8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 10:56

Pour un peu de musique Paco Ibanez cliquer sur la petite photo ci-dessus

Après lecture de l'article vous pourrez revenir ici, cliquer sur la photo ci-dessus pour lancer un diaporama

Un projet toujours repoussé : L’Andalousie, après un été chaud, c'est naturellement avec appréhension que nous mettons le cap sur le sud de l’Espagne début septembre. A travers ce récit et photos, nous avons envie de vous faire partager des conseils et anecdotes qui pourraient vous être utiles si vous prévoyez un voyage dans cette région prochainement.

Ce récit de voyage en camping car (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages ….

En fin d'article Informations pratiques Aires CC, parking,.....

Espagne : Andalousie septembre 2015  Drôme – Port Vendres 418 km

Partis de la Drôme vers 11 h le matin,  direction l’Espagne, avec couchage avant la frontière. Nous passons la nuit à Port Vendres après une petite balade jusqu’en ville pour la soirée.

Port Vendres – Cullera 603 km

Aujourd’hui, objectif Valencia par autoroute, attention dans portion Tarragone Valencia peu de stations service (pour toilettes s’arrêter dans station essence). Arrivés à Valencia que nous souhaitons visiter, le GPS nous conduit sur un parking acceptant les CC sous une voie rapide, fermé pour travaux, nous bivouaquons plus au sud  à Cullera. Nous devons prendre du gasoil au Carrefour de Valencia, mais il ne sert qu’aux détenteurs de carte Carrefour ??? Nous faisons le plein  à Cullera (station Eroski gasoil à 0,979). Promenade le long de la plage agréable le soir, avec vue sur le château éclairé.

Cullera – Grenade 498 km

Départ 9 h par autoroute puis autovia (gratuit). Arrivée à Grenade vers 16h30. Installation au camping, réservation des billets pour L’Alhambra faite au camping pour le surlendemain (prix 10.40 pour + de 65 ans sur justificatif au lieu de 15 € + 1€ de réservation) Cela évite de faire une très longue queue pour ceux qui n’ont pas de billets.

Petites courses au grand Auchan juste en face, le gasoil est à moins d’1 €, souhaitons faire le plein avant de partir mais pour accéder à la station il faut passer par le parking souterrain donc impossible aux CC !! Nous sommes en Espagne nous dit on, pas de pub pour Carrefour et Auchan en matière de gasoil !!!

Soirée Flamenco Los Tarantos (Prix 30 €/personne) compris le bus depuis le camping et un peu de tourisme, visite guidée quartier Sacromonté, panorama de nuit, quartier St Nicolas, porte des mains coupées…   spectacle d’1h30 à 22h30, retour vers 0h 30

Grenade

Nous démarrons la journée  avec les bus locaux (prix ticket 1.20 € valable 1 h, station à 200 m du camping toutes les 10 mm) pour visiter Grenade. Compter environ 1 h pour rejoindre l’Alhambra avec bus N4, changement pour bus LAC puis navette pour l’Alhambra.

Nous allons retirer nos billets au guichet (prévoir pièce d’identité) Nous ne pouvons pas changer la partie fixe (palais Nasrides) prévue le lendemain à midi. Descendons à pied à l’OT (10mm) pour infos complémentaires et commençons par le quartier Sacromonté  en longeant la rivière. Ce quartier vu de nuit la veille nous avait bien plu.

Situés sur la colline en face de l’Alhambra, les vieux quartiers de l’Albaicin et de Sacromonte sont une étape importante et indispensable lors d’une visite de Grenade. Dans ces quartiers, pas de magasins ou de grands immeubles mais des ruelles tortueuses et pentues.

Autrefois occupés par les gitans, le quartier du Sacromonte est un quartier authentique et unique en son genre. Ils y organisent la Zambra Gitana, danse andalouse provenant du Moyen-Orient, et qui est depuis devenue le Flamenco. Nous y prenons le repas de midi sur la place du marché (Paella + 1 litre de   sangria pour 2  personnes = 25€)

Après midi, fin de visite de ce quartier, nous redescendons par le souk arabe vers la cathédrale (4 €). Elle est située en plein centre ville, c’est la première cathédrale de style renaissance d'Espagne, allons jusqu’au couvent, le mercado, retour en bus au camping.

Grenade – Baeza 143 km

Départ matinal pour visite Alhambra (Unesco) nous y sommes à l’ouverture 8H30.

Nous commençons par les jardins du Généralife. L'Alhambra s'étend sur une plate-forme étroite d'environ 720 mètres de long sur 220 mètres de large. Les jardins arabes du Generalife, ce verger d'Andalousie est le plus visité d'Espagne, venez le découvrir avec nous !

C’est un espace unique et exubérant, puisque dans la culture musulmane, l'image des cieux est liée à la figure du jardin. Le Generalife  construit en 1319 est placé sous le signe de la beauté et de l'harmonie : le murmure de l'eau, les reflets de lumière, le parfum des plantes aromatiques, l'élégante décoration du palais, les couleurs des fleurs, les jardins d’en bas, d’en haut, l’escalier d’eau, les patios….

Nous continuons par le Palais de Charles Quint (fin 15 ème siècle) magnifique construction de la renaissance espagnole situé sur la colline de l’Alhambra. Il contraste avec le reste des bâtiments par son aspect: un bloc massif carré de 60 mètres de côté. Très sobre, avec double colonnade, dorique en bas, ionique en haut, c’est un patio rond qui a 30 m. de diamètre. Le Palais de Charles Quint abrite 2 musées : le  musée des Beaux Arts et le musée de l’Alhambra.

Nous poursuivons la visite par l’Alcazaba, c’est la partie la plus ancienne de l'Alhambra (8 ème siècle), c'est le bastion avancé qui était là pour défendre la cité-palais. Il date du 13eme siècle. La tour Vela est plus grand donjon de l'Alhambra, la place des armes quartiers des soldats, la grande citerne . Du jardin des Adarves, elle permet des vues sur la ville et les montagnes. La forteresse est construite de telle façon qu'elle permet de voir de loin toute approche, mais également de veiller sur la cité intérieure : la vue est à 360 °. Les tours de défense crénelées ceinturent Alcazaba. Au loin vues sur la colline de Sacromonte.

Retour aux jardins du bas pour photos avec plus de soleil,  et palais des Nasrides pour midi.

Les Palais Nasrides sont un ensemble de batiments qui forment la résidence des rois de Grenade, début de construction au XIII ème siècle. Ces magnifiques palais renferment entre leurs murs le raffinement et la délicatesse des derniers gouverneurs hispano-arabes. Trois palais, construits à différentes époques, forment ce site: dans le Mexuar, y étaient débattus les problèmes d’ordre judiciaire. En allant jusqu’au fond, on peut profiter de très belles vues sur le fleuve Darro et sur le quartier de l’Albaicín. En traversant le patio du Mexuar, on peut apercevoir la Chambre Dorée, à voir aussi l’une des plus belles façades du Palais de Comares, résidence officielle du Sultan. C’est la plus haute de l’Alhambra (45 m), murs de presque 20 mètres de hauteur. Le Palais des Lions était réservé à la vie familiale, la lumière, l’eau, les couleurs, la décoration font de ce lieu un merveilleux plaisir pour les yeux.Le Patio des Lions est décoré avec 124 colonnes de marbre. La fontaine centrale est composée de 12 lions.  Un dernier regard et

Retour au camping en bus, remercions pour l’accueil sympa et partons.

Après midi : direction Jaén et sa cathédrale classée Unesco en se garant au parking gratuit des arènes, édifiée entre le milieu du 16 ème, c'est l'un des plus beaux exemples d'architecture renaissance d'Andalousie. L'extraordinaire façade principale évoque celle d'un palais. Elle est fermée donc seulement photos. Nous  filons sur Baeza que nous visitons en se garant dans une rue en ville. Ubeda et Baeza, sont deux villes pleines d’histoire, à qui l’héritage de la pierre a octroyé l’insigne de " Patrimoine de l’Humanité"  Le paysage est défini par les musées, églises et palais renaissance autant que par les immenses champs d’oliviers qui bordent ces villes.

La cathédrale fut construite sur les restes d’une ancienne mosquée, elle a subit depuis de nombreuses transformations architecturales. La Porte du Pardon  (15e siècle), est de style gothique alors que la façade principale est de style renaissance. Le palais de Jabalquinto, sa façade est décorée par des pointes de diamant et des blasons. Ce fut l’abattoir public jusqu’à la moitié du 20e siècle. A gauche de la porte à arc, on peut voir le blason de la ville alors qu’à droite se trouve l’écu du magistrat, escalier monumental baroque.

Nous passons la nuit à proximité du panorama sur la mer d’oliviers

Y rencontrons des Isérois, échangeons des infos de camping caristes dont un bon plan  pour visiter Valencia au retour.

Baeza – Cordoue 163 km

Nuit calme (pas pour tout le monde) direction Ubeda, Garés en ville, nous visitons places Andalucia, Vasquez Molina, place de la mairie, la chapelle del Salvador, place  Sta Lucia, le palais de la rambla, plaza del 1er de Mayo,

Arrivons à Cordoue pour midi au camping El Brillante. Prenons le bus pour rejoindre la ville (N° 10 ou 11 : prix 1.20 le ticket) toutes les 20 mm. Plan en poche, débutons la visite par la Cathédrale (8 €), La Mosquée-Cathédrale de Cordoue  est le monument le plus important de tout l'Occident islamique et l'un des plus surprenants du monde. Dans son histoire, se résume l'évolution complète du style omeyyade en Espagne, en plus des styles gothique, renaissance et baroque de la construction chrétienne.
La grande Mosquée a deux zones différenciées, le patio et son porche où se dresse le minaret. L'espace intérieur s'ordonne en une harmonie de colonnes (600 à l’époque) et d'arcades bicolores d'un grand effet chromatique, son mihrab, la pièce du trésor sont incontournables.

Le quartier de La Juiverie, situé au nord-est de la Mosquée-Cathédrale, est une zone de la ville de Cordoue. Entre le 8 ème et le X ème siècle, était le quartier où habitaient les juifs. C’est une zone très fréquentée où l’on peut visiter des monuments tels que la Synagogue, le Souk Municipal ou le Musée de Tauromachie, entre autres.

Il fait partie du Centre Historique de Cordoue (Unesco). Se promener dans les rues du quartier blanc, en plein centre historique de la ville, est un vrai plaisir où l’on peut profiter de l’art et l’architecture populaire. À ne pas manquer la Calleja de las Flores (ruelle des Fleurs), étroite et parsemée de pots de fleurs, spécialement de géraniums. 

Le pont romain de Cordoue est un pont situé sur la rivière du Guadalquivir, il uni le quartier du Campo de la Verdad et celui de la cathédrale. Aussi connu comme le « Vieux Pont » il fut l’unique pont que compta la ville durant plus de 20 siècles. Construit au début du 1er siècle avant JC, durant l’époque de domination romaine, remplaçant probablement un pont plus ancien en bois, il a une portée de 331 mètres et se compose de 16 arcs. La Via Augusta, qui allait de Rome à Cadix, passait probablement par lui.

Repas en ville,  l’Alquazar est fermé le samedi après midi, idem pour l’OT. Revenons par les petites rues, la place Corredara (113 x 55m), les colonnes romaines, les palais Villalones ou Orive, Viana Palacio, le couvent Isabel. Retour en bus au camping, discussion avec nos voisins Lillois.

Cordoue – Seville 148 km

Ce matin visite de l’Alcazar, (prix 4.50) c'est un ensemble de forteresse et palais datant du 14 e . Quatre tours ceinturent la construction (Tour des Lions, Tour de l’Hommage, de l’Inquisition et celle de la Colombe) et les différentes dépendances s’articulent autour de patios aux belles fleurs exotiques, aux herbes aromatiques et à la végétation luxuriante.

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

Parmi toutes les salles, il faut voir en particulier la petite chapelle baroque ou Salon des mosaïques romaines, extraites du sous-sol. Dans les grands jardins, le murmure de l’eau qui court par les canaux et bassins nous rafraichit.

 

Petit tour sur le pont et retour par les ruelles.

 

L’après midi, direction Séville, arrivons à l’aire CC à côté du port et du pont sur le Guadalquivir vers 15h . Nous y croisons à nouveau les Isérois, ainsi que des 56 pour échanges d’infos pour Cadix entre autre. Grace aux 56, nous commençons notre visite de Séville par un tour en bus panoramique en partant de la splendide place d’Espagne. Au nord du grand parc, la place d’Espagne  est l’un des espaces les plus spectaculaires où fut construit le bâtiment principal de l’Exposition Ibéro-américaine de 1929.  Elle s’impose avec sa forme semi-elliptique de 200 mètres de diamètre.

Le bâtiment est fait de briques et de nombreuses céramiques de décoration, ses deux longues ailes abritent 58 bancs où sont représentés toutes les provinces espagnoles avec ses blasons et des fresques historiques.

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

La place comporte aussi des bustes d’illustres personnages et quatre ponts enjambant des canaux.

