2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 13:29

Aout - Septembre  2017

Depuis longtemps, nous souhaitions aller en Sicile, nous avions déjà cartes et guides. Plus grande île de la Méditerranée, la Sicile semble géographiquement marquée par le chiffre 3 avec ses 3 pointes lui donnant une forme de triangle, ses 3 principales chaînes de montagnes, les 3 mers qui l’entoure, les 3 km du détroit de Messine la séparant du sud de la botte italienne.

C'est est une région autonome d'Italie, son chef-lieu est Palerme.  C'est la région la plus étendue. Elle est également la seule région italienne à compter deux des dix villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane.

Le drapeau de la Sicile, la gorgone à trois jambes (Trinacria), représente les trois pointes de l'île, pointe ouest de Trapani-Marsala, pointe nord-est de Messine et pointe sud-est de Syracuse.

En Sicile,  impossible d’ignorer les volcans. L’Etna est le plus grand de l’archipel et le plus grand d’Europe. Mais l’Etna n’est pas le seul volcan sur ces îles, le Stromboli et le Vulcano dans les Lipari fascinent également à chacun de leur réveil.
Oublions ce que l’on associe en premier lieu à la Sicile : la mafia, Al Capone et le grand classique du cinéma « Le Parrain », partez avec nous à la découverte de cette ile et de ses habitants  plus accueillants que l’on ne pense.

Ce récit de voyage en camping car (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages ….

En fin d'article Informations pratiques Aires CC, parking,.....

Drôme – Borgo San Dalmazzo Cunéo 315 km

Cap à l’Est puis au Sud vers 11 h le matin,  direction l’Italie par le col de Cabre, pause repas à Luc en Diois, puis Barcelonnette pour plein de gasoil moins cher. Petit arrêt au col de Larche,

descente des nombreux lacets, nuit à Borgo San Dalmazzo, juste avant Cunéo, sur l’aire à côté de la voie ferrée et des stades ou se déroulent entrainements et matchs.

Borgo San Dalmazzo - Scarlino 445 km

Après une nuit sans train, cap au Sud, objectif du jour encore cette année, rejoindre les enfants en vacances à Scarlino en Toscane.

Ce village est en contact avec notre ville jumelle en Allemagne.

Petite visite du village médiéval, son château, ses ruelles

puis détente en famille à la piscine du camping. Happy birthday Christèle, la nuit sur le parking du château éclairé est très calme.

Scarlino Paestum 551km

Dernier regard sur le château avant un long trajet

Nous arrivons au palais royal de Caserte ou « Reggia Di Caserta » (12€ château + parc) situé au nord de Naples.

Le palais royal de Caserte fut une résidence de la famille royale des Bourbons de Naples.

Parfois appelé la Versailles de l’Italie, le monument compte non seulement un somptueux palais vaste de 61 000 M2, mais aussi un grand parc et jardin aquatique, des bois et des pavillons de chasse. C'est la plus grande résidence royale dans le monde.

C’est un des monuments italiens les plus visités, dont le jardin est un des plus vastes de la Campanie. Une véritable randonnée nous attend.

Il est inscrit su patrimoine de l’humanité par l’Unesco.

L’édifice est structuré autour de quatre grandes cours internes. Le parc, inspiré de ceux de Louis XIV, fut aussi imaginé et réalisé par Vanvitelli. Celui-ci s’étend sur 120 hectares, une partie gravit la colline. Une longue allée, qui fait face à la façade arrière du palais, est agrémentée de fontaines, bassins et cascades.
Afin d’alimenter en eau les bassins, un aqueduc long de plusieurs kilomètres fut réalisé. Les  salles sont finement décorées et l'on en compte plus de 1200 !

L'année dernière nous n’avions pas vu les temples de Paestum éclairés,

afin de réparer cela, c’est sous les oliviers du même agritourisme que nous passons la nuit

Promenade jusqu’aux temples "by night", avec en prime un feu d’artifice.

Paestum - Palmi  451 km

L’agritourisme possède un bon parc de bufflonnes pour faire la mozzarella, nous allons leur faire un petit coucou.

 cap au sud par autoroute gratuite, jusqu’à la sortie Paola pour longer la côte.

Arrêt à Tropéa en Calabre, le village est perché sur une falaise qui surplombe la plage bondée.

Sur l'îlot face au village se dresse le sanctuaire bénédictin de Santa Maria dell'Isola.  Le tour du capo Vaticano s’avère galère, la route est étroite, nous devons rabattre les rétros dans un village. A Palmi, nous sommes en bord de plage pour la nuit, face au Sromboli, la mer est bonne, la baignade s'impose.

Palmi – Sapienza ETNA  164 km

 

 

La Sicile est en vue. A San Giovanni, à 10 h du matin, un bateau nous fait traverser le détroit de Messine en une petite demi heure (le fourgon + 2 personnes A/R = 96 € au lieu de 58 € simple aller).

L’office de tourisme de Messine confirme,  la météo sera bonne pour l’Etna demain. Nous profitons de cette chance, et décidons de commencer par le plus grand volcan d’Europe, après avoir visité Taormina sur notre route. Un peu difficile pour le parking (cher pour les CC 20 € pour 4h !!), nous trouvons le long de la route.

