paro (2300m), « la piste est la seule ligne droite au Bhoutan » dira t on ensuite !!!.

Notre guide local Kunzang et notre chauffeur Punjab nous accueillent en costume traditionnel obligatoire le gho. Echarpe blanche en soie autour de notre cou, en guide de bienvenue, ils nous emmènent à l’hôtel et au restaurant pour le déjeuner. Le circuit "Traversée de la terre du dragon" commence. Tout comme en Inde, ici conduite à gauche.

Dans l’après midi, visite du Musée National exposant costumes traditionnels, armes, armures, le batiment rond est en travaux suite aux dégats causés par le tremblement de terre. Le Rinpung Dzong « la forteresse des joyaux » érigée à la demande du Zhabdrung Ngawang Namgyel au XVII ème siècle est gérée par des moines.

Le Rinpung Dzong « la forteresse des joyaux » siège administratif et religieux. Nous découvrons les peintures colorées, les différentes cours des batiments ou vivent les moines.

cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur flèches pour faire défiler les photos

cliquer sur flèches pour faire défiler les photos

Les enfants reviennent de l’école en uniforme et nous interpellent. ici pas de ramassage scolaire, l'aller et retour à l'école prend souvent plusieurs heures par jour.

il faut dire qu’ils ne doivent pas voir de touristes tous les jours !!!

Promenade dans Paro, son marché ou rien n'a l'air de manquer, surtout pas les piments et

dans les boutiques pour les premiers achats. Il faut s'habituer à la  tenue des hommes, le gho et pour les femmes la kira.

Nous sommes à plus de 2000m mais il y a des orangers.

Attention Paro est une petite ville de 4500 habitants, certaines l’a voyaient plus grande !!!

Première nuit complète depuis le départ, toutefois perturbée par les aboiements intempestifs des chiens. Le Bouddhisme Bhoutanais prescrit un respect absolu de la vie des animaux, pas question donc d’éliminer les chiens errants.

 Paro – Taktsang – Kyichu – Thimphu

Départ matinal, 30 mn de route pour atteindre le sentier de randonnée menant à Taktsang, monastère le plus célèbre du Bhoutan, appelé aussi « la tanière du tigre »

Descriptif sur notre site de randonnées en cliquant sur la photo ci-dessous.

Le chemin monte régulièrement, l’accès au monastère peut également se faire en louant des chevaux jusqu’à mi parcours.

Nous découvrons notre objectif tout en haut de la falaise

Les drapeaux de prières nous accompagnent presque tout le long, c'est une forme de balisage qui nous change!.

Il doit même y avoir des prières françaises !!!

Aprés 1h30 de marche, petite pause thé/gâteaux au lieu dit la cafétéria,

et nous voila reparti pour encore 1h30 avant d’arriver au monastère.

Le chemin se poursuit par 700 à 800 marches en descente, puis en montée pour terminer.

La récompense est au bout du chemin et des escaliers.

Le monastère est accroché à la falaise à plus de 3100 m d’altitude à environ 800 m au dessus de la vallée de Paro. Site sacré et ensemble de temples, il a été construit en 1692 autour de la grotte Taktshang Senge Samdup où Padmasambhava aurait médité pendant trois ans, trois mois, trois semaines, trois jours et trois heures au VIIIème siècle.

Quelques uns des centaines des tsa tsa (mini chortens en offrande)

Chaussures quittées, appareils photos confisqués, la visite commence et dure environ 1 heure.

Dernier regard avant de reprendre le chemin du retour à savoir les 700/800 marches d’escalier, et la descente jusqu’au point de départ. Là, une sympathique table nous attend pour un soit disant pique nique, avec des « gamelles » de plusieurs plats différents dont l’immanquable riz.

Le soleil et la chaleur sont de la partie, la crème solaire est nécessaire.

Après ce bien sympathique repas, visite du ravissant monastère de Kyichu, un des 108 temples érigés par le roi tibétain Tsongtsen Gampo au VII è siècle.Dans la cour, un magnifique arbre avec double couleur de fleurs sur le même tronc fait un idéal premier plan pour les photos.

Ne pas oublier de tourner les moulins à prières toujours dans le sens des aiguilles d'une montre. Ici, ce sont des petits.

Là des grands !

Une heure de bonne route (60 km), d'après Christine la meilleure du pays, et nous voila à Thimphu, capitale du pays. Elle avait bien raison !!!Un arrêt photo au mémorial Chorten construit en 1974 en mémoire du 3 ème roi, considéré comme le père du Bhoutan moderne. Nous nous joignons au peuple qui récite des prières, surement le mantra le plus cèlèbre "Om Mani Padme Hum = Gloire au bouddha qui est dans le lotus", en tournant 3 fois, toujours à gauche autour du chorten

avant de rejoindre l’hôtel. Le seul policier faisant la circulation au Bhoutan est là (pays ou il n'y a pas de feux tricolores!)

Pour le repas un test vin rouge Bhoutanais !