Ce bus va tourner jusqu’à la nouvelle ville ou s’est déroulé l’expo universelle en 1992. Nous descendons à « la tour d’Or » pour aller à la cathédrale fermée (déjà horaire d’hiver), l’Alcazar va fermer aussi et remettons ces 2 visites au lendemain. Compter 1 heure à pied pour revenir de la cathédrale au parking cc. Discussion avec nos voisins (des 64 qui ont de la famille dans notre région).

Seville – Plage El Aculadero  125 km

Visite de l’Alcazar (ouvert à 9H30, prix 2 € pour les « jubilatos » au lieu de 4.50) sur justificatif

L’Alcazar Royal de Séville est un ensemble d’édifices palatiaux entouré d’une muraille, situé en plein cœur de la ville.

Sa construction du moyen-âge, les nombreuses rénovations sont venues s’ajouter aux éléments de style renaissance et baroque. Ne pas manquer de voir les bains arabes.

Nous continuons par la Cathédrale, ouverture à 11 h (y étions à 10h30 longue file d’attente) prix 9 € et 4 € pour + 65 ans  (sur justificatif). La Cathédrale de Santa Maria du Siège de Séville est la cathédrale gothique avec la plus grande superficie au monde. En 2010, elle fut déclarée « bien de valeur universelle exceptionnel ». Selon la tradition, sa construction débuta en 1402. Elle est construite à l’emplacement de l’ancienne mosquée Aljama, après sa démolition. On trouve aussi dans la Cathédrale les corps du fameux navigateur Christophe Colomb. Les derniers  travaux consistèrent au remplacement de 576 pierres de taille. La Giralda (réplique de la Koutoubia) est le nom donné au clocher de la cathédrale de Santa Maria. Les deux tiers inférieurs de la tour correspondent au minaret de l’ancienne grande mosquée, alors que le tiers supérieur est un ajout réalisé à l’époque chrétienne pour accueillir les cloches. On accède au sommet en empruntant une rampe en pan incliné qui permettait autrefois au muezzin de monter à cheval pour lancer les appels à la prière. Au sommet se trouve une boule sur laquelle se trouve le « Giraldillo », une statue en bronze, la plus grande de l’époque renaissance en Europe, et qui fait office de girouette. Avec ses 101 mètres inclus le Giraldillo, la Giralda fut la tour la plus haute d’Espagne durant des siècles, aussi d’Europe à cette époque, de même qu’un des édifices les plus célèbres d’Andalousie.

Terminons la visite par les arènes (prix 7 € ou 4 € pour retraités).  Elles sont l’un des monuments les plus visités de la ville après la cathédrale et l’Alcazar, l’un des plus beaux aussi. Ces arènes ont la catégorie de Bien d’Intérêt Culturel. Son aspect particulier comme le sable ocre des carrières d’Alcalá de Guadaira, ses 116 magnifiques balcons, sa façade du côté du fleuve Guadalquivir, la Porte du Prince par laquelle sortent les toréros qui triomphent, elles ont une capacité de 14.000 spectateurs. 

Repas en ville ( pour 11 € menu 2 plats + boisson) frais et bienRepartons vers Cadix à l’aire parking Puerto de Santa Maria en bord de mer pour se poser, petit bain et promenade sur playa El Aculadero.

Plage El Aculadero – Tarifa 135 km

Nous quittons la plage pour Cadix, nous nous garons en bord de mer au parking à côté du parc Genoves (tarif 1.20 / heure) possibilité d’y dormir.

A pied, nous commençons par la cathédrale, le théâtre romain, la mairie, l’OT bien fourni pour infos côté province, petit resto (menu 9 € tout compris), place d’Espagne, place Mina (Compositeur Manuel de la Falla), place St Antonio….

Retour au parking en traversant le parc Genoves. N’avons pas vu la Belle de Cadix !!  quoique !!

Nous filons direction Tarifa  Punta Paloma et ses dunes de sable, passons la nuit à la plage Los Lances Norte réputée pour le  windsurf …. Rencontrons un jeune franco espagnol qui nous indique une source d’eau fraiche en bout de plage puis discussion et échanges avec CC 83 et 85, des rencontres encore très sympathiques.

Tarifa – Arcos de la Frontera  158 km

Nous continuons notre circuit par la visite des villages blancs, petit arrêt au mirador El Estrecho, vue sur le Maroc par temps clair, passons à Algésiras, laissons Gibraltar. Nous débutons par Jimena de la Frontera (pays du chêne liège) puis Ubrique et les villages blancs, route en lacets (châtaigniers, figuiers, pins maritimes…) Repas de midi à Cortes de la Frontera devant la gare. Arrêt rapide à Ubrique pour photos, Benamahoma, accès facile pour faire  le plein d’eau fraiche de la Sierra (gros débit) continuons par El Bosque et ses arènes couvertes puis Arcos de la Frontera.

Située sur un piton rocheux spectaculaire, Arcos de la Frontera est une ville pittoresque de la province de Cadix comprenant de nombreux éléments rappelant son héritage arabe. Les tours, les églises et les splendides miradors offrant une vue sur le Guadalete. Nous visitons et restons pour la nuit sur parking en ville ou la féria se prépare

Arcos de la Frontera – Olvera  223 km

La journée commence par Algodonales pour visiter Grasalema, pays du fromage, beaucoup de champs de coton dans le secteur, photo de Zahara et plan d’eau, puis Ronda en étant garé au parking (MERCED 0.04 centimes la minute) à 10 minutes du pont  (possibilités également à la gare).   Passage à l'église Santa Maria la Mayo et bien sur à Ronda qui est surtout connu pour son « Pont Neuf ou Puente Nuevo » nous le  parcourons  d’en haut tout d’abord avant un petit resto à proximité (10 € le menu/pers), descendons sous le pont  (compter 15 à 20 minutes A/R) pour photos en parcourant les petites rues.

C’est un pont impressionnant  qui sépare le centre historique surnommé « la ville »  d’une partie plus récente, appelée « le petit marché » dans laquelle vivent la majorité des habitants. Il date du 18e siècle. On y a une vue impressionnante sur la vallée du rio Guadiaro et la Sierra de Grazalema.

Continuons par Setenil de las Bodegas, ses maisons troglodytes, son donjon…C'est un petit village blanc blotti sous un rocher immense, au point que certaines maisons ont économisé la construction de leur toiture. Le village est traversé par la rivière qui a creusé une faille impressionnante dans les différentes couches .

Terminons la journée à Olvera, magnifique site, visitons son château et musée pour

2 €/personne, très beau panorama  d’en haut. Passons la nuit sur l’aire en contrebas du village.

Olvera – Istan  253 km

Nous partons direction Ardales, oliviers encore à perte de vue, paysage vallonné, remarquons la propreté sous les arbres. Petite route Pruna, Teba, Ardales pour avoir des infos à l’OT pour le Camino. Nous savons que le Camino est complet mais il est possible de réserver via OT, camping, hôtels, restos….Allons à El Chorro puisqu’il est possible de le faire des 2 côtés, au restaurant Garganta qui vend des billets à ses clients. Réservons pour le mardi (sur présentation des cartes d’identité et bancaire) prix 25 €/personne, le sentier étant fermé le lundi.

Prenons la route vers Alora, Marbella pour passer la nuit à Istan (25 km N0 Marbella) sur la place à côté de la piscine, visite du village agréable, fontaines et eau partout.

Istan – Pampaneira  233 km

Direction Nerja, visite et photos des balcons de Europa, petit resto tapas pulpes et tortillas, photo du pont Almunecar aqueduc de Nerja, Nous continuons pour découvrir le secteur des Alpujarras vers Maro, Salobodrema, puis Lanjaron (station thermale plein d’eau facile pour CC) puis Cañar, ses petites rues, ses rideaux aux portes des maisons,

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

Repartons à Carataunas début du défilé de Poqueira puis Soportujar, toujours les rideaux aux portes, les petites rues (tinaos en espagnol) et les routes en lacets, puis Pampaneira et son artisanat de tissus (Jarapas)

Nous parcourons les ruelles, passons la nuit à  1000 m d'altitude donc fraicheur

Pampaneira - Los Tablones 233 km

Départ pour Capilera, ses cheminées particulières, la Vuelta est passée par là, puis Bubion,

fontaines et eau dans tous les villages, nous sommes à 1400 m. Poursuivons par Mecina Fondales pays des amandes, le ramassage est en cours pour le touron (nougat espagnol), Pitres, ses rues, son chocolat, son ancre marine. A Portugos, nous ne remplissons pas la bouteille d’eau à la fuente Agria (ses 5 bouches d'eaux différentes, bof ! bof!)  continuons par Busquistar puis Trevelez connu pour ses jambons de montagne, village le plus élevé de l’Andalousie. Nous profitons d’un groupe du Péage de Roussillon pour visiter une cave de jambons. Nous allons à Juviles pour midi, Berchules et Mecina Bombaron, Yegen, ici plus de végétation et paysages méditerranéen, puis Valor, Laroles et son clocher. Nous faisons l’aller retour jusqu’au col de la Ragua à 2000m, une petite marche pour le point de vue sur la plaine et la Calahorra, redescendons du col par Bayarcal, Alcolea jusqu’à Los Tablones pour la nuit sur la place du village vers la rivière Guadalfio.

Los Tablones - El Chorro 233 km

Nous reprenons la route par Orgiva, repassons à Langaron et sa source fontaine pour faire le plein d’eau, Lecrin, photos de plantations d’amandiers et orangers, longeons le lac Embalse de los Bermejalles, (possibilité bivouac). Nous nous garons sur l’aire CC gratuite pour visiter le joli village d’Alhama de Granada (station thermale). Le centre historique d’Alhama est un bien d’Intérêt culturel, il fait partie du catalogue général du patrimoine andalou.

Dans son centre historique, on peut voir son quartier arabe, l’hôpital de la reine, les églises de l’Incarnation, du Carmen, les restes du Couvent des Carmélites, le Couvent de San Diego, son centre d’artisanat….

De retour nous y rencontrons des 14 (Calvados) discussion sympa, ils connaissent notre site, échangeons infos, achetons de l’huile d’olive bio (10€ le bidon de 2l et 20€ le bidon de 5l) à un producteur local.

Traversons une zone verte maraichère, continuons par Benamargos, Colmenar, (manguier sur petite route) Puerto de las Pedrizas, Antequerra. Nous allons à  El Chorro par la petite route étroite, procédons au retrait et règlement de nos billets pour le Camino à la Garganta.

El Chorro – Capo de Gata  303 km

Peut être la nuit la plus chaude, nous avons nos billets pour le Camino à 11h15 (visite en cette saison de 11h à 16h30) Le Caminito del Rey (Petit Chemin du Roi, parfois raccourci en Camino del Rey ou Chemin du Roi) est accroché le long d'une paroi escarpée du Desfiladero de los Gaitanes dans le parc naturel de Los Ardales. Situé à flanc de falaise, dans les gorges d'El Chorro, où coule la rivière Guadalhorce, ce chemin a été construit entre 1901 et 1905, pour les besoins de la construction de deux barrages hydroélectriques.

Le chemin fait sept kilomètres de long (dont 3 de passerelles pour 1 mètre de large). Il est creusé dans la roche, suspendu à flanc de falaise.

Il surplombe la rivière d'une bonne centaine de mètres par endroits. Nous choisissons le bus/navette  de 9H30 (1.55€/personne) qui emmène au départ du sentier côté Ardalès. (dans ce sens le parcours est descendant)

La randonnée commence par un tunnel, avant de passer le contrôle avec carte identité, et de récupérer le casque obligatoire. Compter environ 2H30- 3h de marche suivant rythme et arrêts photos. Possibilités de pique nique à quelques endroits Environ  600 personnes/jour, rien de difficile, à la portée de tout le monde. Descriptif sur notre site rando en cliquant ICI .

L’après midi, direction  El Cabo de Gata par Alora, Malaga, Alméria et ses serres plastiques à perte de vue, jusque dans la mer sur environ 150 km.

Arrivons au village de Capo de Gata,

ou nous passons la nuit après un petit bain et un beau coucher de soleil.

Capo de Gata – Valencia  531 km

Nous poursuivons notre  périple jusqu’au cap de Cabo de Gata, parc de réserve naturelle, possibilités de bivouac  ainsi qu’à la Fabriquilla ou bord de route, jusqu’au phare. Filons  sur Ruescas, San José (aire CC camper park pour possibilité nuit), playa de los Genoves, puis de Monsul (possibilité de randonnée d’une plage à l’autre),

Petit resto sur le port à Carboneras : calamars à la plancha sympa, digestif offert. Nous continuons notre remontée, remarquons que sur le secteur Cabo de Gata/Aguilla, il y a de nombreuses plages pour CC et baignades, Murcia, Alicante par autovia puis autoroute Benidorm, sortie à Cullera pour plein gasoil pas cher (0.969€). L’aire CC Marina d’ El Saler  est un bon plan pour visiter Valencia le lendemain.