Perchée sur une falaise à 200 mètres de hauteur, fondée en 403 av. JC par des exilés grecs de l’île de Naxos, rasée par Syracuse, grecque elle même, mais impérialiste, la ville fût reconstruite et adorée par les romains. Taormina est  un balcon sur la Méditerranée avec différents points de vues  magnifiques.

Dommage que les boutiques de souvenirs, restaurants et bars envahissent les rues de Taormine qui sont un atout touristique de la ville, avec les arriérés gouts architecturaux du passé ibérique, de l’occupation aragonaise, puis castillane et espagnole. Après la cathédrale, et le Duomo de San Nicolo, pas difficile de trouver le théâtre (10€),

il n’y a qu’à suivre la foule.  Il nous déçoit un peu mais nous devenons difficiles après Epidaure et Aspendos.

Il a été  transformé par les Romains au III siècle. Situé dans la partie plus haute de la ville, il donne complètement sur la mer, la baie de Naxos et l' Etna. C’est un des plus beaux panoramas de l’île.

En passant par Giarre, Milo, nous allons pour la nuit au « Rifugio Sapienza » à 1800 m d’altitude.

Nous arrivons vers 17 h, plus personne à la caisse,  pas d’info pour le lendemain, horaires et tarifs du téléphérique, 4X4, guide…. Nous verrons demain matin, en attendant promenade dans les petits cratères juste à côté.

ETNA Sapienza - Oliveri  123 km

Nuit calme et fraiche, un peu avant 9 h, nous sommes les premiers dans le téléphérique pour: 30 € téléphérique + 33 € pour  4X4 et guide obligatoire en haut soit 63 € /pers.

Les conditions météo sont idéales, l’Etna fume, ce n’est plus un rêve, nous sommes à deux pas (plus si nous y allons à pied) du plus grand et majestueux volcan d’Europe. Environ ¼ heure de téléphérique à 2500 m, nous surplombons des torrents de lave,

et en un ¼ heure de 4X4 et nous arrivons à 2920 m,

nous continuons à pied, des étendues noires à pertes de vues…impressionnant.

Avantages d’être sur place : pas de queue ni au téléphérique ni au 4X4 et le matin et toujours plus clair à cette altitude.

Le guide montre et explique les différents cratères, les éruptions de 2001 et 2002 ont laissé des traces...

200 degrés à moins d’1 mètre de profondeur encore à ce jour, déjà 5 éruptions en 2017 la dernière en avril…..

Nous redescendons, les brumes montent et ne regrettons pas notre choix.

Attention à la météo changeante en altitude, l’Etna proche de la mer a souvent la tête dans les nuages, prévoir polaire, parka, bonnes chaussures....  les blocs de laves sont tranchants.

Petit resto ou nous sommes garés avant de reprendre le circuit côté nord en traversant la chaine de montagne Monti Peloritani.

Nuit à Oliveri en bord de mer, sous les pins et eucalyptus après une bonne baignade.

Accueil et échanges sympathiques avec 2 couples de camping caristes Siciliens, petit tour à la foire juste à côté, elle attire beaucoup de monde.

Oliveri - Palerme  194 km

Pour visiter Celafù nous sommes garés au port à l’entrée de la ville.

Promenade dans les rues, la place du duomo et ses mosaïques,

le lavoir médiéval, la vue depuis la mer. Située sur la côte nord à 70 km de Palerme, cette petite ville est blottie sous un promontoire rocheux.

Petit resto poisson, vue sur la mer et les maisons suspendues.

Le GPS est mis sur l’aire Greenpark de Palerme. Nous sommes en plein centre, entre des immeubles donc calme. C’est idéal pour visiter Palerme à pied,

à un ¼ heure du début des rues piétonnes, de la porte et du palais. 

Le Palais des Normands (8 € séniors), autrefois connu comme le Palais Royal, est devenu le siège de l'Assemblée régionale de Sicile

C'est la plus ancienne résidence royale d'Europe, celle des rois de Sicile. Au premier étage se trouve la chapelle Palatine

C’est une basilique à trois nefs dédiée aux saints Pierre et Paul séparées par des colonnes de granit et de marbre, supportées par une structure d’arcs en ogive. Le dôme, le transept et les absides sont entièrement couverts de mosaïques byzantines.

Elles sont parmi les plus importants de Sicile. Les plus anciennes d'entre elles sont celles de la coupole, remontant à la construction originale de 1143. Le plafond en bois des nefs latérales est décoré avec des sculptures et des peintures de style arabe. Ci-dessous salle du conseil régional.

La cathédrale de Palerme, dédiée à Notre-Dame de l'Assomption, fut édifiée au XIIe siècle.

Elle est marquée par un style arabo-normand, propre à la Sicile. Elle fut construite sur le site d'une ancienne basilique byzantine, devenue une mosquée au IXe siècle, lorsque les sarrasins conquirent la ville. 

La fontaine Pretoria à Palerme est célèbre.