Nuit perturbée en raison des aboiements des chiens, même en ville

 Thimphu - Punakha (alt 1310m) 80 km

Ce matin, visite au «Kuensel Phodrang» communément appelé «le promontoire du Bouddha» en passant par une route panoramique pour admirer la vallée de Thimphu.

Haute d’environ 52m sur 3 étages, la statue de bronze du Bouddha Dordenma, domine la ville, elle est la plus grande dans le monde. Commencée en 2015, la statue n’est pas terminée 125 000 petits bouddhas seront installés à l’intérieur. Elle sera un lieu de pelerinage. A l'intérieur, un superbe tableau en soie, dommage "no photos" on dirait une peinture.

Ci-dessous Tormas (gateaux sacrificiels fait de beurre, farine, riz )

Départ pour Punakha, soit 3 h de route pour environ 80 km,

Un arrêt au col de Dorchu (3000 m) et ses 108 chortens, vue sur les hauts sommets par temps clair. La descente du col est difficile en raison des travaux de réfection de la route en perpétuel chantier mais n’atteint pas le moral de la troupe. Croisements difficiles, route transformée en piste, cela ne fait que commencer " Inc'h Bouddha"!!! Au fur et à mesure de la descente du col, nous observons que la végétation change, résineux, cactus, bananiers, poinsettias et autres plantes semi-tropicales forment un paysage exotique.

Nous arrivons dans la vallée de Chimi pour le déjeuner, presque toutes les maisons du village sont décorées de phallus. Ici vécu Drukpa Kungley  "le fou divin" qui sublime à sa façon les principes du Bouddha, luttant contre la négativité des apparences !! 

Ces phallus ont un objectif commun, ils protègent les maisons et leurs habitants du mauvais œil et des ragots.

Ces peintures murales sont une pratique ancestrale dans l’Ouest du Bhoutan.

Lors de la construction d’une maison ou de sa rénovation, ses habitants engagent des peintres professionnels pour les réaliser. Les femmes venaient prier pour leur fécondité.

La vallée de Punakha (à environ 3h de Paro) jouit d’un microclimat qui permet aux rhododendrons rouges ou blancs, magnolias de plusieurs mètres de hauteur…. de se développer en abondance..

Arrivée à temps pour la visite du superbe Dzong de Punatkha du XVII ème situé entre deux rivières. Elle fut la capitale du royaume jusqu'en 1962.

cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos

cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos

Le dzong compte 21 temples dont le plus grand est la salle d’assemblée pour les moines. On y trouve des statues de Guru Rinpoché, du Bouddha et du Shabdrung. Les peintures murales de ce temple représentent les 12 principales étapes de la vie de Bouddha. Une des images les plus emblématiques du Bhoutan sont ses ponts, et Punakha est probablement le plus populaire. Une inondation en 1958 a détruit le pont qui avait été construit en même temps que le dzong au XVIIe siècle.

Nous avons la chance d’assister à une cérémonie qui exige un service continue : récitation de prières, lectures de texte, musique aux sonorités graves des longues trompettes, des trompes et des conques, plus aigues, des hauts bois et des flutes, plus sourdes des tambours et plus éclatantes des cymbales, et cela en présence d'un moine d'une hierarchie importante.

Repas et nuit à l’hôtel

 Punakha – Trongsa (alt 2200 m) - Bumthang : 210 km

Départ matinal principalement en raison de la route, il nous faudra 7 à 8 heures pour faire les 210 km (départ 7 h arrivée 20 h compris les visites)

La journée commence par la visite du Chimi Lakhang petit complexe religieux (temple de la fertilité) associé au « fou divin » Drukpa Kunley, ce haut lieu de pèlerinage pour les couples en mal d’enfants nous vaudra une ½ h de petite marche à travers la campagne. Les jeunes moines sont en prières, certains sont plus distraits que d'autres, nous y sommes peut être pour quelque chose.

Nous voilà partis par les vallées de Punakha et de Wangdue Phodrang que surplombe le Dzong de Wangdue datant du XVIIème détruit en 2012 par un incendie et en cours de restauration.

La route (ou plutôt piste, chemin..) continue en direction du col de Pélé (alt 3300m) entre bambous, rhododendrons, magnolias…Ce col est considéré comme la limite entre le Bhoutan de l’Est et de l’Ouest et par temps clair, vue sur les hauts sommets.

Yak sur le bord de la route

Quelques achats de produit locaux avant de poursuivre en direction du beau chorten népalais de Chendebji entouré d'immenses rhododendrons.

Nous arrivons  à Trongsa pour le déjeuner puis visite de l’imposant dzong du XVII ème, le plus grand et impressionnant du pays, siège administratif et religieux. A l'entrée, un gigantesque cèdre de plus de 50 m nous domine

Nous continuons Via le col de Yongtong (alt 3400m) dans le brouillard et arrivons à Bumthang vers 20 h fatigués mais contents. Nous nous installons pour 3 nuits chez une famille accueillante en guest-House, thé et gateaux autour du poêle à bois.