Valencia – Barcelone  363 km

La station bus est presque en face de l’aire (ligne 25 prix bus1.50€) en ¼ heure nous sommes au centre des Sciences, allons jusqu’au centre historique (terminus bus) pour visiter la cathédrale, la mairie, le marché…

En prenant la photo de la coupole du marché couvert, nous nous trouvons nez à nez avec des amis de notre voyage à Cuba, une rencontre surprise bien agréable encore. Nous terminons la visite du centre historique, revenons en bus N° 95 au centre des sciences et des arts faire des photos, puis ligne 25 pour l’aire CC. La Cité des Arts et des Sciences de Valencia (inaugurée en 2005), est un complexe de divertissement conçu par l’architecte Santiago Calatrava, elle est consacrée aux informations scientifiques et culturelles. C’est un passage incontournable, elle est constituée de six  bâtiments qui sont devenus des symboles de la ville.

Il s’agit d’un complexe de loisirs scientifiques et culturels, qui occupe environ 2 kilomètres de l’ancien lit du fleuve Turia :  L’Hemisfèric, le cinéma IMAX et les projections numériques 3D, le Musée des sciences Príncipe Felipe, centre scientifique interactif innovant en forme de squelette de dinosaure, l’Umbracle, esplanade extérieure avec des espèces indigènes de Valence, l’Oceanogràfic, le plus grand aquarium d’Europe avec 110.000 mètres carrés, 42 millions de litres d’eau, et plus de 500 espèces et formes de nénuphar, le Palais des Arts Reina Sofia, dédié à la musique et aux arts du spectacle, l’Agora, une place couverte pour les concerts et les événements sportifs. Petit resto poisson à El Saler avant de remonter vers Barcelone par autovia jusqu’à Torre Blanca et autoroute jusqu’à Barcelone.

Nous stationnons au parking  CC sur la colline Montjuïc  30 €/nuit . Un peu cher mais à 30 mm des Ramblas et 10 mm à pied de la place d’Espagne et du  musée national des arts de la catalogne.

Les arènes construites en briques en 1900 sont converties en complexe commercial, la fontaine au style moderne influencé par Gaudi, les 4 colonnes….

Nous décidons d’aller manger sur les Ramblas le soir (tapas et sangria)

Beaucoup de monde sur la place d’Espagne, les ramblas, chapiteaux, foire aux vins, tambours, la télé…..à 19 h le soir !!!

Il se prépare un feu artifice à 22 h pour la fin de la fête de la Merce (patronne de Barcelone).

De retour nous profitons de ce feu d’artifice, et de la fontaine magique, nous ne sommes pas seul, la foule est impressionnante, 100 000 personnes nous a-t-on dit !!! c’est le festival le plus important de l’année.

Barcelone – Port Vendres 220 km

Parking normalement calme un peu moins ce jour là en raison de la fête, nous prenons le bus (N°50 billet 2.15€) depuis la place d’Espagne (redevenue calme) pour aller à la Sagrada Familia,toujours en travaux!!  Photos seulement de l'extérieur, car pas de billets avant 19 h ce soir !!

Nous revenons à pied en direction sud Ramblas, passons à l’arc de triomphe et les jardins, déjeunons au resto El Rey de las Gambas.  Nous y avions mangé de retour du Portugal en 1988. Après le repas, nous passons à la statut de Colomb et à nouveau place d’Espagne. La place actuelle fut crée pour l’Exposition Universelle de 1929. Les colonnes vénitiennes (hauteur  47 m inspirées du campanile de St Marc à Venise)
Nous quittons l’Espagne  par l’autoroute, sortons à Jonquera, effectuons les courses dans un grand magasin, passons la nuit  à Port Vendres . Nous nous garons à côté des 83 déjà vu à Tarifa, la boucle est bouclée.

Port Vendres – Drome  399 km

Retour à la casa vers 17 h après 5361 km, avons compté les km en camping car mais pas les km à pied  surement plus de 100 km !!!

Vous désirez voir plus de photos, cliquer sur la photo ci-dessus

Résumé  synthèse :

Avec son climat ensoleillé presque toute l’année, l’Andalousie attire les touristes du monde entier. C’est une région du sud de l’Espagne au passé prestigieux, sa richesse culturelle, son histoire glorieuse, ces  monuments dans les villes comme Grenade, Cordoue, Séville, Cadix… sa gastronomie savoureuse, ses paysages hors du commun, sa faune et flore, ses côtes ….ses pittoresques petits villages blancs inondés de soleil, le monde étonnant de son flamenco. Les Alpujarras offrent également un dépaysement total. Il s’agit d’une région de basse montagne au climat doux située entre la mer et la Sierra Nevada, entre les provinces d’Almeria et Grenade. Les petits villages blancs des Alpujarras, plantés au milieu de paysages somptueux, ne sont pas toujours facile d’accès.

Nous nous offrons une promenade vertigineuse sur le célèbre Camino del Rey , l'un des chemins les plus impressionnants au monde qui accueille à nouveau les visiteurs. C’était inespéré vu les mois d’attente pour avoir des billets

Mais l’Andalousie ne se résume pas qu’à ça : l’arrière-pays vous dévoilera des plantations d’oliviers, à perte de vue, des parcs nationaux et des montagnes préservées. Empreinte de civilisation musulmane, aux confins de l’Europe, longtemps affligée d'une pauvreté tenace, l'Andalousie dont le passé puise aux sources de l’Orient mythique est peut-être la partie la moins européenne de notre continent. Tous ces attraits nous ont  captivés. Visiter l'Andalousie en 3 semaines en septembre est un bon plan pour la durée et la chaleur supportable (moyenne 30 à 35°) en journée et nuits fraiches.

 

 

Pour préparer:

Les guides, Michelin, Routard, les documentations des OT, des récits et conseils CC glanés sur internet, en route, et du hasard aussi ont aidé et complété la préparation de ce circuit découverte de l’Andalousie.

Gastronomie :

Paëlla, tapas, tortilla, préparations à la plancha, cocidos, rabo de toro empanada, jambon ibérique; fruits de mers et crustacés, sangria, touron (nougat)….

Aires CC, Camping, Parking, bivouac…possibilités...

Port Vendres

Aire CC  WC, eau, ombre et calme

10 € pas de chèque

Cullera

Aire dans camping Santa Marta Av Racó 25, douches, WC, eau, ombre, calme

15 €

Grenade

Camping  Sierra Nevada Calle Juan Pablo II 23 (en face Auchan) ombragé 

51.60 pour 2 nuits

Baeza

Parking à côté des arènes à environ 1 k 500 du centre ville

 

Cordoue

Camping municipal El Brillante Av. del Brillante 50, ombragé

27 € en espèces

Seville

Aire CC à côté du port et du pont sur le Guadalquivir eau, toilettes et douche A 20 mm à pied de la place d’Espagne.

12 € la nuit

Puerto de Santa Maria

Aire parking en bord de mer sur playa El Aculadero.

 

 

Cadix

Parking à côté du parc Genoves en bord de mer au bout de la presqu’ile possibilité d’y dormir.

tarif 1.20 / heure

Tarifa

Dans les dunes de la plage Los Lances Norte, une source en bout de plage coté nord

 

Arcos de la Frontera

Parking en bas de la ville, toilettes à proximité

 

 

Olvera

Aire CC Calle Ferrocarril à environ 2 km en contrebas du village, toilettes à proximité

7 € la nuit avec eau électricité sur emplacements CC et gratuit sur autres cases

Istan

Parking place à côté de la piscine, stade

 

 

Pampaneira

Parking place dans le village (passage étroit avant grande place)

 

Los Tablones

Place du village vers la rivière Guadalfio

 

El Chorro

Parking derrière l’hôtel Garganta, possibilité également entre village et pont.

 

 

Capo de Gata

Parking en bord de mer (plaza de la Malvasia), point d’eau et douche sur la plage, à côté de la guardia civil

 

El Saler

Aire CC Marina , douche,  WC, services  Se garer plutôt à gauche en entrant pour éviter le bruit du bar du camping d’à côté

11€/nuit

Barcelone

Parking  CC Colline Montjuïc  (WC et eau). Un peu cher mais à 30 mm des Ramblas et 10 mm à pied de la place d’Espagne 

30 €/nuit payé en espèces

Espagne Andalousie
Repost 0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 08:24

Bienvenue sur notre site

  Pourquoi créer un blog? Vous allez dire, pour faire comme tout le monde !!!

"L'information, seul bien dont la valeur augmente quand on le partage" 
En fait, c'est surtout pour partager des récits, des photos avec nos ami(e)s, avec ceux qui nous accompagnent lors de nos voyages, mais aussi ceux qui sont tentés par nos destinations.                  
    Vous pouvez trouver à droite : La destination qui vous intéresse   
                                      Notre présentation                 
                                      Quelques photos et quelques liens  
Faites votre choix, bonne lecture et bon voyage !!!                                   
      Merci de mettre des commentaires (en bas de page)                   Alain & Hélène 

DSC05119r.jpg

 

boussole1

mondeboussole

Repost 0
Published by alain26 - dans Page accueil
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 08:46

Italie : Ligurie Toscane septembre 2014

 

Un projet de longue date toujours repoussé : Les Cinque terre , Florence, Sienne, l'île d'Elbe....  Après un été plutôt frais, c'est naturellement vers le soleil que nous mettons le cap début septembre: petite présentation d'une quinzaine de jours dans cette belle région d'Italie.

 

En fin d'article Informations pratiques Aires CC, parking, Bateaux..... 

Ce récit de voyage (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages, des anecdotes….

Drôme – Col de Larche

Partis de la Drôme vers 10 h le matin,  nous roulons en direction du col de Cabre, Gap, Barcelonnette, et le col de Larche (ou colle della Maddalena) pour objectif. A 1991 m d’altitude, ce col est la frontière entre la France et l’Italie, il relie le vallon de Larche ou vallée de l’Ubaye et la vallée de la Stura di Demonte en Italie.ITA20140831161517Arrivés vers 16 h, une petite randonnée sur la montagne nous permet de dominer le vallon du Lauzanier, le ciel étoilé est superbe ce soir.

Col de Larche – Levanto

Nuit calme et fraiche, 1° ce matin !, départ 9h pour Cuneo, Mondovi, autoroute jusqu’à Savone,  repas de midi sur un parking du port à Genova (Gênes) et venons comme prévu, au parking CC de Levanto au nord des Cinque Terre. ITA20140901160731

Pour voir plus d'images sur tout ce circuit en Italie cliquer sur la photo ci-dessus

Celui ci étant complet, il est autorisé de stationner sur le parking voiture et bus en face, moins serré,  plus loin de la route et peu de train la nuit.

Ballade en ville l’après midi, achat des pass train + sentiers Cinque Terre pour demain payés en espèces à l’office de tourisme, et Wifi gratuite dans la zone.

Enracinés dans le passé, les cinq villages de pêcheurs des Cinque Terre, construits en équilibre sur des falaises  d’une côte spectaculaire sont reconnues en tant que Parc National, c'est aussi un territoire protégé par l'UNESCO depuis 1997. Riomaggiore, Corniglia, Manarola, Vernazza, Monterosso sont les cinq villages qui forment les Cinque Terre. Les voitures y sont interdites, une voie ferrée achemine les randonneurs ou visiteurs de village en village et de tunnel en tunnel, le bateau relie également ces villages.

Levanto  – Cinque terre Levanto

Levé matinal pour le premier train de 8 h, la gare est à moins de 5 minutes; nous allons jusqu’à Riomaggiore,  village le plus éloigné.ITA20140903124652 A 9H15 nous sommes au départ du sentier, équipés de bonnes chaussures, bâtons, pique-nique et eau.ITA20140902100658

ITA20140903124705Il monte en escaliers, raides et irréguliers,  jusqu’à un belvédère d’où l’on a un superbe panorama.

ITA20140902094940Il redescend sur Manarola, deuxième village réputé pour son vin et entouré de vignes. Une partie du célèbre « Sentiero Azzurro » ou sentier bleu est encore fermé, (de Riomaggiore à Corniglia) suite à la grande tempête  du 25 octobre 2011 qui a également dévasté  les villages, enfouissant rues et bâtiments sous des mètres de boue.

ITA20140902120524La Via dell Amore étant fermée, il faut passer par le haut, remonter à Volastra, traverser les vignes avec vues *** sur la mer et les villages avant de descendre par un vallon et des escaliers sur Corniglia.ITA20140902124232

Nous dénichons un petit coin à l’ombre pour pique-niquer, vue imprenable, pas si facile à trouver. 

ITA20140902150326Juché sur un promontoire rocheux haut de 100m, ce village du milieu est le seul à ne pas avoir d’accès direct à la mer. ITA20140903122308Une bonne « gelati » et nous voila reparti pour Vernazza, sans doute le plus pittoresque, son petit port, ses rues étroites propres à la région…ITA20140902160434

Il est difficile d'imaginer le village en 2011

ITA20140903113749 La chaleur (entre 30 et 35°) et les innombrables escaliers (pas comptés) auront raison de nos mollets, nous prenons le train pour revenir à Levanto. ITA20140902112132ITA20140902160950Pas trop de monde en septembre sur cette partie en raison de la difficulté, nous rencontrons des marcheurs de toute nationalité (Polonais, Australiens….)ITA20140903112411

Levanto – Monterosso

ITA20140903095246Levé encore matinal à Levanto pour départ à Monterosso, au parking de plage et CC. Prendre route Fegina pour y accéder.