Elle est surnommée fontaine delle vergogne, ou de la honte. Elle date de 1555, elle est célèbre, parce que monumentale, mais également parce qu’elle est composée de nombreuses statues d’hommes nus.

Elle est située juste devant un couvent de chastes dominicaines !!! Celles-ci n’appréciaient pas ce que dévoilait l’œuvre d’art, pas plus que certains habitants d’ailleurs. Elle a donc pris le nom de “fontaine de la honte”. Et, vous ne pouvez le voir sur nos photos, sexes et nez ont été passablement amputés par de chastes mains vengeresses.

C’est déjà beaucoup pour aujourd’hui, plan pris à l’OT juste à côté, retour au CC pour la douche, lessive…

Palerme – San Vito Lo Capo 134 km

Nuit calme et pas trop chaude comme nous le pensions, nous reprenons notre parcours dans Palerme. Les catacombes sont à 10 mm de l’aire. Lieu macabre, les catacombes des capucins sont un labyrinthe de corridors où sont exposées environ 8000 mille momies entièrement vêtues : frères capucins, vierges, enfants, mais aussi médecins, avocats, soldats en grand uniforme...

Les hommes debout, suspendus au mur, et les femmes en général allongées à l'intérieur de niches, ont l'air de nous attendre pour une petite conversation. La momie en meilleur état est celle de Rosalia Lombardo, une fillette de 2 ans décédée en 1920.

Certains corps sont mieux préservés que d'autres, et certains sont figés dans une pose particulière.

Il Capo est l'un des quatre principaux marchés de Palerme, il est très animé.

Ses origines arabes sont manifestes et il vaut bien un détour dans la matinée, lorsque l'effervescence est à son comble.

Il se concentre principalement sur la vente d'aliments et ses étals de poissons sont  renommés.

Nous nous frayons un chemin à travers les rues. Le secret, dans un tel labyrinthe de ruelles, consiste à suivre son instinct, les odeurs, les couleurs…

C’est en visite guidée (5€ séniors) que nous découvrons le Théâtre Massimo de Palerme 1875.

C’est le plus grand théâtre d’Italie et le troisième d’Europe, après le Palais Garnier de Paris et le Staatsoper de Vienne.

C’est un lieu  mythique, 1250 places assises sur 6 niveaux, la loge royale, les salles de répétitions, costumes…

Les Quattro Canti (quatre chants), ou piazza Vigliena, ou Théâtre du Soleil est la place de Palerme se situant à l’intersection des deux rues principales de Palerme : la via Maqueda et le Cassaro (De nos jours Corso Vittorio Emanuele).

Réalisées entre 1609 et 1620, ces 4 façades sont surmontées par les blasons royaux. Les quatre étages se succèdent selon le principe de l’ascension du monde de la nature à celui du ciel. De bas en haut : fontaines, allégories des quatre saisons, statuts de rois, puis les quatre saints de Palerme.

Nous revenons à la fontaine Prétoria avant de parcourir le marché Ballaro tout proche.

C’est le plus vieux marché de Palerme, peu de touristes ici. Les premiers stands sont colorés de fruits et légumes divers,

viennent ensuite les stands de poissons, puis les bouchers, fromagers. S'en suit du bric-à-brac et du broc en stock, des épices, de la vaisselle, de l'électronique, plus l'on s'enfonce dans le Ballaro et plus il prend des allures de souk.

En début de marché, petit resto espadon, retour en longeant la cathédrale…

Monreale est à quelques kms de Palerme. Pour les CC, prendre à gauche avant la ville pour se garer au parking payant (2€/h) par exemple.

Le Monte Reale (Mont Royal) était sous les normands une réserve royale de chasse, avant que Guillaume II y entreprenne la construction d'un monastère.

La cathédrale Santa Maria Nuova, est dédiée à la Vierge Marie, c'est une basilique papale mineure.

Elle est célèbre pour son cloître (6€) et ses mosaïques byzantines.

Le cloître est un carré de 47 mètres de coté.

Ses arcades sont portées par des colonnes jumelées de décoration très variées, mêlant des symboliques chrétiennes et islamiques.

L'intérieur surprend par les 42 mosaïques qui le couvrent entièrement. De style d'inspiration byzantine, elles représentent des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Un mariage se prépare, nous ne sommes pas invités pour cause de tenue. Retour sur la côte par Castellammare del golfo,

La route traverse un massif truffé de carrières de marbre.

Nuit à San Vito Lo Capo, au parking de plage avant la ville côté ouest du cap. Un petit train fait la navette entre la plage et le parking.

San Vito Lo Capo – Villagio San Téodoro 144 km

Il a fait très chaud cette nuit, tempête de sable rouge le matin. Une impression d’avoir repeint le CC, l’intérieur a pris aussi le temps de tout fermer. Nous montons à Erice qui est encore dans la brume à plus de 750 m d’altitude garés juste à l’entrée.

Erice est un des plus beaux villages de Sicile. Il surplombe le littoral entre Trapani et les îles Egades à l’est et la péninsule de San Vito lo Capo.

Avec son labyrinthe de ruelles pavées et de bâtiments historiques, la chiesa Matrice et son beffroi, les gâteaux de Maria Grammatica....c'est une découverte à ne pas rater.