Merci chauffeur pour ce long et dur trajet

 Vallée de Choeskor alt 2600 m

Cette vallée,  est l’une des 4 qui compose la région du Bumthang, c’est la plus grande. Les autres sont  les vallées d’Ura, Chumey et Tang. La journée est consacrée à la visite de cette vallée, nous la parcourons essentiellement à pied, ce qui permet de cotoyer les locaux.

Dans l’ordre, nous commençons par le Dzong de Jakar, forteresse située sur une crête, il est aussi appelé aussi le « Dzong de l’Oiseau Blanc »

il est le siège de l’administration du district,  très endommagé par le tremblement de terre de 1897, il a été reconstruit plus petit en 1905.

Le Ke Tcho Sum (Shedra) grande école monastique a inaugurée en 2009 et qui relève du monastère de Tamshing.

Sa fondation remonte au 8ème, il est célèbre à cause  de la cloche qu’il abrite.

Des trésors religieux se trouvaient à l’entrée dans le lac souterrain, le Saint Péma Lingpa aurait scellé l’entrée avec une plinthe de pierre et mis son sceau de lotus.

Le temple ayant brulé en 2010, sa reconstruction est en cours ce qui permet de prendre des photos de ses nombreux piliers et de sa magnifique "bande dessinée" représentant la vie du bouddha.

Toujours à pied, arrêts dans un petit commerce et bar à Whisky pour petits achats de nouilles apéritif. Arrêt  pour voir des femmes tisser à la main des écharpes (bonne vente aujourd'hui).

En arrivant à l’autre temple, nous photographions le soleil, étrange phénomène solaire apparemment rarissime.

Le Tamshing Lakhang, fondé en 1505, est un temple important de part ses peintures d’intérêt primordial dans l’histoire de la peinture de cette région. C’est aussi un monastère, un des seuls endroits ou la tradition des enseignements religieux se perpétue aujourd’hui

Devant le sanctuaire se trouve une cotte de maille attribuée à Péma Lingpa, la tradition veut que l’on fait trois tours du sanctuaire en portant cette cotte (25kg) une partie de nos péchés est alors effacée, vue la queue, nous renonçons !!!

Dans les galeries de gauche et droite sont représentées les premières peintures  des Mille Bouddhas (nous n’avons pas vérifié)

Depuis le monastère de Tamshing on a une belle vue d’ensemble sur le complexe de Kurjé de l’autre côté de la rivière.

Un joli sentier nous emmène  jusqu’à la rivière que nous traversons sur une  passerelle himalayenne décorée de nombreux drapeaux bien sûr. De l'autre côté, nous  retrouvons  nos guide et chauffeur. Ils ont installé le pique nique, gamelles remplies de divers plats dont le riz, préparés par la guest house, mis des tapis sur les pierres au bord de la rivière.

Nous voila reparti à pied voir le Kurjé, site sacré du Bhoutan car Guru Rimpoché y a médité et y a laissé l’empreinte de son corps sur un rocher.

Le complexe actuel  se présente comme 3 temples. Le premier le plus ancien construit en 1652, contre le rocher ou Guru Rinpoché a médité, il comprend 2 sanctuaires superposés, le second est le plus sacré car il c’est là  que se trouve le rocher en forme de grotte qui porte l’empreinte de son corps, Au milieu des bâtiments une énorme statue de Guru Rimpoché.

Entourée de 108 chortens, ce lieu est un des plus vénérés au pays.

Le 2 ème temple le Sampa Lhundrup construit  par le 1er roi du Bhoutan en 1900 , le 3ème temple le Ka Gon Phur sum Ihakhang présente un remarquable travail de la pierre et du bois.

A l'entrée une femme prie sur une pierre particulière.

Toujours à pied dans la campagne, nous nous dirigeons vers le Jampey complexe monastique, ce temple aurait été le premier temple construit au Bhoutan au 7 ème par le roi tibétain Songsten Gampo ; il fait partie des 108 temples construits par ce roi à travers le Tibet et l’Himalaya

 Vallée de Tang  70 km

Départ en bus par la route en travaux, (non je ne me répète pas)

puis petite marche pour rejoindre « le lac de feu », l’histoire mentionne les miracles qui accompagnent la révélation des trésors spirituels enfouis cachés par Guru Rimpoché retrouvés et décodés par Péma lingpa.

Des milliers de « tsa tsa » sur le bord du sentier avant d’atteindre le lac de feu (ou lac en flammes). Nous rallumons le feu car nous sommes les premiers à venir ce jour là à Mebartsho, endroit sacré. Ici Pema Lingpa a révélé plusieurs trésors cachés par le Guru Rimpoché.  Mébatsho n’est pas un lac mais une gorge ou la rivière bouillonne.

En continuant, perdu sur le plateau, nous nous arrêtons à Pémacholing, dans une nonnerie établie au début des années 2000, ici 150 nonnes sont en train de prier, nous nous joignons à elles discrètement, elles nous apportent un tapis pour nous asseoir.

Ne pas oublier ses chaussures en sortant !

 De là belles vues sur l’Himalaya.