Nous partons à pied faire la partie du chemin qui nous manque : Monterosso – Vernazza  qui est donné pour 2 h, très fréquenté donc à faire avant la foule. Plusieurs centaines d’escaliers pour commencer et terminer, sinon sentier agréable et boisé. La vue sur le port de Vernazza est à couper le souffle.

Nous décidons de prendre le bateau qui nous fera découvrir les Cinque terre par  la mer, de port en port, sauf Corniglia (pas d'accès par la mer), après le train et à pied.

De retour à Monterosso, la baignade est appréciée !! Nous venons d'effectué 2000 marches d'escaliers !!!!!!!!!!

Vous voulez en savoir plus, voir plus de photos:

lien de cette randonnée en cliquant sur la photo des escaliers

  Monterosso – Lucca

Bercés par la mer, la nuit est calme, peu de trains le soir, c’est reparti pour visiter Portoveneré, village au sud des Cinque terre.ITA20140904104202 Le parking CC est à environ 1 km au dessus : sa forteresse, ses églises, petites rues. C'est un petit village de pêcheurs situé au débouché du golfe de La Spezia dans le parc national.

Nous quittons la Ligurie ; après avoir longé la côte, pas vraiment belle, monotone, envahie par les plages privées et les parasols, nous arrivons à Lucca ou Lucques en Toscane.ITA20140904173320

Fondée par les Etrusques, cachée derrière ses imposants remparts renaissance, cette ravissante cité ancienne au riche passé, ses jolies églises (San Michele), la Via Fillungo, La Torre delle Ore, la piazza Anfiteatro, via del fosso, torre Guinigi avec ses arbres au sommet, la cathédrale ou duomo di San Martino pour n’en citer que quelques unsITA20140904180834 et …ITA20140904181135

une pizzeria devant le théâtre del Giglio pour nous régaler avant de rejoindre le CC à seulement 10 mm à pied.

Lucca – Florence ou Firenze

Départ pour Pistoia, nous tombons par hasard sur un parking payant vers la gare  à 10 mm du Duomo, apprenons après qu’il y en a un gratuit.ITA20140905113633

Moins visitée que les autres villes en Toscane, Pistoia présente un quartier médiéval bien préservé, la piazza del Duomo séduit par l’équilibre de ses proportions et l’harmonieuse disposition des monuments civils et religieux qui l’entourent. ITA20140905113641

Cette après midi, nous allons à Florence ou Firenze. Berceau de la Renaissance  en Italie, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, Florence présente une très grande richesse artistique (églises,musées, palais). Capitale de la Toscane, la cité cache des trésors artistiques, elle est considérée comme le centre culturel du monde, qui s’explique par la concentration de musées et monuments historiques dans le cœur de la ville. Des artistes comme Michel-Ange, Boticelli ou encore Gioto ont grandi et fait les grands jours de la capitale toscane qui fut également capitale. ITA20140905165559

Le camping Michelangelo idéalement situé à 10 mm du ponte Vecchio sur le fleuve Arno, est définitivement fermé au CC il n’accepte plus que les tentes, nous sommes renvoyés sur le nouveau camping « Firenze » tout neuf mais plus loin. Le bus est à 10 mm et en 40  mm nous sommes au centre ville historique. Une première découverte de la ville, achat des billets, (combiné coupole, campanile, baptistère, crypte et musée = 10 €, le Duomo est gratuit), nous remettons à demain matin les montées à la coupole et au campanile, la file d’attente est beaucoup trop longue.ITA20140905170913 Le baptistère, l’un des plus anciens bâtiments de Florence, est antérieur à la cathédrale. Il fut bâti au-dessus de fondations romaines, aux alentours du 6 è siècle. L’intérieur date du 13ème siècle, soit de la même époque que les mosaïques du plafond, qui dépeignent des histoires de la Bible.

Poursuivons par la piazza della Signoria, le palazzo et ponte Vecchio, la galerie des offices...ITA20140905175643un petit resto pour attendre la nuit et les monuments éclairés, sympa aussi, l'échange photos avec un jeune indien.

ITA20140905204119 Après une journée épuisante au milieu de la foule, une fois la nuit tombée, nous repartons à la découverte de cette ville, c’est le moment de se perdre dans les ruelles, beaucoup plus calme. ITA20140905200738Sur le fleuve Arno, le célèbre ponte Vecchio accueille les boutiques des orfèvres depuis le XVI è siècle, il date de 1345, c’est le seul pont de Florence à ne pas avoir été détruit par les allemands lors de leur retraite en 1944.ITA20140905202341

Retour au camping avec le bus.

Florence ou Firenze

Nuit calme au camping, départ matinal, encore, pour pouvoir monter à la coupole et au campanile avant la foule.ITA20140906102522

ITA20140906085552Nous y sommes à l’ouverture à 8h30, nous gravissons les 463 marches de pierre, très raides permettant d’accéder à la coupole, véritable prouesse technique conçues selon les plans de Filippo Brunelleschi.ITA20140906085910 ITA20140906095304Au sommet la vue panoramique sur la ville nous fait oublier les efforts de l’ascension ITA20140906093306mais une nouvelle épreuve physique nous attend avec les 414 marches menant au campanile clocher haut de 85 m dessiné par Giotto.

ITA20140906095614Ajoutez le tout plus la descente !!

 

pas mal pour la matinée,

 

pas besoin de séances « step » 

 

 

ITA20140906113850La Basilica di Santa Croce (billet = 6€), panthéon des gloires italiennes, abrite des florentins célèbres comme Michel Ange, Galilée, Ghiberti, Machiavel Rossini... les fresques murales de GiottoITA20140906124858ITA20140906141148Le Palazzo Pitti, famille rivale des Médicis, abrite le musée de l’argenterie, de la porcelaine et diverses galeries. Retour par la place de la république, encore et toujours des églises, des palais, un dernier coup d’œil sur le Duomo  son dôme de tuiles rouges, l’époustouflante façade en marbre rose, blanc et vert commencé en 1296, son intérieur plutôt dépouillé (155m sur 90m). (détails ci-dessous)ITA2014flo 4 photosITA20140906151024Juste en face, la Gelati est géante et exquise mais très chère !!!

 

 

Place San Marco, nous reprenons le bus pour le camping.

Chaleur + foule + escaliers auront une fois de plus raison de nos mollets mais quelle belle ville.

 

 

 

Florence - Sienne

Cool ce matin, échanges de conseils entre camping-caristes pour la suite du programme.

Nous partons par la non moins célèbre Chiantigiana, (la S222 ou route des vins du Chianti) au sud de Florence. ITA20140907102249

Une pause photos au belvédère Michelangelo, pour un magnifique panorama sur la ville, qui résume parfaitement les 2 jours précédents.ITA20140907102848

Quelques courses au marché de Grève en Chianti, centre de production du Chianti (le Classico est le meilleur), nous dégustons, avec modération comme il se doit. La route serpente à travers des paysages de collines vallonnées, couvertes de vignobles et oliveraies, souvent bordés de cyprès; dans un village nous trouvons un beau panorama pour le repas de midi.ITA20140907142025

Objectif suivant : Sienne (ou Siena) au parking Palasport nous pouvons laisser le CC à l'ombre.  7 étages d’escalators du centre commercial de la gare nous propulsent presqu’à la porte de la vieille ville, compter 20 mm pour cela. ITA20140907184252La ville est célèbre pour son patrimoine artistique et pour la course du Palio , une spectaculaire course de chevaux qui voit s'affronter les contrades (paroisses et quartiers) de la ville, qui figure dans la liste du patrimoine mondial Unesco.

ITA20140907173548Le centre historique de Sienne est délimité par une enceinte de 7 km de long (XIVe -XVIe  siècle) dont le tracé suit les contours des trois collines sur lesquelles la ville a été bâtie.

Une première découverte de la Piazza del Campo (ou Il Campo) ; principale place de la ville, elle est le centre du pouvoir temporel et de la vie sociale de Sienne depuis la fin du XIII è siècle, c’est le centre névralgique de la ville. Très harmonieuse, elle est reconnaissable par sa forme incurvée (comme une coquille St-Jacques) inclinée comme un amphithéâtre, la partie basse donnant sur le Palazzo Pubblico et sa tour la Torre del Mangia haute de 102 m. ITA20140907174922C’est dimanche, dans les rues et places, un défilé-spectacle des quartiers a lieu avec tambours, drapeaux…ITA20140907182132ITA20140907193119

 

Ce soir pizza/pates sur la place Il Campo en attendant la tombée de la nuit, pour mieux s'imprégner de la beauté de ce lieu.ITA20140907201918le défilé continue en musique, classés par catégories les nombreux participants font le tour de la place.ITA20140907202950

ci-dessous quelques drapeaux des contrades
ITA2014sien 4 photos

Sienne – San Gimignano

Nuit calme, re escalators pour la suite de la visite de Siena. L’entrée/pass au Duomo coute 12 € (pour la cathédrale, la bibliothèque, le Baptistère, le musée et panorama del Facciatone). La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, appelée couramment Duomo di Siena  domine une ville déjà perchée et concentrée entre ses remparts. ITA20140908104027Elle est caractéristique d'un art gothique italien construit au XIIIe siècle (sur une base initiale, romane, du XIIe siècle), sa façade de marbre blanc vert et rouge d'après les dessins de Giovanni Pisano. L’intérieur est splendide, murs et piliers poursuivent le thème des rayures en noir et blanc de l’extérieur. Le pavement en marbre est décoré de 56 panneaux exécutés par une quarantaine d’artistes qui dépeignent des scènes Historiques et bibliques, uniquement visibles du 21 Aout au 27 octobre chaque année, nous avons de la chance.

. ITA20140908115817Retour par les rues, le palais, la tour, la fontaine, pique nique sur la place.

De retour au CC, nous partons pour S. Gimignano, repérage du parking CC de Sta Lucia pour la nuit. ITA20140908173212Pour visiter, possibilité de bus ou stationnement dans les parkings payants (avec un fourgon) San Gimignano delle belle Torri, située à 56 km au sud de Florence est une des villes les plus pittoresques de la Toscane, dans un cadre enchanteur et verdoyant de vignobles et d’oliveraies. Elle figure au patrimoine de l'Unesco. C'était un important point de relais pour les pèlerins qui se rendaient à Rome ou en revenaient par la Via Francigena. Les familles nobles qui contrôlaient la ville avaient bâti quelque 72 maisons-tours (jusqu'à 50 m de hauteur), symboles de leurs richesses et de leur pouvoir. ITA20140908163713Il ne reste que 14 de ces tours mais San Gimignano a conservé son ambiance et son apparence féodales.

La ville recèle également des chefs-d'œuvre de l'art italien des XIVe et XVe siècles dans la cathédrale et dans le baptistère (photos interdites). La ville s'est développée autour de deux places principales, la piazza della Cisterna et la piazza del Duomo. Le soir les tours ne sont pas éclairées.

San Gimignano – Ile d’Elbe (La Perla)

Nuit calme et barrières levées, nous partons pour Volterra, le parking CC à proximité de l'entrée de la ville est très facile d'accès…par des escaliers .ITA20140909095325  Cette ville perchée au dessus des collines offre une vue fantastique. Plan donné par l’OT en mains, nous partons à la découverte de cette petite cité étrusque, moins touristique que les autres : Le théâtre de Vallebona vient de la période d'Augustus et suggère l'importance de Volterra sous la domination romaine. Aujourd'hui la ville conserve un aspect médiéval non seulement pour ses murs du 12ème siècle mais également en raison de sa disposition urbaine, rues étroites, palais, tours et églises.

Repas de midi presque au bord de la mer à Marina Di Castagneto Carducci, repérons ce parking CC, il parait calme et se situe dans un beau cadre. Arrivés sur le port de Piombino, achat des billets pour l’ile d’Elbe à la Cie Corsica ferry rapide, 35 mm de traversée. A 14h15 nous embarquons pour Portoferraio, port principal de l’ile d’Elbe. Après passage à l’OT, récupérer  infos et cartes, nous décidons de partir vers l’ouest.ITA20140910111157 Beaucoup de monde au village étroit de Scaglieri, nous allons à l’aire camper « La Perla » à Procchio. Ici, tout est inclus : plage + piscine, toilettes, douches, parasol, transat et remise 10% aux petits restos d’à côté. Baignade apprécié, cadre idyllique spaghettis aux coques et calamars grillés extra… enfin les vacances !!!

Ile d’Elbe (La Perla) – San Martino

Nuit très calme, personne ou presque le matin pour le bain, lessive, douche, plein d’eau, tout est OK pour repartir. Le gardien nous propose de rester ou revenir se baigner gratos, parce que nous sommes sympa dit il, c’est lui qui l’est… faut dire que les français sont une espèce rare sur l’ile. ITA20140910123738Aujourd’hui visite côté ouest de l’ile : les villages de Marciana puis Poggio, jolis bourgs perchés sur un éperon, belles vues sur la mer, tous deux préservés, fleuris. Pour changer un peu, petites rues, escaliers et peu de monde. A Marciana, visite de la forteresse pour 3 €.