Magnifique par son patrimoine, ses maisons et palaces, ainsi que par les points de vue exceptionnels par temps clair ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Au sud-est, sur la pointe, se trouve le Castello di Venere une construction normande du XII siècle.

Nous repartons sur Trapani pour petites courses, puis au site archéologique de Segesta. Parking 7€ cc compris navette pour le temple à 2km

Située au milieu d’un paysage désertique, cette ancienne ville grecque semble être défendue par les troupeaux. Il s'agit d'une très ancienne cité grecque érigée par les Elymes, un peuple de l'Antiquité. Ségeste impressionne par son très bon état de conservation, ce qui en fait un des plus beaux sites de Sicile.

Il ne reste aujourd’hui que le temple dorique parfaitement conservé,  de 61 × 26 m, sur lequel se dresse le péristyle formé de 36 colonnes et le théâtre.

Segeste fut la rivale de Selinunte, située à 60 km plus au sud.

Nous nous y attardons avant de rejoindre le théâtre situé 2 km plus haut sur la colline. Pour cela nous prenons une nouvelle navette (1.50€) ( possible à pied)

Le théâtre de 63 m de diamètre date du IIIe siècle avant J.C.

Son orientation vers le nord, contrairement à la plupart des théâtres grecs, est due à la vue splendide des terrasses des collines. Il est superbement restauré, en été des comédiens viennent encore jouer ici des tragédies grecques. Il pouvait contenir plus de trois mille spectateurs. En redescendant, belles vues sur le temple...

Nous laissons Trapani, mais souhaitons absolument faire la route du sel de Trapani à Marsala.

L’itinéraire appelé «la via del sale» est caractérisée par une succession de moulins, de marais salants dans un paysage qui semble sorti d’un livre de Cervantès. 1er arrêt au parking juste à côté du musée du sel à Nubia, sur la route côtière.

Aujourd’hui la fabrication se fait encore à la main, même si l’extraction est mécanique. Une palette de tons de rose, la lagune, le plus grand lagon en Sicile, un paysage unique. De nombreux points de vue d'un paysage dominé par les moulins à vent, avec de petits tas de sel alignés, par des tuiles en terre cuite pour protéger le sel en hiver, et parfois la présence de flamants roses.

A Villagio San Teodoro à côté de la Torre, l’endroit est idéal pour la nuit sauf par vent fort.

Petit resto (fruits de mer, poulpes) juste à côté, le cadre est superbe, c’est parfait.

Villagio San Teodoro – Sciacca  100 km

Poursuite de la magnifique petite route du sel  au programme ce matin, ses moulins, ses salines, ses paysages aux couleurs pastel, ses tas de sel…

jusqu’à Marsala et vin liqueur bien connu.

Le parc archéologique de Selinonte ou Selinunte, (gratuit ce jour là 1er dimanche du mois sinon 6€) est grandiose et remarquable. Sélinonte est le nom que les Romains ont donné à l’antique Selinus grecque. Sa beauté peut être comparée à  Ségeste.

Le site se divise en 4 zones : les Temples de la colline orientale, l’Acropole, la Cité antique et le Sanctuaire. Une des caractéristiques des temples de Sélinonte est qu’ils sont dénombrés par des lettres alphabétiques, étant donné qu’il n’a pas été possible d’individualiser les divinités auxquelles ils étaient consacrés.

Les temples de la partie orientale représentent l’importance de Sélinonte. On se trouve si petits que l'on ne peut croire que ce soit des hommes qui aient remué ces masses énormes, colonnes, chapiteaux...

Le Temple G, dédié à Zeus ou à Apollon, 46 colonnes de 16 m de haut il mesurait en effet 110 m par 50.

Ce temple est le plus monumental et le plus vaste de l’antiquité, comparable à celui du Parthénon d’Athènes. Le Temple F, le plus petit, fut construit en 560 avant J. C. avec un tour de six colonnes sur les façades et de quatorze le long des grands côtés aujourd’hui complètement détruit, ses colonnes cannelées gisent à terre.

Nous reprenons le véhicule pour aller jusqu’à l’Acropole à 1 km. Il était entouré de murs et de puissantes fortifications, de demeures des classes privilégiées, des édifices publics et religieux.

Petite baignade à Sciacca, la mer est agitée, nuit sur le parking de la plage, il fait moins chaud.

Sciacca - Realmonte 140 km

Visite rapide de Sciacca, pas de maisons blanches comme indiqué dans les guides, quelques escaliers en céramique,

achat d’anchois spécialité du coin.

Prochaine étape : Agrigente, petit arrêt au site archéologique d’Eraclea Minoa, les falaises blanches et la belle plage

Garés au parking payant de la vallée des temples, nous effectuons la visite à pied soit 4 km A/R (entrée 10€)   pour aller jusqu'au dernier…. Malgré son nom les temples sont construits sur une crête. Depuis l'entrée principale, on accède à deux secteurs : l'Ouest avec les ruines de l'immense temple de Zeus Olympien et les restes d'autres temples. 

La zone archéologique d'Agrigente est inscrite au patrimoine de l'Unesco : Colonie grecque fondée au VIe siècle av. J.-C, Agrigente est devenue l'une des principales cités du monde méditerranéen.