Après avoir traversé le village et l’école de Miserthang la route étroite arrive au temple de Ta Rimochen.

Il s’adosse à la falaise, un énorme rocher le domine. C’est un endroit ou le guru Rimpoché a laissé de nombreuses marques. Et toujours les moulins qui tournent ....

De sympathiques rencontres, les locaux  se joignent à nous pour montrer les marques, tenter une conversation….

Les Bhoutanais vivent essentiellement de l'agriculture.

La rivière est proche, un encore joli pont himalayen et un vieux chorten pour décor d’un pique nique avec de sympathiques gamelles préparées  par le guest house.

Les corbeaux et les chiens se régalent des restes…

Poursuite de la journée par la visite  de la demeure d’Ogyen Choling, qui abrite depuis 2001 un très intéressant musée de l’histoire et de la vie d’autrefois, un véritable voyage dans le passé, grâce à l’initiative, aux finances, au travail de toute la famille.

Plusieurs étages, de très beaux escaliers de bois dans cette tour centrale nous occupe une partie de l’après midi. Auteur du livre « Le cercle du karma »  Kunzang Choden en personne, nous explique l’histoire de ce musée, c’est un grand honneur et une grande chance pour nous.

Il fut construit au 18ème siècle par le  gouverneur de Trongsa,

Retour par la même route, pluie et grésil pendant notre visite, c’est la seule de tout le circuit mais il rend la route encore plus difficile. Petit arrêt à Bumthang pour quelques courses souvenirs avant de rejoindre notre guest house.

 Bumthang – Mongar (alt 1700 m)  190 km   7 h de route

Kadrinche à nos sympathiques hôtes, une longue et rude journée de route nous attend encore aujourd’hui en raison du chantier permanent des travaux d’élargissement de la presque seule route qui traverse le Bhoutan d’Ouest en Est.

Un arrêt photos pour la vallée et le village d’Ura village de montagne. La vue est splendide, une impression de bout de bout du monde.

Nous voilà prêt pour l’ascension du  col de Trumsingla alt. 4000 m le plus haut col du pays, par la plus haute route du Bhoutan.La route s’enfonce dans une forêt de conifères, de rhododendrons géants, le col est encore à 30km et n’est faite que de virages, un peu de neige sur le bord de la route, tombée hier.

Impossible de manquer le col tant il est marqué par d’innombrables drapeaux de prières appelés aussi les "chevaux du vent". Jacqueline y installe celui du groupe en mettant tous nos prénoms.

Une photo avec notre guide local.

Nous ne verrons pas la montagne des 7000 m, le temps est beau mais brumeux au loin.

La descente, comme la montée d’ailleurs est à couper le souffle, la route est souvent taillée dans la falaise et surplombe d’impressionnants à pic. La végétation subtropicale (bananiers, fougères géantes, maisons couvertes de nattes de bambou) laisse place à des collines avec champs en terrasse avant d’aborder une zone alpine (résineux…)

Sur cette route se trouve une importante chute d’eau réputée pour être la plus belle de l’Est du Bhoutan. Cette route  est aussi appelée la route hantée  (200morts pour la construire en 1960) de nombreuses vaches paissent le long de la route, pas le choix entre à pic dessus et dessous

Nous déjeunons dans le village de Kurichu (alt 700m) rencontrons des belges, les premiers touristes vus dans le pays,  avant de remonter vers Mongar (1700m)  pour la nuit.

Petit tour dans le village, quelques courses, quelques contacts avec les locaux, les enfants….

 Mongar – Trashigang  (alt 1850 m) 5 h de route  150 km

Petit retour dans le village de jour, une petite poste pour les cartes, le dzong est tout proche de l'hôtel, nous y allons à pied. Il se prépare une cérémonie, le "Lam Neten" chef monastique de toute la région de Mongar est là, il nous présente un masque.

Nous sommes repartis par la route entre grandes fougères, forêts…. en direction du col de Kori (alt 2450m). Un bruit bizzare, arrêt obligé, une grosse pierre s'est installée derrière la roue arrière, Kunzang et Punjab sollutionnent rapidement le problème.

Signalé par un joli chorten, accompagné de la salle des bougies. Nous redescendons et retrouvons les bananeraies.

Nos guides décident de nous emmener à Drametche (2200 m) , ou se trouve monastère le plus important du Bhoutan de l’Est soit 2 X 18 km de petite route/piste en A/R .Au passage une cérémonie a lieu autour des bannières de prières qui marque un décés récent.

Il n’y a pas que la route qui est en travaux le monastère aussi,

Nous regardons les petits moines en train de faire des petits gâteaux sacrificiels  (tormas). Pique nique dans une petite salle prêtée par les les moines avant de redescendre dans la vallée par la même route.(18km =1 heure montée, 50 mn descente)

Retour sur Trashigang, passons sur le pont de la rivière  Gamri, check point pour changement de région, montée à l’hôtel perché en pleine nature. De là très belle vue sur la vallée, dommage un incendie récent a ravagé le coin.