Sur la route qui relie Poggio à Marciana, dans un virage, à côté de l'entreprise de mise en bouteilles, nous faisons le plein d'eau à la fontaine dite fontaine Napoléon, dont l'Empereur appréciait l'eau pour ses vertus curatives. Continuons par la côte sud, sauvage, abrupte, avec pas mal de garages pour les photos. Après Cavoli, nous remontons par la petite route du Mont Perone. Un arrêt à la tour de San Giovani, perdue dans la montagne, une voiture immatriculée « 26 » nous interpelle tant les français sont rares, c’est un couple de Drômois proche de chez nous,  le hasard fait que nous avons des connaissances communes !!!

Un petit air d’Ardèche sur cette route  agréable avec des châtaigniers et des voûtes d’arbres, rejoignons la côte, venons à San Martino, à 5 km de Portoferraio mais en pleine campagne, visiter la maison de Napoléon. ITA20140910171819ITA20140910172411C'est là que Napoléon choisit de se retirer lors de la première abdication.

Le traité de Fontainebleau lui en accordait la propriété et la souveraineté. L'Empereur débarqua dans la capitale de sa principauté, Portoferraio, le 4 mai 1814.

Il quitta l'île le 26 février 1815 et reprit le chemin de la France en débarquant le 1er mars 1815 à Golfe-Juan pour l'aventure des Cent-Jours. 

Le parking payant en journée  nous permet de dormir sur place.

Ile d’Elbe (San Martino – San Martino)

Réveillés par les coqs du coin et aussi par l’orage sinon nuit très calme chez Napoléon. Aujourd’hui visite de la partie Est de l’ile après quelques courses au Coop de Porteferraio, un peu de Wifi aussi à l'OT. ITA20140911154748 Après l'achat des billets de bateau pour le retour, nous passons à Bagnaia, rebonjour les « 26 », puis à Volterrio et son château, sa route étroite ses beaux panoramas.ITA20140911120119 Puis Rio Nell Elba, ce vieux village mérite un arrêt, son grand lavoir, ses rues étroites et… ses escaliers.

Objectif Cavo pour le repas de midi, la route côté intérieur est mauvaise, le point de vue tout au bout est payant et ne mérite pas plus que çà. Pause casse croute sur la route côtière, passons par Rio Marina, Porto Azzuro puis visitons Capoliveri,  sa place et son panorama des 3 mers.ITA20140911165941 Le sud de cette région est réservé aux cyclistes. Ensuite direction Lacona, revenons sur Portoferraio par Colle Reciso, St Lucia pour aller voir du côté de la presqu’ile d’Enfola. ITA20140911165918Petit parking plein à l’arrivée, et garé sur le bord de la route, nous faisons la rando de la presqu’île (2h30) avant la baignade pour rafraichir. Un bon petit resto en ville sur le port (poisson calamars)  avant de revenir dormir chez Napoléon à San Marino. (ci-dessous le palais et à l'arrière la maison)ITA20140910171329

Ile d’Elbe – Pise

Nuit calme, temps couvert, la pluie menace, impossible de faire le Monte Capanne (1019m) en télécabine ou à pied, nous décidons la visite de Porteferraio, le fort, la maison musée Napoléon (5€).ITA20140912094716ITA20140912094857 Le ciel noir + le vent + pluie = retour trempés au CC garé sur le parking gratuit et bondé derrière le port et point d’information. Nous arrivons à nous en extraire, allons au port et anticipons notre départ sur le bateau de Moby. 1 h après nous sommes à Piombino, repas sur le parking billetterie puis direction Pise. ITA20140912172343Le parking CC tout près du Duomo n’existe plus, (aménagé pour les bus) il faut aller au parking Pratale  à une demi heure à pied du centre historique, ce que nous faisons (sinon navette bus E pour 1.60 € AR).ITA20140912171248 La tour penche toujours depuis notre dernier passage en 2008, pas de visite mais quelques photos traditionnelles ; Pour info :  5€ chaque monuments (ou 9€ le pass des 4 monuments) + 18€ la montée à la tour

Pise – Levanto

Nuit calme, après quelques échanges CC entre Ardéchois et Drômois , services effectués, la journée commence par les courses au Carrefour d’à côté. Départ de Pise pour Carrara connu dans le monde entier pour son marbre blanc.ITA20140913134019. Non ce ne sont pas des glaciers que nous apercevons, mais des carrières de marbre disséminées sur la montagne. ITA20140913135654Début de la visite par « Cave di Marmo » de Colonneta à l’Est de Carrare dans un décor verdoyant avant de poursuivre par la plus célèbre, celle de « Fantiscritti » à quelques km; Impressionnant, le travail gigantesque et dangereux des hommes. La visite (10€) commence, un minibus  nous emmène à l’intérieur de ces grottes qui font entre 15 et 18 m de haut. Une centaine de personnes y travaillent pour une production d’environ 3000 t/mois.

ITA20140913194001Nous souhaitons aller dormir à Monterosso, le parking CC est complet, dernier week-end avant la rentrée des classes, nous revenons à Levanto. 

Petit resto  en ville : « Osteria Il Navicelle » sympa, bon, copieux : mélange de crevettes, anchois et calamars grillés, les pizzas et spaghettis aux fruits de mer !!!

Pise -Chianale

La fin des vacances arrive, il faut remonter, par l’autoroute pour gagner du temps : Genova, Savona, sortons à Mondovi, Cueno puis la vallée de Varaita ou Colle d’Agnello. A Pontechiannale, nous reconnaissons en passant le départ du sentier du tour du Mont Viso fait en juillet 2010. Nous venons dormir juste après Chianale, un parking départ de randos au bord de la Varaita et indiquant un agriturismo « Lou Chirun »

Chianale –Drôme 

Bercés par le bruit de la rivière, la nuit est très calme, dans le brouillard. Le matin, nous sommes presque seuls sur les nombreux lacets  du col d’Agnello avec un festival de marmottes et marmottons qui traversent ou longent la route devant nous. ITA20140915111333Un arrêt au col (2744m), la descente est vertigineuse également. Nous enchainons par le col d’Izoard à 2361  m, la casse déserte, les mémoriaux de Coppi et Bobet, la descente sur Briançon, la remontée du col du Lautaret (2000m) puis Grenoble et la Drôme vers 18h après 2127 km. La montagne est toujours aussi belle !!!

Synthèse

Les guides Routard, Michelin, Lonely planet, les documentations des OT, les récits et conseils CC glanés en route, du hasard aussi ont aidé et complété la préparation de ce circuit découverte de la Toscane et Ligurie

Après l’avoir longtemps rêvé, nous sommes ravis d’avoir foulé les sentiers des Cinque terre qui serpentent au milieu des vignes,  et du vert maquis méditerranéen qui semble plonger dans une mer d’un bleu profond.  Nous avons été séduits par ce lieu insolite, authentique, de cette beauté de la nature qui se marie avec celle de l’œuvre humaine ; nous admirons le courage et le travail effectué pour rétablir tout ce qui a été détruit en 2011.

Terre de vignes et d’oliviers, nous sommes également séduits par la Toscane, le gigantisme et la perfection de l’architecture à Florence, à Sienne, la grandiose silhouette de la médiévale San Gimignano, les coteaux du Chianti..…

L’intérêt de l’Ile d’Elbe ne se réduit pas seulement à la saga napoléonienne, elle est aussi le paradis des randonneurs et des plongeurs.

Côté bémols, en septembre beaucoup de touristes encore, la rentrée scolaire italienne n’est effective que vers le 15 septembre, le côté onéreux des aires ou parking CC en Italie et le très souvent paiement en espèces.

Beaucoup de choses à voir, impossible de tout faire en 2 semaines malgré un bon rythme, il faudra donc revenir !!!

 

Pizza ci-dessous : 60 cm de diamètre !! vous en prendrez bien une tranche !!

ITA20140907190730

Pour voir plus d'images de ce circuit en Italie, cliquer surla photo ci-dessus

Informations pratiques

Pour la randonnée des Cinque Terre

Les sentiers sont payants:  achat du Pass Train + sentiers = 12€ pour un jour

Temps et dénivelé  des étapes      Riomaggiore – Manarola             =  1 h       360 mètres

                                                              Manarola – Volastra – Corniglia =  2 h ½   480 mètres

                                                              Corniglia – Vernazza                     =  1 h ½   320 mètres

                                                              Vernazza  - Monterosso                =  2h        175 mètres

Aire camping car, Camping, Parking

Levanto Aire et Parking : 12€ (12h) - 18€ (24h)affiché mais en réalité  24€ (36h) au retour (10€ pour 16h)
Monterosso Accès par route Fegina Parking : 23€ les 24 h ou 2.50/H

Portovenere Aire CC Eau services : 2.25€/h de 8 h à 21 h

Spezia aire cloturee, surveillee GPS N 44°06'14'' E 09°51'33'' 5 euros/nuit. pour se rendre aux 5 Terres bus a proximite puis train ensuite

Lucca Parking Eau Services : 10€ théoriquement car en panne !!

Florence Camping Firenze :  28€ tout inclus, 26€ hors saison (Viale G Dalla Chiesa GPS N 43 45 56 E 11 18 55 Tel 39 0554698300)

Sienne parking cc Palasport : 20€ pour  24h services

San Gimignano :  1€/H nuit et jour théoriquement en réalité ouvert !!     en ville P seul 2€/h

Voltera : 8€ la journée

Ile Elbe Procchio La Perla :30€ tout inclus Aire CC Eau Services Piscine Parasol Douche Transat....

Ile Elbe San Martino : forfait 5€ pour CC payant de 9h à 19h

Pise parking Pratale : 12€ nuit Eau services

Bateaux
Bateau Cinque terre :  17€ tour des 5 villages (possibilités d'arrêts à 4 villages pour visites..)

Bateau Piombino - Porteferraio :      73€ aller Corsica ferry rapide

pour 2 personnes et 1 fourgon        68.91 retour Toremar/moby

Pour l'article sur Rome cliquer ici

Pour l'article sur la Sardaigne cliquer ici


 

Italie: Cinque Terre, Toscane, Ile d'Elbe
Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 11:03

Pour écouter de la musique iranienne pendant la lecture cliquer ci-dessus pour lancer

Iran20140519144624

Héritier de l'ancienne Perse, la République islamique d'Iran est un pays au sud-ouest de l'Asie. L’Iran représente trois fois la superficie de la France. Il est bordé au nord par l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan et la mer Caspienne, à l'est par l'Afghanistan et le Pakistan, à l'ouest par l'Iraq, au nord-ouest par la Turquie, et baigné au sud par le golfe d'Oman et le golfe Persique. Sa capitale est Téhéran. Situé au cœur du Moyen-Orient, l'Iran est le seul pays de cette région qui soit à la fois vaste, très peuplé, riche en hydrocarbures, et qui forme un état depuis la plus haute antiquité.

Les paysages iraniens sont très variés, déserts, plateaux, montagnes et rivières de vastes étendues sont désertes et passent pour être les plus arides de la planète avec le Dasht-e Kavir et le Dasht-e Lut.

La population, inégalement repartie, est très jeune, on estime que 50% de la population a moins de 30 ans.

Il y a tant à découvrir dans ce pays riche de culture et d’histoire, de cette population avide de connaître le monde, et qui fascine aussi par son accueil ....

 Mais il faut aller en Iran pour comprendre alors suivez nous dans cette aventure….

Ce récit de voyage (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages, des anecdotes….

Paris – Téhéran

Nous sommes à Orly depuis hier, vers midi l’avion de la Iran Air décolle direction Téhéran, pour environ 7 h  de vol  inclus une escale à  Ljubljana en Slovénie pour le plein de carburant, embargo oblige, c'est la première surprise.

Les iraniennes se voilent pour sortir de l’avion, nous faisons de même, le foulard est obligatoire pour les femmes.

Passeport et numéro en mains, nous nous présentons au bureau des visas de l'aéroport, 15 minutes après les 11 précieux tampons sont fait (pour 15 jours)  Pas besoin d’empreinte, ni de photos, nous pouvons passer la douane et récupérer nos valises. Notre circuit durant 18 jours, nous reparlerons de la prolongation à Yadz, moins rapide.

Hassan notre guide nous attend à la sortie. Direction l’hôtel à ¾ heure de route de là dans le centre de Téhéran. Il est plus de 22 h, la journée a été longue. Demain le circuit de « Mashhad à Ispahan» commence… par Téhéran. 

Téhéran

Lorsque vous aurez lu l'article vous pourrez voir encore plus de photos en cliquant sur celle ci-dessous

Iran20140514150135Les montres sont avancées de 2H30 depuis hier soir, c’est parti par la visite de la capitale. Téhéran (ou Téhran) 12 millions d’habitants, est située entre 1800 et 1100 m d'altitude, aux pieds des montagnes de l’Alborz pour descendre vers le désert. Elle possède peu de monuments mais des musées intéressants.