Les vestiges des magnifiques temples doriques qui dominaient la cité antique, dont une grande partie demeure intacte, témoignent de sa suprématie et de sa fierté. Le temple des Dioscures fut construit vers la fin du V ème s. Détruit par les Carthaginois, il fut reconstruit mais un tremblement de terre en eu raison par la suite.

.  

 L'Est est plus intéressant avec ses trois temples.  Le Temple d'Hercule, le plus ancien temple du site, de style dorique archaïque. Huit des ses colonnes furent relevées.

 

Le temple de la Concorde : construit vers 430 av-JC, c'est le  mieux conservé du site. Il fut converti en basilique chrétienne au VIe siècle.

A Realmonte, l’aire « Scala dei Turchi » est idéale pour la baignade et pour  l’Echelle du Turc. Pour y accéder descendre un bon nombre d'escaliers (qu'il faudra remonter) puis marcher environ 500 m sur la plage.

Un extraordinaire pan de marne (mélange d'argile et de calcaire) blanche et lisse descend en pente douce vers la mer. L'« échelle des Turcs » forme des courbes étroites et sinueuses  révélatrices de l'action de l'eau et du vent. Ce surnom donné à la falaise vient d'une croyance populaire selon laquelle les pirates sarrasins escaladèrent ces rochers après avoir mis à l'abri leurs bateaux dans les petites criques.

Beaucoup de monde pour attendre le coucher de soleil. 

 

Sympathique conversation avec nos voisins du 44, peu de CC français en Sicile, il faut en profiter.

Beau panorama sur la mer pour le  repas du soir.

 

Realmonte –Piazza Amerina  135 km

Nous profitons de la plage ce matin

Les photos de la Scala dei Turchi  avec soleil du matin sont encore plus belles.

Nous quittons la côte, direction Enna surnommée le nombril de la Sicile garés au parking du château.

La vue de la tour du château médiéval est à 360°, belle vue également sur le village de Casasciletta. posé sur le rocher d'en face.

Le Duomo,

La ville médiévale ne nous emballe pas, nous devenons difficile. A quelques kilomètres de Piazza Armérina, le parking de la Villa Romana Del Casale est fermé, l’agritourisme également, son parking fera l'affaire pour la nuit.

Piazza Armerina – Marina di Acate 142 km

13 ° ce matin à 550 m d'altitude, ouverture du parking et de la villa à 9 h (10€),

Garés à l'ombre par le gardien, nous sommes les premiers à l'ouverture.

La splendide villa riche de pavements de mosaïques classée Unesco est une vaste demeure rurale. La villa daterait du  IV ème siècle, elle est très vaste, plus de 3500 M2. Ses incroyables mosaïques sont considérées parmi les plus belles et mieux conservées de leur genre. Son organisation, son aménagement pour la visite est remarquable.

Parmi les plus célèbres : la salle des 10 jeunes femmes en bikinis, le promenoir de la grande chasse 70 m de long, le vestibule du cirque des enfants, la chambre des fruits, la chambre de la scène érotique,

le vestibule du cyclope.....

Mieux vaut y être tôt le matin avant l’arrivée des bus et de la chaleur.

 

Après avoir pris plein les yeux de mosaïques prodigieuses, nous continuons notre périple.

A la sortie de Piazza Armérina, sur notre passage, plein d’eau bonne à boire dans les fontaines (avec gros débit).

Caltagirone, capitale de la céramique, (son nom provient de l'arabe "colline des vases") est également classée Unesco. Un sympathique livreur de pizzas en scooteur nous accompagne pour nous garer. La principale attraction de la ville est l'ascension de l'escalier de 142 marches de Santa Maria del Monte. Chacune des marches est décorée avec différentes céramiques faites à la main.

ses églises, son Duomo, son Kiosque.

 

 

En repartant nous croisons à nouveau les 44 de la veille, retour sur la côte pour la nuit au village de Marina di Acate, difficile de faire plus près de la plage,

des locaux nous donne des fruits, qui a dit que les Siciliens ne sont pas sympas !!

Marina Di Acate – Marina Di Modica 121 km

Un dernier coup d’œil à la maison originale à proximité de notre couchage.

En repartant nous longeons la mer, des serres plastiques à perte de vue comme à Alméria (tomates entre autre pour Alain …)

Passage à Comiso puis Ragusa, le grand parking d’en bas est mal indiqué, galère en ville, un riverain nous autorise à se garer devant chez lui, tout près de l’escalier qui rejoint la vieille ville.

Plan de l’OT en main, nous descendons les 242  marches de la scale, en pensant déjà à la remontée ! De part et d'autre de cette autrefois unique liaison entre les 2 villes, les ruelles cachent des églises et des demeures nobles aux belles façades.

Ragusa ou "une ile dans une l'ile "est située sur une falaise d'environ 550 m. Elle est divisée en 2 zones, la vieille ville reconstruite après le tremblement de terre de 1963 et la partie inférieure appelée "Ibla".  Découverte de la place, l'immense Duomo  est fermé

Nous  allons jusqu’au jardin avant de reprendre des forces au resto "La Piazzetta"

 Il  faut remonter jusque là haut !!!