 Gom – Kora festival – Trashi  Yangtse (alt 1550)

Grand jour aujourd’hui, crème solaire, casquette, chapeau… il fait chaud, nous allons passer la journée ou presque au festival de Gomphu Kora. Situé à 23 km de l’hôtel, le site se compose d’une grotte sacrée et d’un temple construit pour célébrer ce lieu de pouvoir. Trouver une place pour se garer est la première difficulté, les pélerins arrivent de tous les côtés y compris par la montagne.

Chaque année, il attire de nombreux fidèles de tout l’Est du Bhoutan

avec leurs plus beaux habits, bottes traditionnelles, bijoux.

Une ethnie rare (Brocpa) est présente aussi.

Certains viennent de très loin d’Inde aussi, marchant plusieurs jours. C’est le dernier des 3 jours, le roi est annoncé, son trône est prêt.... Nous commençons par la visite du grand marché lié à ce festival..

Il est dit que tout le monde doit participer à une Tshechu et assister aux danses des masques au moins une fois pour recevoir les bénédictions et laver les péchés, pour nous c’est fait !!!

Le spectacle commence rapidement, toutes les danses sont effectuées par des moines et ont une signification ou une histoire. Tout se déroule sur une grande esplanade dominée par une grande banière colorée.

Les clowns/moines animent, accompagnent quelques personnes  à une place !!!

un groupe de jeunes femmes chantent...

les musiciens jouent,

les pèlerins font la queue pour les offrandes…. Cette culture unique, colorée et passionnante nous plait.

Pause à midi pour un pique nique amélioré au bord de la rivière, sous les drapeaux de prières….avant le retour au festival. La foule impasssible (environ 15000 personnes)  attend le roi, nous arrivons juste avant lui. La grande banière ne résite pas au vent et tombe juste avant son arrivée. Après les obligations, salutations avec le grand lama, discours… il ne s’installe pas dans son trône mais sur un rocher au milieu de son peuple, pour assister à la suite de la fête….(photo facebook)

Avant le retour à l’hôtel, petit tour et pause thé traditionnelle au village de Trashigang,

Kunsang nous  explique le fonctionnement du gouvernement .

 Trashigang-Sandrupjonghar (alt 450m)   6 h de route 170 km

Départ pour 6 h de route aujourd’hui, premier arrêt au village de Kanjlung, cité universitaire réputée ou le roi est venu hier matin avant le festival, petite visite du temple à côté de l’université.

Il ne faut pas trop trainer, la route à venir est encore longue et doit être coupée plusieurs heures, nous devons passer avant. Les camions roulent en convois, croisements difficiles, tout le monde est calme, une impression d'être dans "les routes de l’impossible" et ne regrettons pas de rouler à gauche !!!

Il est tard lorsque nous arrivons dans le village de Narphung pour pique niquer dans un restaurant, petites courses. Ici, c'est un passage obligé pour aller en Inde côté Est du Bhoutan.

Nous arrivons à la ville frontière de Sandrup Jonghar en fin d’après midi,.

C’est la porte de la province indienne de l’ Assam.

Un tour au marché, dernières courses.

Après environ 1100 km au Bhoutan, nous remercions Kunzang et Punjab, guide et chauffeur qui ne peuvent passer en Inde avec nous. .

Sandrupjonghar – Gauwhati (Inde) - Delhi

Deux 4X4 nous attendent pour terminer ce voyage, la porte de l’Inde est à la sortie de la ville,

Fini le calme, la sérénité, changement brutal, retrouvons la chaleur, le grouillement, le bruit, les tuc tuc, les femmes en saris….. passons la police Bhoutanaise, visitons une grande plantation et exploitation  de thé. Formalités de douane et immigration indienne faites, nous repartons pour Gauwhati, ville ou nous devons prendre l’avion pour revenir sur Delhi. Un grand pont sur un très large fleuve, c'est le Brahmapoutre. Nous voici garés en ville, prenons un bateau pour aller sur la petite ile ou se trouve le temple Umananda, dédié à la première femme de Shiva.

Offrandes à la main, les indiens font la queue pour accèder à l'intérieur du temple. Cela  nous permet de sympathiques échanges avec ceux qui souhaitent faire des photos avec nous.

Un très agréable moment de convivialité.

Un dernier repas en Inde, remercions Christine qui nous accompagne jusqu’à Paris.

Départ de l’avion à Gauwhati et atterrissage à Delhi sans problème, nous apprenons que l’avion pour Paris prévu à 1h30 dans la nuit est repoussé à 3h30 pour cause de grève à Paris.

Delhi – Paris

Avion retardé, arrivée à Roissy  à presque 9h (au lieu de 6h) = TGV raté. La grève du personnel au sol nous empêche également de récupérer nos valises. Démarches faites, nous rachetons des billets TGV pour midi, retour en Drome sans valises vers 16 h (valises livrées à domicile 2 jours après)

Conclusion                                

« Ce pays du Dragon du tonnerre » petit royaume himalayen se mérite, il nous à donné l'impression de revenir des siècles en arrière.