Iran20140514072248Le Golestân qui signifie « Le palais des roses » comprend plusieurs bâtiments, des parterres de roses servaient de résidence aux rois qâdjâr. Il s’ouvre par un hall revêtu de faïence et de miroirs, il abrite le trône du paon qui servait aux cérémonies d’apparat.( à l'intérieur ci-dessous photos interdites)

Iran20140514073357

Le Musée national d'Iran est un musée archéologique et historique  Il  conserve des antiquités de la Perse antique comme des poteries, des objets en métal, livres, pièces...

Iran20140514082957

Le musée du verre et de la céramique est dans un ancien palais de vizir dont la collection d’une qualité exceptionnelle abrite des objets de verre, céramique et en cristal qui date de l’époque achéménide, il présente un élégant escalier de bois en colimaçon conduisant aux salles du premier étage

Iran20140514121342

Le musée des bijoux est fermé, cette après midi, place du poète persan Ferdowsi, le musée Reza Abbasi doit son nom au fameux miniaturiste de l'époque safavide.

Un tour au bazar local, passage à la porte de la liberté ou tour Azadi  à l’entrée Ouest de la ville

Iran20140514165528

 

En fin d’après midi, il ne faut pas rater le train de nuit pour Mashhad. Départ vers 19h30  thé et petits gâteaux pour nous accueillir en attendant le repas du soir, quelques arrêts dans la nuit dans des gares ou pour croiser…. 1000 km à faire en 12 h  c'est pas le TGV !!!

 

  Mashhad

Iran201405170536167h30 arrivée du train à Mashhad, Javad notre chauffeur et son grand car (pour 11 !!) nous attend et nous conduit à l’hôtel pour le petit déjeunerIran20140515115738

Le matin, visite de la 2 ème ville d’Iran, la plus importante ville sainte du pays, important lieu de pèlerinage au sanctuaire élevé à la mémoire d’Ali Reza, 8 ème imam, le seul de la lignée chiite qui soit enterré en IranIran20140515120457

Tchador obligatoire pour les femmes, appareils photos interdits et  contrôles passés, nous découvrons cet ensemble de bâtiments magnifiques rutilant de leurs jeux de miroirs, une coupole et des minarets couverts d’or. Certains édifices sont interdits aux non musulmans mais nous  pouvons accéder au musée, riche de corans manuscrits et autres œuvres historiques. Dans la cour, nous sommes déjà encerclés par des jeunes filles, curieuses de savoir d'où l'on vient  !!!

La mosquée de Goharchad  date de l’époque mongole, le musée de Qods Razavi  contient quantité d’objets d’origines diverses dont de très beaux tapis, des céramiques et des armes safavides.

A midi, un des meilleurs repas avec un gigot d’agneau extra.

Iran20140515145058

Dans l’après midi excursion à Tus à 30 km au nord de Mashhad, passage au vénéré tombeau de Ferdowsi, le grand poète épique et auteur de la plus grande épopée en langue persane Chahnameh, (le livre des rois)  puis au Bogh e harouniyeh attribué par la tradition locale au calife Harun Al Rachid. Le mausolée Khaje Rabi attire pour sa part de très nombreux fidèles qui viennent se recueillir sur les innombrables dalles qui sont autant de tombes autour du monument safavide édifié au 16 ème s en l’honneur d’un compagnon du prophète. 

Iran20140519093825

Un tour au bazar, épices, bijoux pour rêver... 

 Mashhad – Neyshabur - Mashhad

La poésie semble être inscrite dans les gênes de chaque iranien. Après Ferdowsi, à Neyyshabur nous approchons l'univers de Attar bien connu des occidentaux pour la traduction de son chef d'oeuvre "la conférence des oiseaux" Le mausolée d’Attar  est un monument octogonal surmonté d’un dôme couvert de céramique. Sur l’aile nord du mausolée d’Attar, se trouve le tombeau du peintre Kamal ol Molk de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Iran20140516090733

Un peu plus loin s’érige le mausolée du mathématicien, philosophe, astronome du XIe siècle, Omar Khayyâm  aujourd’hui plus connu pour sa poésie, mais qui s’intéressait à divers sujets, en particulier l’algèbre et l’astronomie.

Iran20140516093946

  Sur le chemin du retour Qadamgah dévoilera les ruines de sa citadelle et son mausolée safavide

Iran20140516100230

Fin de journée sympa  côté rencontres entre les marcheurs et les locaux sur la colline du parc Koohsangi.

Un échange de friandises et la conversation s’engage  ….

Welcome,   Where do you come from?      Iran is good?       What is your job?
Ces phrases nous les entendrons des centaines de fois pendant notre séjour, sans oublier les photos souvenirs.

De retour à Mashhad une photo de nuit du sanctuaire s'impose, presque devant l'hôtel

Iran20140516193015

  Mashhad – Lut E Emrani – Gonabad - Bidokht

En route Lut e Emrani est l'une de ces nombreuses villes fortifiées en pisé qui contrôlaient les échanges commerciaux. En déambulant dans les ruines de cette ancienne cité caravanière  on distingue rues et maisons rafraichies par les judicieux badguirs (tours du vent) ainsi qu’une grande citerne (idéale pour les photographes escaladeurs) , le tout perdu au milieu de nulle part.

Iran20140517095118

Non loin de là, Gonabad érige sa petite mosquée du 13è s dont la particularité est de ne compter que deux iwans

Iran20140517140330

Iran20140517124957

Tout près et avec des étudiants locaux  il est possible de descendre dans un qanât, une œuvre incroyable et titanesque permet de relier l’eau des montagnes environnantes (à 24km de là en ce qui concerne Gonabad) à la ville par des canaux souterrains percés de loin en loin par des puits dans lesquels on descend se ravitailler en or bleu.

A l’instar des badguirs, les qanâts sont une particularité toute iranienne que l’on retrouvera sur tout l’est du territoire.

Nous passons la nuit à Bidokht dans un petit hôtel, normal nous sommes les seuls touristes.

  Bidokht – Tabas – Kharanaq – Chak Chak – Meybod - Yazd

Iran20140518043806Départ pour Tabas, perdue entre les déserts. Tabas est une grande oasis et ville dans la province de Yadz.

iran20140520133301Nous traversons le désert, des zones semi désertiques puis désertiques, la roche est rouge (fer) parfois verte (cuivre), parfois blanche (désert de sel) la route est droite, les montagnes arides avec pour seuls décors, des panneaux indiquant qu’il y a des animaux ! dromadaires, léopards, zèbres, gazelles...serpents qui sortent la nuit.Iran20140518121253

 Quelques caravansérails plus ou moins  bien conservés jalonnent cet itinéraire qu’empruntaient les caravanes de la route de la soie. Il y en avait 999.Iran20140520133241

Le jardin Golshan de Tabas date du 17 è, nous remarquons la diversité de ses arbres, ses jets d'eau au milieu du jardin, un moment de fraicheur au milieu du désert

A midi, déjeuner  à Tabas, le ragout d'agneau remplace le gratin d’aubergines aux yogourts séchés, le resto routier ou nous devions manger ne peut nous servir.

Iran20140518134202

Un lac de sel à traverser  avant le village en ruine de Kharanaq. Il est en partie restauré, nous nous promenons dans les ruelles, dans les maisons à la recherche d’une échoppe, d’un grenier….

Iran20140518134602Nous ne testerons pas son minaret vacillant . La ville fantôme entourée de grenadiers, s'intègre harmonieusement au paysage, 

 

Iran20140518145656

Nous gagnons ensuite le site de Chak-Chak dont le temple de feu s’accroche à la falaise en plein désert, nous montons les nombreuses marches raides qui y accèdent. Au fond de la grotte dans une sorte de niche brulent 3 bougies, lumières de la bonne action, de la bonne parole, et de la bonne pensée.Iran20140518152201Principal lieu de pèlerinage des zoroastriens, le sanctuaire est logé au cœur d'un cadre grandiose, vue imprenable sur la vallée. Chaque année, les zoroastriens du monde entier se réunissent en juin. Une princesse se serait réfugiée ici il y a fort longtemps... pour fuir ses poursuivants. Assoiffée, elle aurait donné un coup de bâton sur la roche et l'eau aurait jailli.

En français, l'eau fait ploc ploc. En persan, elle fait chak chak  dans la bassine.

Iran20140518165805

Une halte à Meybod, encore une antique cité caravanière dont le caravansérail nous familiarise avec la technque des tapis zilous. Nous arrivons à Yadz de nuit, après une longue journée de route à travers le désert mais la récompense est là, nous dormons dans un caravansérail.

Yazd

Située sur le plateau central iranien, entre le désert du Dasht-e Kavir au nord et celui du Dasht-e Lut au sud, la ville de Yadz est entourée de lacs salés. La ville placée le long de la Route de la soie est devenue la ville d'accueil des caravanes et de beaucoup de voyageurs et de négociants. Marco Polo dans ses Récits de voyages parle de « la noble ville de Yazd », qu'il a visitée en 1292. Yazd est la grande ville d'Iran qui bénéficie du climat le plus aride avec une pluviométrie de seulement 60 mm par an. La ville n'a pu se développer en effet que grâce à la présence d'une oasis à son emplacement.

Iran20140519070130

Avant la chaleur, nous visitons les  "tours du silence", constructions circulaires à ciel ouvert. Conformément à la foi zoroastrienne,  respectant la pureté de la terre, les morts étaient déposés au sommet de ses édifices de pierre en position assise afin que les vautours viennent les dépecer. 

Iran20140519070004Une petite communauté zoroastrienne est toujours présente à Yazd. 

Iran20140519085353

La mosquée du Vendredi ou mosquée de Jameh (XIV ème s) est la plus haute d'Iran (55 m). La coupole de la salle principale et le mehrab à stalactites décorés de faïences de l'époque mongole sont très beaux. Le grand portail d’entrée de la mosquée situé à l’est de la cour est surmonté de deux minarets. On se déchausse pour entrer, attention bien repérer ses chaussures, certaines personnes ne retrouvent pas les leurs !!!

Dans le complexe d'Amir Chakhmaq, un escalier permet d'accéder en haut et de profiter d'un magnifique panorama sur la ville.

Iran20140519125420Repas de midi dans un ancien hammam, merci Hassan pour le thé au safran et les Baklavas.

 

Après la sieste, visite du pavillon Dowlat Abad qui abrite un jardin persan et la plus haute tour du vent de la ville (35m), elle est octogonale et une démonstration avec un mouchoir en papier permet de tester la circulation d'air.

La citerne de Shesh Badguir est la plus interéssante de la vieille ville, elle possède 6 tours du vent destinées à rafraichir l'eau. 

Iran20140519134154Iran20140519134306Le temple du feu des Zoroastriens à Yazd (Ateshkadé) contient  un feu traditionnel qui a été maintenu allumé par des prêtres zoroastriens sans interruption depuis l'an 470.

 

Ci-dessous le complexe Amir Chakhmaq, son cyprès symbole de l'immortalité

Iran20140519154852

Nous passons à la medersa, au mausolée de l'architecte (qui a construit celle du Vendredi), au  musée de l'eau, enfin au  bazar avant d'assister au spectacle de gymnastique, entrainement à la lutte traditionnelle rythmée au son du tambour liturgique dans une zurkhaneh maison de force.

Yadz – Saryazd – Baq E Delok – Khormiz – Kerman

Jour J à Yadz pour la prolongation de notre visa, notre circuit durant 18 jours. Photos et passeports fournis, imprimés remplis par Hassan ce n'est qu'après 4 passages à la police, que nous pouvons faire ouf, nos visas sont prolongés d'une semaine !!!

Entre 2 passages, nous découvrons un moulin à henné, faisons le plein d'épices.

Iran20140520072717

Nous pouvons quitter Yadz, continuer  à travers le désert et constater qu'aujourd’hui les camions ont remplacé les dromadaires. Nous visitons un fort de l'époque sassanide dans un village nommé Saryazd . C'est un énorme édifice, entouré de douves, protégé par un haut mur d'enceinte, avec pont-levis, grande porte surmontée de mâchicoulis par lesquels les occupants pouvaient repousser les assaillants en les arrosant de plomb fondu. Iran20140520124607L'intérieur est un dédale de passages étroits, tortueux, de toutes petites pièces dont la porte est la seule ouverture, parfois en assez mauvais état, car le pisé et les briques se sont partiellement effondrés.

Malgré le retard pris à Yadz pour les visas, nous arrivons à Kerman en fin de journée, après avoir traversé des plantations de pistachiers.

Iran20140518134903

  Kerman – Mahan – Rayen – Kerman

Nous allons visiter la citadelle de Rayen située à 2200 m après une route toujours désertique, les montagnes culminent à 3000 m.

Iran20140521075131

Résidence d’été du gouverneur de Bam qui est à 250 km de là, cette citadelle faite de brique crue occupe une surface de 2 000 m² et remonterait à l'époque sassanide. Elle est le plus grand édifice de ce type du monde après celle de Bam, qui a été fortement endommagée après le tremblement de terre de 2003.  La citadelle est de forme presque carrée, et contient plusieurs tours aux bordures dentelées.

La vue sur les montagnes enneigées au loin est superbe

Iran20140521075745

Elle est entourée par une muraille de plus de dix mètres de hauteur. L’unique entrée de la citadelle se trouve à l’est, où l’on peut admirer une belle porte.