Coup de coeur pour cette ville, nous ne regrettons pas notre parking qui permet d’avoir une vue aérienne sur la vieille ville.

Escaliers remontés, nous allons à Modica. Un parking facile nous permet d'aller jusqu’au Duomo avant de se poser

A Marina di Modica près de la plage avec douche pour la baignade. La pluie est annoncée pour demain...

Marina Di Modica – Syracuse  69 km

Nous quittons la plage pour faire le tour du Capo Passero, point le plus méridional de la Sicile. Ici se rencontrent les eaux des mers Ionienne et Méditerranée, une impression de bout du monde.

La ville de Noto est un petit bijou du baroque italien. Elle fut rasée et reconstruite après le terrible tremblement de terre de 1693, elle est inscrite également à l'Unesco. Le résultat est impressionnant : ses majestueux palais, l'harmonie de ses places... 

L'artère principale le corso V. Emanuele III est ponctuée de 3 places pourvues chacune de son église. La piazza Municipio est la plus majestueuse et la plus animée;  Il s'y trouve la cathédrale San Nicolo et son géant escalier.

Nous admirons le palais Nicolaci di Villadorata, ses  balcons appuyés sur des consoles aux formes de chevaux, lions, personnages...

Il commence à pleuvoir, repas de midi en bord de mer, courses au supermarché à l’entrée de Syracuse.

 

La pluie est de plus en plus forte, l’orage gronde, les barrières des passages à niveau sont bloquées…

 

Vu la météo, pour visiter Syracuse, partie Ile Ortigia, nous nous garons au parking à proximité du pont Ortigia, avec parapluies, kway, mais il faudrait les bottes. La fontaine sous la pluie

Pour la nuit, nous allons à l’aire CC « Von Platen » pas très bien indiquée dans ce sens là (22€ pour 24h mais dégressif si moins) La pluie se calme enfin le soir.

Syracuse  – Vaccarizzo   192 km

Le soleil est revenu, la matinée est consacrée à la visite du site archéologique de Syracuse (10€) tout près de l’aire CC. Il est situé au nord-ouest de la ville, c'est le berceau d'un nombre impressionnant de vestiges grecs et romains très bien conservés.

La principale attraction est le théâtre grec relativement plat, creusé à même la roche. Il remonte au moins au 5e siècle avant J.-C. Sa cavea est parmi les plus grandes jamais construites : ses 59 gradins pouvaient accueillir jusqu'à 15 000 spectateurs.

Le théâtre est encore utilisé pour un festival de théâtre grec annuel qui se déroule de la mi-mai à la fin juin. (Diamètre 138 m

Les anciennes carrières de pierre (Latomies) sont situées juste au-dessus du faîte du théâtre. Elles ont été utilisées auparavant à des fins beaucoup plus sinistres (prisons, tortures...).

Ne pas manquer la célèbre « Oreille de Denys », voûte en ogive effilée, de 20 m de haut, taillée dans la roche et qui révèle un intérieur qui se prolonge sur environ 65m. L'excellente acoustique digne d'une cathédrale, lui permettait d'entendre leurs conversations de l'extérieur;  pas trop de vocalises aujourd’hui, le soleil est revenu.

L'amphithéâtre romain, construit au 3e siècle après J.C., est également  impressionnant. 198x 22 m. Malheureusement, il n’en reste que les soubassements taillés dans la roche.
Sa fonction est très éloignée de la version grecque. Un trou rectangulaire se trouve au centre et on lui attribue l'un des deux objectifs : servir d'espace pour la machinerie scénique ou de canalisation pour le sang versé !

En ½ heure à pied (navette possible 1€)  retour sur Ortigia refaire quelques photos sous le soleil . Le petit port

les colonnes

le duomo

et sa place, nettement plus beaux avec le ciel bleu.

Petit resto poissons « Le Maregiatta » (cure d’espadon et fruits de mer)

Retour à pied à l’aire Von Platen en passant par le sanctuaire Sanctuario della Madonna delle Lacrime. C'est le sanctuaire le plus récent de la Sicile, mais aussi l'un des plus fréquenté, on y vient du monde entier. C’est une œuvre architecturale contemporaine.

 

Il est temps de chercher un coin pour la nuit, beaucoup de plages privées dans le secteur.

A Vaccarizzo un parking de plage fera l’affaire, la grande plage est un dépôt d’ordures, pas de baignade.

Vaccarizzo - Spadafora  274 km

Catania est la 2 ème ville de Sicile après Palerme. Pour la découvrir, nous trouvons à nous garer sous les arcades de chemins de fer (1€/h) tout près du centre ville. Située aux pentes de l’Etna, Catane a vécu deux catastrophes : des coulées de lave en 1669 qui recouvrèrent les parties basses de la cité, puis un tremblement de terre qui la détruisit en 1693. Plus de 30 000 personnes moururent.

Nous commençons par la piazza del Duomo, qui constitue (comme partout en Sicile) le centre névralgique de la ville. Trônant fièrement au centre de la place, nous photographions l’emblème de la ville : la fontana dell elefante (Fontaine de l’éléphant),

la fontana dell'Almenano.