Le Bhoutan offre un vrai dépaysement : des sommets enneigés, des paysages grandioses de l’Himalaya, des merveilles architecturales, d'interminables forêts (74% de la superficie du pays), une contrée  préservée où l’habitat traditionnel, les costumes, les modes de vie, la ferveur religieuse, ses nombreuses possibilités de randonnées…

C’est un vrai privilège que d’avoir pu le visiter tant les touristes sont rares. Nous avons aussi eu de la chance pour les rencontres, et échanges inattendus, sans oublier une super équipe de 3 accompagnateurs pour 7 participants.

Deux bémols toutefois, le prix du voyage, le pays impose une dépense journalière de 250 $ par jour et par personne; Nous aurions également souhaité avoir plus de contacts  avec les habitants qui sont d’une extrême gentillesse.

Conseils :

 - Prévoir chaussures confortables pour marcher mais aussi facile à enlever souvent pour la visite des Dzongs, monastères….

- Prévoir Boules « quies « pour les aboiements intempestifs des chiens la nuit

- Prévoir patience pour les heures passées sur les  routes  

- Prévoir  pour l’altitude si l’on craint

Remerciements , Kadrinche :

A  Kunzang guide anglophone local, aide chauffeur, cuisinier…..

Kunzang guide interprète anglophone peut construire votre voyage, pour le joindre :

xyznamgayl@hotmail.com en enlevant xyz mis pour anti spam en tête de son adresse mail

à Christine guide francophone depuis Paris :

vos compétences professionnelles, vos qualités humaines, vos bonnes pratique des langues (Bhoutanais, anglais, français, Népalais) … nous ont permis de découvrir et d’aimer  ce beau pays à travers son histoire, ses traditions, son patrimoine, sa culture, son économie, ses paysages, sa cuisine…..  toujours dans les meilleures conditions possibles, entre autre pour les pique-niques.

A Punjab notre chauffeur, toujours zen, sympathique et surtout très efficace dans ces « routes de l’impossible »

Merci à tous d’avoir contribué  à ces souvenirs et images inoubliables, aux équipes d’Ananta et de Bhutan Travel Services (BTS).

Merci aussi au groupe:

Alain Hélène,Daniel Jacqueline, Baudoin, Rolande Charles, Kunzang ,Punjab

                                                 Christine

Informations pratiques :

Capitale: Thimphu

Langues: La plus parlée est le dzongkha, de nombreuses personnes parlent également le népalais et l’anglais

Electricité: 220 volts.

Monnaie: Ngultrum bhoutanais (BTN ; 1€ = 78 Nulgtrum ; la roupie indienne a également cours légal au Bhoutan)

Temps de vol: Paris/Thimphou : env. 11h

Passeport et visa:

Tout voyageur doit posséder un passeport valable 6 mois minimum après la date de retours ainsi qu'un visa. Le visa ne vous est remis qu’à l’arrivée dans le pays. Vous devez en faire la demande à l’avance par l’intermédiaire de votre voyagiste et recevoir l’acceptation de votre demande avant de vous rendre au Bhoutan. Toutes les demandes de visa touristique doivent être lancées par un tour-opérateur bhoutanais et approuvées par le ministère des Affaires étrangères à Thimphu

Religion: la religion principale le bouddhisme vajrayāna (75% de la population). Le reste de la population (25 %) a pour religion l'hindouisme indien.

Internet : Wifi dans les hôtels. La connexion est souvent très lente.

Sports : National le tir à l’arc

Au point de vue administratif, le Bhoutan est divisé en 20 districts. C’est une monarchie héréditaire. Le roi est assisté par le Conseil royal, dont il nomme les membres. En principe, c’est l’Assemblée nationale qui détient le pouvoir législatif;

Nos hôtels                                                                              

Delhi : Lemon Tree Premier 

Paro : Rema Resort Paro Village EMJO

Thimphu  : Pelding Thimphu

Punakha : Zangdhopelri Punakha

Bumthang : Dendupling Guest House

Mongar : Wangchuk Mongar

Trashigang  : Druk Deothjung

Samdrup Jongkhar : Menjong Jongkhar

Cuisine

La cuisine Bhoutanaise copieuse  est intéressante. Même si les touristes son peu nombreux, les  bhoutanais ont su s’adapter aux occidentaux peu amateurs de piments, de gras de viande ou de viande séchée. Les repas sont très souvent présentés  sous forme de buffets qui offrent un maximum de choix et toujours le riz blanc ou rose.

Le plat national « hémadatsi » est composé uniquement  de piments (héma) traités en légumes  dans une sauce au fromage (datsi) mais il est toujours servi à part.

Un autre plat populaire le « phagshapa » est fait de lanières de gras de porc cuites en ragoût.

Autres  exemples :

feuilles de moutarde,

crosses de fougères  ,

gourdes amères,       

momo (raviolis d’origine tibétaine),

champignons, pommes de terre, riz blanc ou rose…

Poulet ou bœuf cuisiné en ragoût, poissons de rivière, soupes diverses le soir (asperges, algues de rivières, carottes, nouilles)

 

Desserts : fruits exotiques : ananas, bananes, pastèques…..