Iran20140521084250Iran20140521084635

Un moment convivial, un de plus, séances de photos avec des jeunes étudiantes (cherchez l'intrus) !

 

Iran20140521095720

Le jardin iranien du prince Bagh é Chazdeh, jardin classé, nous permet de manger dehors une spécialité locale le Vos Ghormé (agneau poids chiche pomme de terre et yogourt séché), nous prenons le thé sur des chaises à thé Iran20140521100638

A Mayan, le mausolée de Cha Nematollah Vali est le fondateur d’une importante confrérie en Iran, l’ordre de Nematollahiyeh. Un très beau mausolée, majestueux et raffiné, lui rend hommage.

  A Kerman, l'ensemble Ganjali Khan dans le bazar ancestral, sa maison de thé traditionnelle, le caravansérail....ses biscuits fourrés aux dattes...Iran20140521134053

Modernité affichée dans le bazar en ce qui concerne les couleurs, une pause thé et musique dans le Hammam,  avant un bon repas familial !!! (avec de nombreux plats très diversifiés) en prime le chef parle français
Kerman – Chiraz

Une longue journée de route, environ 750km pour rejoindre Chiraz avec un nouveau chauffeur Ahmad et un nouveau grand car et toujours des petites gâteries de la part d’Hassan. Le désert plat et monotone au départ devient plus montagneux, nous sommes sur la route Téhéran-golfe persique, en route pistachiers, troupeaux, lacs salés et toujours les nombreuxcontrôles de police auxquels le chauffeur doit se soumettre, et nous aussi : "ceinture" et quelques fois contrôles dans le car.

Repas à Neyriz avec le traditionnel yogourt aux échalotes en entrée, le gratin d’aubergines, le riz au safran, brochettes d'agneau,  un menu traditionnel.   La mosquée Jameh du 10è s vaut pour son mihrab

Nous roulons dans une immense plaine sans le moindre arbuste et pauvrement herbeuse, la route est rectiligne à perte de vue, quelques villages et toujours les panneaux pour les animaux 

Iran20140522130035

Nous longeons les lacs salés, traversons un petit col, sur ses pentes des figuiers d'Estahban encore et encore, plantés sur des petites terrasses semi-circulaires.Iran20140522161715

Lac salé de Maharlou d’une superficie de 600 km² aux couleurs roses. Iran20140522163111

C’est une étape importante pour les oiseaux migrateurs.

Une courte visite au mausolée du 5 ème s de Sarvestan avant l’arrivée à Chiraz

Chiraz

Journée consacrée à la romantique Chiraz, évocatrice de l’art de vivre, des roses, des rossignols et de l’amour. "La rose avait la beauté de l'aimé, le rossignol l'aimait: il ne pouvait n'aimer d'autre et elle ne disait mot" Hâfez de Chiraz XIVe siècle.

Iran20140523062748

Hassan a raison, nous commençons la journée par la visite de Chiraz par la mosquée rose Nazir Al molk.Iran20140523062822

Iran20140523061838On ne peut voir la lumière à travers le vitrail qu’au petit matin. Elle a été construite au 19 è pour recevoir la lumière matinale, et si vous la visitez à midi, il sera trop tard. La vue des rayons du soleil à travers les vitraux colorés, qui retombent ensuite sur le tapis persan, est magnifique. Ici et presque toujours la salle de prières d'été et celle pour l'hiver avec les rayons du soleil pour réchauffer..Iran20140523064122..Iran20140523062149

Iran20140523071903

Le jardin d'Eram est un jardin persan historique. Son nom en langue persane signifie « jardin du Paradis ». Il a été conçu au XXe siècle (à l'emplacement d'un jardin du XVIIIe siècle) autour d'un palais de l'ère qadjare pour l'élite administrative et féodale de la province du Fars, puis il est devenu propriété du Chah d'Iran.. Aujourd'hui propriété de l'université, le jardin est ouvert au public et protégé par l'Organisation du patrimoine culturel iranien. Nous y sommes interviewés par la télé locale. 

Visite du  mausolée Ali fils Hafez avec tchador !

Iran20140523085556

La porte du Coran est une porte historique de la ville de Chiraz. Elle est située à l'entrée nord-est de la ville. Les voyageurs passant sous la porte étaient censés recevoir la bénédiction du livre sacré à leur sortie de la ville.... voilà qui est fait pour nous !!!

Nous continuons par le jardin des orangers, tout au bout  nous entrons dans un pavillon qui se révèle être un véritable petit palais des glaces !Iran20140523083221
En plus des grands miroirs qui ornent les murs, tout est recouvert de petits morceaux de verre, du sol au plafond. Les portes sont vernies et tellement brillantes qu'on les croirait recouvertes de pluie givrante.
Iran20140523083103

Pas facile de cacher le reflet du flash dans un tel endroit, comme ici dans la salle de prières des femmes.

La glace vermicelle de riz, vanille, citron, original et excellent, un bon acompte au repas de ce soir!!

Iran20140523174737

Saadi, né à Chiraz au XIII s, fut l'un des plus grands poètes persans de la période médiévale.  Le Cheikh Moslehedine Abdallah Saadi Chirazi, poète, écrivain et éminent penseur  est l’une des rares personnalités littéraires de l’Iran qui jouit  d’une immense réputation. Il s’appliqua à réunir dans deux ouvrages le Boustân et le Golestân. Saadi consacra le reste de sa vie à la religion, ainsi qu’à la rédaction de la suite de son œuvre. Emotion et silence pendant la lecture du poème traduit pour nous par Hassan.Iran20140523140347

Iran20140523141604Hafez est un poète, philosophe et un mystique persan né autour des années 1310-1337 à Chiraz (Iran) et mort à l'âge de 69 ans. Il est surtout connu pour ses poèmes lyriques, les ghazals, qui évoquent des thèmes mystiques du soufisme en mettant en scène les plaisirs de la vie.

Son mausolée, au milieu d'un jardin persan à Chiraz, attire de nombreuses personnes, pèlerins ou simples amoureux de poésie, venus lui rendre hommage en récitant ou écoutant la lecture d'un poème par une liseuse, en découvrant leur avenir sur la carte tirée par une perruche.

Nous découvrons également la mosquée Jameh ye Atigh datant du IX s, l’école coranique et ses mollâs avant d’aller au bazar et de déguster le plat national le Dizi (soupe mouton  puis légumes écrasés au pilon)

 

  Iran20140524080024

Les femmes nomades mettent le tchador noir sur leurs vêtements colorés pour venir en ville ou au bazar.

Iran20140524142307

60 KM nous séparent de Persépolis. A quelques kilomètres, les bas reliefs de Naqsh e Rostam et Naqsh e Rajab, dissimulés dans la falaise

P1080181

A Naqsh E Rajab, quatre bas-reliefs sassanides décrivent des scènes relatives aux règnes d'Ardeshir 1er et de Shapur le Grand. Naqsh-e Rustam contient quatre tombes royales achéménides rupestres, cruciformes et portant trois registres de bas-reliefs. Elles sont creusées très en hauteur dans la paroi, une de celles-ci, d'après les inscriptions qu'elle présente, serait la tombe de Darius Ier, les autres ses successeurs.

En plus des tombes, il y a aussi sept très grands bas-reliefs dans la roche de Naqsh-e Rustam, sculptures commandées par les rois sassanides.

Chiraz - Persepolis

P1080225

Site majeur de la perse achéménide, fouillé depuis 1931 par différents archéologues, Persépolis capitale de Darius, puis de Xerxès est fondée en 513 avant JC. Un double escalier monumental mène à la porte des nations. Merveille d'architecture, Persépolis résulte de la fusion des savoirs et des compétences des nations rassemblées sous la férule de l'empire perse. Elle fut détruite en 330 avant JC dans un incendie alors qu'Alexandre y séjournait et venait de s'emparer de richesses considérables

 Iran20140524151934

Colonnes surmontées d'impostes (chapiteaux) de forme animale à Persépolis, ci dessus protomés de griffons

Iran20140524153426

Pour accéder à l'Apadana,(salles du trône) nous empruntons l'escalier orné de bas reliefs magnifiquement exécutés représentant des scènes de la fête du nouvel an la Noruz et les processions des ambassadeurs des 23 nations soumises par l'empire archéménideIran20140524155304

Pour l'impressionnante  vue d'ensemble du site, nous grimpons au tombeau d'Artzxerxes. Nous avons de la chance, en plus d'être presque les seuls touristes en fin de journée, nous pouvons assister au coucher de soleil à travers les colonnes de Persépolis. Bien rafraichissant après la chaleur, un repas au bord d'un grand bassin d'eau ainsi que la nuit dans un hôtel/ Bungalow dans la verdure tout près du site.

Iran20140524164504

  vos photographes à Persepolis

Iran20140524171306

Persépolis – Naqsh E Rostam – Pasargades - Ispahan

Pasargades, cité antique bâtie à 1900 m d'altitude fut la première capitale historique de l'empire perse. Le site (1,6 km2) comprend une forteresse, des palais...  ses ruines moins bien préservées, sont dispersées dans la plaine et rappellent la grandeur du règne de Cyrus.

Iran20140525072747

  Et le mausolée de Cyrus II

Iran20140525074508

Une halte à l'ancien village fortifié d'Izad Khast, juché sur un éperon rocheux avant l'arrivée à Ispahan.

En route, nous avons même droit à une tempête de sable et orage dans le désert.

A Ispahan, l'hôtel est bien placé, tout près du pont des 33 arches et pas très loin de la place royale, super pour revenir à pied, le plus dangereux en ville étant la traversée des rues !!!

Iran20140525164318

Ispahan

Ispahan, "la moitié du monde" 3 millions d'habitants, 3 ème ville d'Iran est à 350 km au sud de Téhéran. 

L'art très raffiné des monuments islamiques font d'Ispahan un des joyaux du moyen orient, la place Naghsh e Jahan est classée au patrimoine mondial depuis 1988, c'est la 2ème place au monde par sa superficie après la place Tienanmen à Pékin (512m/160m). La vie de la cité s'articule autour de cette place qui s'ouvre à la fois sur le palais, les mosquées, le bazar, réunissant ainsi les institutions politiques, religieuses et commerciales de l'ancienne capitale sous l'empire safavide.

Iran20140526142508

Iran20140521131720

La place  de Naghch e Jahan abrite un ensemble de monuments grandioses. la mosquée Sheikh  Latlollah, plus petite que celle de l'Imam qui semble  consacrée à la recherche de l'harmonie. Elle fut édifiée entre 1602 et 1619. Son dôme recouvert de faïences de couleur pâle adopte toutes les nuances, du crème au rose selon la lumière du jour. Les carreaux bleus et turquoise caractéristiques d'Ispahan n'apparaissent qu'autour du sommet et sur la façade.

La mosquée de l'Imam, l'une des plus belle du monde de par la richesse de ses mosaïques et son architecture aux proportions parfaites composent un monument étonnant, sa décoration intérieure somptueuse souligne la grâce de l'architecture.

Iran20140526063825

La grande mosquée du Vendredi  à Ispahan rassemble tous les styles du XI è au  XVIII e et tisse un lien entre les périodes cruciales de l'histoire persane.

Iran20140526071148

P1080339

Iran20140526073505

Le palais Ali Qapu, en restauration, se distingue par sa terrasse surélevée qui offre une vue imprenable sur la place et un ravissant salon de musique au 4 ème étage

Iran20140526143107

Iran20140526080939

Le palais aux 40 colonnes ou Chehel Sotoun, dans un superbe parc, renferme des fresques relatant le faste et la poésie des cours persanes, il doit son nom aux vingt colonnes de son porche qui en se reflétant dans le bassin semblent atteindre un total de 40.

Iran20140526092951

Plusieurs ponts remarquables à Ispahan, les plus connus : le pont barrage aux 33 arches (le Si O Seh Pol),le pont Shahrestan.. une randonnée le long de la rivière sèche nous permet d'en traverser et découvrir 3. Agréable aussi, le repas dans le jardin du caravansérail  (Hôtel Abbasi) il reste encore quelques roses.

Iran20140526125043

Iran20140526140940

Ispahan

Iran20140527085202

Iran20140527135115

 Nous découvrons le quartier de la nouvelle Jolfa où les arméniens fuyant les Ottomans s'installèrent au XVII siècle, la cathédrale de Vank fusionne les styles persans et chrétiens et son musée adjacent.

Iran20140527162125

Dans les parcs, le week end, les iraniens se retrouvent et se détendent, conviant les touristes à partager leurs friandises et leur convivialité.

Le jardin des rossignols sert d'écrin naturel au pavillon des huit paradis, une allusion aux huit ciels de la cosmologie persane. Edifié par Chah Soleiman en 1670. Tellement mieux la visite avec les jets d'eau

Iran20140527072140

Iran20140527151623

Iran20140525184313Un tour dans le souk en grève !!! achats dans le plus grand bazar couvert d'Iran, il entoure toute la place.

Nous y trouvons  les 7 épices, cuivre émaillé, bijoux, nappes, tapis, musique, livres, safran, baies d'épine vinette, pistaches....