Cette fontaine représente un éléphant sculptée dans de la lave noire surmontée d’un obélisque égyptien. La légende veut que cette statue détienne le pouvoir d’apaiser les colères de l’Etna. Derrière se trouve la Cattedrale di Sant’Agata. Sur cette place se trouve aussi le Palazzo Municipio.

Le château Ursino est une ancienne forteresse normande qui abrite aujourd’hui le Musée municipal L’amphithéâtre romain, son emplacement au milieu des bâtiments urbains nous surprend. Fin de visite en empruntant la via Etnea,  rue principale et très commençante de la ville.

Nous filons au capo Di Milazzo, impossible de faire une excursion au Stomboli pour cause de météo, le vent est très fort, les bateaux ne sortent pas.

Belles vues au capo Milazzo, nous venons pour la nuit à la plage de Spadafora. Après la baignade, découverte de ce "port" particulier

Encore petit resto poissons (Riva al mare), l’orage se prépare, éclairs ou éruptions sur le Stromboli ??? achats de melons Siciliens ils sont tous bons et pas chers.

Spadafora - Scalea 233 km

Après une bonne nuit mouillée,

Arrivederchi la Sicile, la boucle est bouclée en faisant le tour du Capo Peloro. Le port de Messine est en vue,  le bateau traverse le détroit en moins d’une ½ heure comme à l’aller en fin de matinée. Cap au nord, l’autoroute est gratuite dans le sud de l’Italie, nous la prenons puis suivons la côte. La Sosta Camper Lido Zio Tom à Scalea (10€ tout inclus + 2 € Wifi, en bord de mer, c’est du 3***.

Pas de baignade pour cause de mer démontée, du jamais vu d’après nos voisins 69 qui viennent chaque année ici. Photos de tempête comme à l’océan et besoin de boules quies pour dormir.

Scalea – Vitorchiano 520 km

Très bien cette aire cc en qualité/prix, mais pas trouvé le bouton pour baisser le bruit de la mer !!! Services effectués, cap au nord en passant à côté du village perché de Rivello.

Au pied du village médiéval de Bomarzo, les jardins appelés aussi Parc des monstres (Parco dei Mostri en italien)  10€, sont un complexe monumental .

Les jardins de Bomarzo sont les jardins les plus extravagants de la Renaissance italienne.

Ils se composent d’un parc boisé, situé au fond d’une vallée dominée par le château des Orsini. Il est peuplé de sculptures, de petits bâtiments et d'ornements architecturaux tels que des vasques, urnes ou obélisques répartis au milieu de la végétation naturelle.

Ces jardins ont inspirés de nombreux artistes modernes. Passé le portail d’entrée, en continuant son chemin, on tombe  nez à nez avec une grande bouche ouverte prête à mordre, une énorme tortue,

un géant tenant une femme renversée,

un éléphant couronné d’une tour

  un dragon…..

L’aire est gratuite au village médiéval de Vitorchiano.

Après un tour dans ce joli village, petit resto (La Lanterna) ou pour 12€ nous dégustons une gigantesque « Zizzona » d’au moins 40 cm de diamètre. Nous sommes les seuls touristes ici pourtant ce village mérite le détour.

 

Vitorchiano – Massa Marittima 264 km

Tout proche, Civita di Bagnoregio est une petite ville située au sommet d’un piton rocheux surplombant une vaste gorge.

Cette cité vieille de 2500 ans est sous la menace constante de destruction tandis que ses bords chutent, laissant les bâtiments construits sur le plateau s’effriter. Compter ½ à pied à partir du parking bus et voiture.  Civita di Bagnoregio est en fait deux villages. Civita est sur une colline accessible seulement par une longue passerelle.

La décadence de Civita a commencé au 16ème siècle déclenchée par un terrible tremblement de terre puis par des séries de glissement de terrain qui causèrent de graves dommages aux routes et aux édifices. Civita se transforma en une véritable île, elle est devenu célèbre comme la ville qui est en train de mourir ou le village mourant.

Nous n’avions pas pu découvrir Orvieto l’année dernière, nous nous y arrêtons cette année, garés au pied du funiculaire, au parking CC (2€/ heure) entre ligne TGV, voie ferrée et autoroute. Ouf! pas dormi là !! mais bien situé pour visiter en journée.

Le funiculaire (5€20 A/R pour 2) nous emmène tout près du centre historique.

Jadis important centre étrusque, puis place forte papale, Orvieto, juchée sur son socle de tuf volcanique, est une agréable cité, riche en monuments, placée dans un site attrayants.

La cathédrale d'Orvieto est un chef-d'œuvre de l'architecture gothique italienne.

Comment ne pas s’extasier,  devant sa façade d’or et de marbre, toute en dentelle de pierre, et sa rosace magnifique encadrée par les têtes sculptées des cinquante-deux saints des cinquante-deux dimanches de l’année autour de la tête du Christ rédempteur.

Les ruelles tortueuses de la partie médiévale sont un attrait supplémentaire de cette ville tranquille, au charme certain.