Boissons :   thé nature (ou baratté avec sel et beurre, ou lait), bière,  café = nescafé (avis aux amateurs)  Whisky bhoutanais… alcool de pommes….. vin rouge ou blanc bhoutanais à consommer avec modération !!!

Guides et lectures :

Guide Olizane : Découverte du Bhoutan, Forteresse Bouddhique de l’Himalaya

Bhoutan : Terre de sérénité  textes et photos de Matthieu Ricard

Le cercle du Karma : Kunzang Choden

Le fou divin : Drukpa Kunleyc

Milarepa  :     Eric- Emmanuel Schmitt

Les horizons perdus :    James Hilton

Trois amis en quête de sagesse : Christophe André, Alexandre Jollien, Matthieu Ricard

La marche dans le ciel (5000 km à pied dans l'Himalaya) : A. Poussin et S. Tesson

LE CONCEPT DE DEVELOPPEMENT BONHEUR NATIONAL BRUT ( B.N.B)

Le Bhoutan est le seul pays qui poursuive un concept unique et profond de Bonheur National Brut.
Ce concept, mis en œuvre par Sa Majesté le Roi Djigmé Senguyé Wangtchouk, est le fondement de l’acception Bhoutanaise du Développement. Le but ultime de croissance pour ce territoire consiste à maximiser le bonheur de son peuple, qui tient compte des valeurs de spiritualité et des besoins émotionnels plus que de la simple satisfaction matérielle.

*croissance et développement économiques

*conservation et promotion de la culture Bhoutanaise

*sauvegarde de l'environnement et utilisation durable des ressources

*bonne gouvernance responsable

Ces quatre choix sont mutuellement liés, complémentaires et consistants. Ils donnent corps aux traditionnelles valeurs esthétiques et spirituelles.

Bhoutan, la traversée de la terre du dragon

Partager cet article

Repost 0
Published by alain26 - dans Bhoutan
commenter cet article

commentaires

Laura 07/05/2016 00:41

bonsoir
C’est un plaisir de prendre part à ce beau voyage, merci beaucoup.
Je suis à la recherche d’informations sur cette destination car je prévois d’y aller au mois de novembre, pouvez vous me dire avec quel voyagiste vous êtes partis, car à vous lire vous semblez en être satisfait. Je voyage seule, ne suis plus très jeune et souhaite faire le moins d’erreurs possibles quand au choix de ce dernier. Avez-vous un conseil particulier à me donner ?.
Cordialement Laura

jean claude 20/04/2016 11:14

bonjour,
bravo pour ce superbe périple au Bhoutan, le pays qui mesure la qualité de la vie en tant que richesse au lieu du PIB. magnifiques photos ! merci pour votre carnet de voyage

Toinet 12/04/2016 11:09

Merci Alain et Hélène pour ce récit envoutant, c'est toujours un grand bonheur de vous suivre.
Nous constatons hélas que dans c'est pays pauvres il n'y a pas de grèves....triste France !!!
De notre côté nous arrivons de Birmanie et je vais bientôt alimenter mon blog.
Bises à vous deux

Gérard07 11/04/2016 16:41

Bravo Alain,
Je connais le Népal pour avoir marché 3 semaines autour des Annapurna en 1983, le Bouthan, je l'ai découvert par des films et des reportages et puisqu'on se tutoie par ailleurs... je te remercie pour ce partage.
Ton blog est toujours d'un accès agréable.
Cordialement

Gérard

Romulus 11/04/2016 16:33

Merci beaucoup pour ce fabuleux et envoûtant voyage. Un pays dont je n'entends jamais parlé. Superbes photos. Ça donnerait limite envie :)

chrissand 10/04/2016 23:00

Superbe votre récit de cette destination encore peu touristique. Ca donne vraiment envie de découvrir ce pays. Combien faut il prévoir de temps sur place pour visiter le pays ?

alain 26 11/04/2016 16:52

une dizaine de jours sur place me semble le minimum.
Conseil ne pas se contenter de la partie ouest, faire une traversée complète du pays est l'idéal

friedrich jacqueline 07/04/2016 18:25

Merci à tous les deux ,pour ces merveilleuses photos et les commentaires toujours très détaillés nous conduisent directement dans ce pays de l’Himalaya, si près des étoiles . Vous avez pu admirer les plus hauts sommets de la terre ou tant d'alpinistes se sont brûles les ailes et sont partis rejoindre les étoiles Je pense particulièrement à Chantal Mauduit qui était si jeune et si belle!! On ressent à travers le texte l'émotion des rencontres ,j'aime particulièrement les drapeaux de prières,les moines Bouddhistes dans leur simplicité et la ferveur de leur croyance Ce monde est si éloigné de notre ( civilisation ) si pur que nous ne pouvons qu'admirer et respecter leur culture ... Une leçon d'humilité !