L'art iranien de la miniature (au hasard un chat)

 

et aussi les fromages séchés comme sur la  photo ci-dessous (3 sortes sur la rangée du bas) Iran20140521141819

Il y en a pour tous les gouts, attention aux poids des valises !!!!!

Iran20140527183344

Petite sortie nocturne au pont des 33 arches, agréable de s'y promener le soir et d'y faire des rencontres avec discussion en français

  Ispahan – Natanz – Abyaneh

Iran20140528081914

Pour changer du désert, une jolie route de montagne nous emmène à Abyaneh. Un arrêt à Natanz nous permet de découvrir le complexe funéraire d'Abd al Samad, un Sheikh soufi qui enseigna sur ces lieux jusqu'à sa mort. Sa construction au XIV e a intégré l'ancienne mosquée Jameh.

Iran20140528153232Le pittoresque village d'Abyaneh accroché à la falaise est à 2300m d'altitude. Ses maisonnettes en bois et briques de pisé révèlent toute une palette de couleurs allant du rose au brun selon le soleil. Nous les parcourons, ici les femmes portent le tchador coloré et fleuri et les hommes portent un large pantalon.

Iran20140528145400

Ils travaillent encore avec les bourricots. les femmes vendent leurs produits.Iran20140528154440

La salle d'accueil de l'hôtel est spéciale, les mauvais esprits ne devraient pas entrer et pourtant .... que la montagne est belle...  tout autour.

Abyaneh – Kachan – Téhéran

Un peu triste ce matin c'est notre dernier jour en Iran, nous partons pour l'oasis de Kachan autrefois prospère pour ses faïences, tapis et soieriesIran20140529073520

Le mausolée de l'imam zadeh ibrahim  date de l'époque Qujar, les fresques de son dôme sont insolites

Le jardin de Fin illustre la vision persane du paradis avec ses sources naturelles s'écoulant dans une série de bassins. Il abrite aussi les vestiges d'un palais du Shah

Ancienne résidence privée la maison Borujerdi, bâtie au XIX è, se compose d'une jolie cour intérieure, d'un pavillon d'hiver et d'un pavillon d'été, elle a été construite pour la femme d'un riche marchand est considérée comme un véritable chef d'oeuvre.

La mosquée Agha Bozorg est un fleuron des monuments islamiques de la ville, érigée au XIX ème

Iran20140529080502

Derniers achats et souvenirs dans le bazar/caravansérail, dernières odeurs que nous ne pouvons emmener. C'est l'un des plus beaux d'Iran, thé pour les uns, glaces pour les autres sous l'imposante coupole à caissons, une belle conclusion.

Iran20140529084827

Retour à Téhéran, la boucle est bouclée, "on descend" du car  après plus de 4200 km (3200 en bus et 1000 en train)

Téhéran - Paris

A l'embarquement,  toutes les valises sont acceptées malgré le poids (des livres, tapis......) !!!

Au petit matin, l'avion de la Iran Air s'envole, le foulard aussi, signe d'un peu de liberté retrouvée.

Arrivée  à Orly  en fin de matinée,  retour en Drome en TGV , à la maison vers 19 h

iran carte apres

Conclusion

Ce voyage n’est pas tout à fait comme les autres, surtout pour les femmes, 18 jours avec le foulard, jambes et bras "cachés" avec 30 ou 35°, pas toujours agréable. Le tchador n'est obligatoire que pour quelques lieux saints. Pour les hommes, seul le pantalon est imposé.

On imagine une population totalement manipulée par les mollahs, les femmes soumises cachées dans de grands voiles noirs qui ne laissent paraître que leurs yeux, en somme on visualise un pays dangereux et inhospitalier où il ne fait pas bon aller.

Notre aventure iranienne nous a démontré à quel point ces préjugés étaient faux et stupides. Nous avons vu un pays ouvert aux étrangers, propre, développé, qui ne manque de rien, mais qui souffre de l'embargo.

Nous allons garder de ce voyage, beaucoup de souvenirs émus, beaucoup de rencontres, loin, très loin des clichés des médias.

C'est le cœur gros que nous laissons ce pays si chaleureux, si accueillant et ses habitants si attachants.
A la question si souvent posée : faut il aller en Iran ?  la réponse est OUI si l'on accepte de respecter les régles et pour nous une envie "y retourner".

Remerciements :

Iran20140529142933

A  Hassan Azadi guide,  tes compétences professionnelles, tes qualités humaines, ta très bonne pratique du français…… nous ont permis de découvrir et d’aimer ton beau pays à travers son histoire,  son patrimoine, sa culture, son économie, ses paysages, sa cuisine…..  toujours dans les meilleures conditions possibles.

Nous avons été surpris et touchés par l’accueil  chaleureux, le thé, café et friandises dans le bus....

Que de trop brèves rencontres, que d’échanges inattendus, que de partages simples et sympathiques, que d’émotions partagées.

Merci à tous d’avoir contribué  à ces  souvenirs et images inoubliables, aux équipes des Ateliers du voyage, à  nos chauffeurs  Javad  discret, Ahmad  souriant, tous deux très efficaces.

Hassan Azadi guide interprète peut construire votre voyage, pour le joindre :

xyzhassanazadi@yahoo.com en enlevant xyz mis pour anti spam en tête de son adresse mail

Iran20140523160805b 5femmes

Visages d'Iran

Iran20140521154702b 4hommes

Cuisine :

Ajout: Aout 2015 avec des  melons achetés à Ispahan en 2014 ramenés, mangés, récupération des graines, voici notre récolte de 2015 !

Iran20140516104819La cuisine d'Iran est variée, chaque province ayant ses propres plats, elle n'est pas épicée. La plupart des plats sont une combinaison de riz et/ou de légumes avec de la viande (poulet, agneau), poisson, beaucoup d'ail, oignon, noix, fines herbes, fruits, safran, baies d' épine vinette, épices.

Quelques exemples : du riz pilaf avec des brochettes de viandes, du riz blanc servi avec un ragoût ,  de la soupe épaisse aux céréales, de la tarte-omelette à base de légumes et/ou de viande, des boulettes de viandes avec des herbes salades, des gratins ou ragouts d'aubergines au yogourt séché, la Koufta, le dizi (plat national)... 

Le yogourt aux échalottes est toujours servi en entrée, le riz  au safran,... accompagne tous les repas

Iran20140515113704  

Les fruits (pastèques, melons, fraises... en mai) et desserts ne sont jamais servis à la fin des repas

Glaces originales : au safran, aux vermicelles de riz

Pain :  toujours du pain plat (le nan)

Les petits déjeuners sont simples (thé,nescafé, pain, confiture, miel, beurre)

Boissons : eau plate ou gazeuse, thé, jamais d'alcool, bière, vin

Iran20140518092300 Iran20140525180017

Ci-dessous en rouge baies d'épine vinette

Iran20140514132728

Nos hôtels

Iran20140518183718

Teheran: Grand Hotel n2 Sepand Sharghi Street

Mashad : Tehran Imam Reza street

Bidokht : Tourist Inn Taleghani Blvd

Yazd : Moshir Caravanserai Mosalla street

Kerman : Pars Jomhouri Blvd

Shiraz : Homa Meshkinfam Ave

Persepolis : Tourist Inn Km 25 Shiraz

Isfahan : Ali Qapu Chaharbagh Abbasi Ave

Abyaneh : Abyaneh village

   

Informations générales

Superficie :  1 648 195 Km2 trois fois la superficie de la France, 32 provinces Héritier de l'ancienne Perse, Iran (officiellement la République islamique d'Iran) est un pays au sud-ouest de l'Asie. Il est bordé au nord par l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan et la mer Caspienne, à l'est par l'Afghanistan et le Pakistan, à l'ouest par l'Iraq, au nord-ouest par la Turquie, et baigné au sud par le golfe d'Oman et le golfe Persique. Situé au cœur du Moyen-Orient, l'Iran est le seul pays de cette région qui soit à la fois vaste, très peuplé, riche en hydrocarbures, et qui forme un Etat depuis la plus haute Antiquité
Iran20140515124646

Population :  77  millions d'habitants, 32 provinces

Capitale :  Téhéran 12 millions d’habitants

Villes importantes  :  Mashhad,  Ispahan, Tabriz, Chiraz
Langue officielle :  Persan (ou Farsi)
Monnaie officielle :  Rials iranien (IRR)
Président de la République :  M. Hassan ROHANI
Fêtes:  11 février (Révolution islamique en 1979), Norouz, nouvel an iranien, à l'équinoxe de printemps
Religion officielle :  Islam 99% (chiites 89 %, sunnites 10 %)
Autres religions : Catholiques, Zoroastrisme, Judaïsme

Ressources : pétrole, gaz

Iran20140521082807Informations pratiques

Visas : 60 € par personne, remplir le formulaire pour ambassade qui vous donne un numéro de visa 3 - 4 jours avant le départ, cela permet d'avoir le visa au bureau visas de  l'aéroport à l'arrivée. Prolongation avant la fin du visa, 2 photos (avec foulard pour les femmes) et patience !!

Passeport  valable au moins six mois après date d'arrivée .

L'assurance voyage , attestation délivrée gratuitement par les assureurs et les organismes de cartes de paiement. Ce document ne nous a pas été demandé

Décalage horaire : + 2h30 par rapport à la France  
Electricité : 220 V.
Quand partir : La meilleure saison pour visiter est jusqu’à mi juin et à l’automne.

Route : Le réseau routier est bon souvent autoroute 2 x 2 .

Internet : Wifi dans les grands hôtels. La connexion est souvent très lente. Attention censure d’internet tous les sites ne sont pas accessibles, forums, télévisions…

Guides et lectures :

Guide Olizane : découverte de l'Iran - De la Perse ancienne à l'état moderne

Lire Lolita à Téhéran     Azar Nafisi

Dentelles et tchador      Armin Arefi

Iran le retour de la perse    Ardavan Amir-Aslani

Jamais sans ma fille  (1 et 2)    Betty Mahmoody

Marche sur mes yeux      Serge Michel et Paolo Woods

Samarcande                 Amin Maalouf

La route de la soie :  Longue marche - Vers Samarcande - Le vent des steppes   Bernard Ollivier

BD Persépolis         Marjane Satrapi

L'usage du monde      Nicolas Bouvier

Voyage en Iran  Des yeux bleus sous le tchador     Chantal Vervaet

A l'auberge de l'Orient (seule sur les routes d'Asie Centrale)  Alice Plane

Je vous écris de Téhéran  Delphine Minouï

Revue Globe-Trotters (l'Iran "Perse" ses secrets)     www.abm.fr  N°166 mars-avril 2016

et le scoop du voyage  ci-dessous le chat d'Iran sur la place royale à Ispahan !!!!

Iran20140526124116

Vous désirez voir plus de photos, il suffit de cliquer sur la photos ci-dessus 

Ci-dessous lecture de notre journal "Le Crestois"

Iran20140711000001 crestois 001

Iran, l'échappée bleue
Repost 0
Published by alain26 - dans Iran
commenter cet article

Notre Site

  • : Blog alain26 Voyages en camping car
  • Blog alain26 Voyages en camping car
  • : Voyages dans divers pays du monde
  • Contact

Site randonnées

Cliquez sur cette image pour

 

r201007240097

 

notre site randonnées 

Rechercher Dans Ce Site

Présentation Alain

        Alain et Hélène : 
Nous pratiquons le camping car (en plus de la randonnée) depuis plus de 30 ans . Nous avons pu découvrir par ce moyen : L'Espagne (3fois), Le Portugal, l'Irlande, la Tchéquie, l'Autriche, l'Italie (5 fois),la Sardaigne, la Croatie,la Slovénie, la Turquie (2 fois), la Grèce (14 fois et une trentaine d'îles), l'Albanie,Pays-Bas et bien sur des régions de France: Bretagne Normandie,Auvergne, Jura, Camargue, Cote d'Azur, Oléron, Ré....

Les voyages plus lointains, généralement sous la forme de circuit en 4x4, 6x6,voiture et bus nous ont permis d'apprécier le : Maroc (2 fois),la Tunisie (2 fois),la Libye, les Baléares, les Canaries Ténerife et  Lanzarote , Madère, Malte, l'Egypte (2 fois), le Mexique, le Sénégal, le Vietnam, le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Pérou ,la Bolivie ,le Myanmar (Birmanie) ,l'Equateur ,l'Ouzbékistan, le désert blanc en Egypte, Singapour, l'Indonésie Java, Bali, Sulawesi ,le Laos,
mais aussi Oman Dubaï Abou Dhabi,le Yunnan en Chine , Cuba, Iran et dernièrement le Bhoutan, le Japon et la Colombie

Il nous reste encore beaucoup de projets, de rêves.la Jordanie,l'Ethiopie, la Réunion....et en CC Chypre, la Roumanie, les pays Baltes, la Sicile ...

Image-241.jpg

Choix de la langue

Cliquer sur le drapeau pour lancer traduction automatique

Anglais

800px-Flag of the United Kingdom.svg 

 

 

 

Allemand

134px-Flag of Germany.svg

 

 

 

 

Grèce

drapeau-grec

 

Espagnol

120px-Flag of Spain.svg

 

 

 

 

Italien

italie

Compteur origine des consultations