Pit 06/04/2016 21:57

Superbe voyage vers le pays du BNB.
De bien belles images, et un début de découverte d'une culture séduisante.
Retour 'lavé de tous vos péchés' ? J'ai un petit doute ....

DIANE 06/04/2016 13:24

Nous aussi revenons du Bhoutan ! magnifique pays. Nous n'avons pas fait le même parcours que le vôtre puisque nous sommes passés par ,CAlcuta, allés directement à Timphu, puis gantey, bumthang et la vallée de l'Ura, Punakha et revenu sur Paro par les mêmes routes. Malheureusement nous avons mal choisi notre voyagiste dont nous ne sommes pas contents, l'organisation était mauvaise, nous étions souvent rentrés à 15 heures à l'hôtel, et nous sommes restés un après midi entier sans visite alors qu'il y avait la fin du festival de Paro à 2 h de route. Nous y sommes allés le lendemain alors qu'il était terminé. Pour revenir à Calcutta, nous avons pris l'avion à 7 h du matin arrivée à Calcutta à 8 h , heure locale et nous avons du attendre l'avion pour Paris via Doha jusqu'à 3h du matin suivant dans l'aéroport, soit 19 h d'attente dans un aéroport sans structure ( 2 mini boutiques et un restaurant de restauration rapide). Nous n'avions pas de visa pour sortir et l'agence n'avait rien prévu pour nous ! Nous sommes revenus un peu amer ! Nous avions un guide qui parlait à peine le français qu'il avait appris récemment en trois mois. La communication a été difficile, les explications très sommaires et les visites raccourcies.Le guidage s'est fait surtout par les livres. A part ces récriminations, le pays ne nous a pas déçu et je ne peux qu'approuver tous vos commentaires, chiens y compris !
Merci de nous avoir fait revoyager ! bon vent pour le prochain voyage !

Véro 25/03/2017 17:01

Bonjour,
Je découvre ce superbe blog et votre réponse qui m'inquiète car je compte aller au Bhoutan l'an prochain. Accepteriez vous de me dire le nom de votre voyagiste ? Merci beaucoup de votre réponse, quelle qu'elle soit.

alain26 08/04/2016 19:49

Vous pouvez me répondre par : Contact (tout en bas des articles)

alain26 06/04/2016 13:47

Désolé pour vos problèmes, si non indiscret, quel est ce voyagiste, pour ne pas le conseiller à des amis sur cette destination

jacqueline et yves 06/04/2016 09:36

bonjour les amis voyageurs,
le Bhoutan apparemment cela se mérite - merci pour l'excellent voyage que vous nous faites découvrir
(nous partons pour 3 semaines avec des amis rencontrés en Argentine-Chili faire la ROUTE 66, en individuel - en voiture - au mois de mai prochain) on vous racontera notre périple)
tchao

Notre Site

  • : Blog alain26 Voyages en camping car
  • Blog alain26 Voyages en camping car
  • : Voyages dans divers pays du monde
  • Contact

Site randonnées

Cliquez sur cette image pour

 

r201007240097

 

notre site randonnées 

Rechercher Dans Ce Site

Présentation Alain

        Alain et Hélène : 
Nous pratiquons le camping car (en plus de la randonnée) depuis plus de 30 ans . Nous avons pu découvrir par ce moyen : L'Espagne (3fois), Le Portugal, l'Irlande, la Tchéquie, l'Autriche, l'Italie (5 fois),la Sardaigne, la Croatie,la Slovénie, la Turquie (2 fois), la Grèce (14 fois et une trentaine d'îles), l'Albanie,Pays-Bas et bien sur des régions de France: Bretagne Normandie,Auvergne, Jura, Camargue, Cote d'Azur, Oléron, Ré....

Les voyages plus lointains, généralement sous la forme de circuit en 4x4, 6x6,voiture et bus nous ont permis d'apprécier le : Maroc (2 fois),la Tunisie (2 fois),la Libye, les Baléares, les Canaries Ténerife et  Lanzarote , Madère, Malte, l'Egypte (2 fois), le Mexique, le Sénégal, le Vietnam, le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Pérou ,la Bolivie ,le Myanmar (Birmanie) ,l'Equateur ,l'Ouzbékistan, le désert blanc en Egypte, Singapour, l'Indonésie Java, Bali, Sulawesi ,le Laos,
mais aussi Oman Dubaï Abou Dhabi,le Yunnan en Chine , Cuba, Iran, le Bhoutan, le Japon et dernièrement la Colombie, les Pays Bas et la Sicile. 

Il nous reste encore beaucoup de projets, de rêves.la Jordanie,l'Ethiopie, la Réunion....et en CC Chypre, la Roumanie, les pays Baltes ...

Image-241.jpg

Choix de la langue

Cliquer sur le drapeau pour lancer traduction automatique

Anglais

800px-Flag of the United Kingdom.svg 

 

 

 

Allemand

134px-Flag of Germany.svg

 

 

 

 

Grèce

drapeau-grec

 

Espagnol

120px-Flag of Spain.svg

 

 

 

 

Italien

italie

Compteur origine des consultations