 Ensemble de palais et résidences des Papes dont le Palazzo Soliano, qui abrite un Musée. Le Palais des Papes  abrite le Musée archéologique national.

De style roman-gothique, le Palazzo del Popolo (fin XIIIe), arbore un grandiose balcon, d'élégantes fenêtres et de curieux merlons à volutes.

Le puits St Patrick (Pozzo San Patrizio) (3.50€ séniors) : cet ouvrage novateur niché sur la cime d’une falaise visait à stocker l’eau dans l’éventualité d’un siège au Moyen Âge. Après son évasion d’une Rome assiégée et sa retraite à Orvieto, le pape Clément VII a ordonné son édification.

Ses escaliers criblés d’ouvertures intérieures offrent de véritables fenêtres sur l’histoire d’Orvieto.

La sombre base du puits au diamètre de 13 mètres nous attend 62 mètres plus bas.

La légende du Purgatoire de saint Patrick donne son nom au site, ce qui suppose que sa profondeur est telle qu’il atteint la sphère biblique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous comptons les 248 marches et 70 fenêtres, qui baignent le bâtiment d’une touche de lumière.

Surprenant aussi au cœur du puits, l’escalier à double hélice, nous remontons à la surface en empruntant l’autre. Leur séparation permettait d’éviter les embouteillages de mules chargées d’eau.

Retour par funiculaire, arrêt photos d’Orvietto au belvédère puis venons vers la mer par le lac Bolsena, La presqu’ile d’Orbetello puis Massa Marittima en Toscane.

Cette cité à caractère médiéval nous est vivement conseillée par les enfants. Son histoire est liée à celle de l’extraction minière apportant prospérité.

 Notre visite  commence dans et autour de Piazza Garibaldi, un place très attrayante au cœur de la vieille ville.

Sur la place certains bâtiments sont particulièrement élégants, le Palais aux comtes de Bisernodu du XIIIe siècle, le Palazzo Comunale et le Palais prétorien, qui est également le siège des principaux musées. Également sur la place dans le cœur de la vieille ville  trône la cathédrale du 13ème siècle de Saint Cerbone.

En continuant jusqu'au Porta Senese et Porta Silici, nous accédons à la  Fortezza Senese et la tour de la bougie (Torre del Candeliere).

Belle vue depuis le sommet au coucher de soleil.

Petit resto poisson, agréable discussion avec nos voisins suisses.

Nuit à l’aire à 10 minutes à pied de la place.

Massa Marittima - Portovénéré 219 km

Nous partons avec objectif Carrara,

courses au Carrefour de Massa puis repas de midi au parking connu de Marina di Carrara. Il était prévu baignade mais la pluie s’est invitée ; Ce sera direction La Spezia, repérage de l’aire située au port bien placée pour les Cinque Terres mais loin de la ville. Une petite visite de cette ville qui n’a rien d'exceptionnel, son duomo est moderne,

son château

et la ville moderne ne nous intéresse pas.

Nuit à l’aire de Portovénéré. Les sangliers nous rendent visite, le vieux pain les attire jusque devant le CC.

Sympathique discussion avec nos voisins du 25 et du 29 + bonne animation avec les sangliers = bonne fin de journée et de vacances

Petit resto à Portovénéré que nous connaissions déjà en faisant les Cinque Terres,

la mer est encore agitée, les bateaux ne sont pas partis aujourd’hui.

Le paiement de l’aire est difficile à comprendre même par les italiens ce qui veut dire absence de paiement par beaucoup.

Portovénéré - Larche 339 km

Derniers échanges ce matin  avec nos voisins 25 et 29, nous voila partis vers Gênes, Savona puis arrêt à Mondovi,

petit tour en ville (la tour, la place…) puis Cunéo,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le col de Larche

avec petite neige et 3° à 17 h, nous descendons au village de Larche par la nuit, neige et pluie mêlée, il fait 1° le soir près du torrent.

Les shorts et teeshirts sont rangés, les polaires et couvertures sorties

 Larche – Drome 247 km

Nuit très fraiche,

Arrêt photos pour admirer les couleurs du lac de Serre Ponçon

Courses au magasin légumes et fruits " Marché paysan" à Tallard, le soleil revient.

Le "clan des siciliens" rentre vers 16h à la casa après 5400 km dont 1800 km en Sicile.

Comme les autres années, nous avons compté les km CC mais pas les km à pied, ni les escaliers, ni les églises !!!

Résumé  synthèse :

La Sicile est une île de contrastes, où les temples grecs côtoient les vestiges romains, où les palais font face aux cathédrales. Les beautés naturelles ne sont pas en reste : plages, réserves naturelles, panoramas sont à couper le souffle.

L'île compte de nombreux villages ou villes au patrimoine exceptionnel. Dur d’établir un classement, nous avons essayé de visiter les principaux. Pour ne pas faire de jaloux nous les citons dans l’ordre du voyage : Taormina, Celafù, Palerme, Erice, Caltagirone, Raguse, Noto, Syracuse, Catane…

Les sites archéologiques de Segeste, Selinunte, Agrigente, Syracuse sont remarquables et incontournables, la Villa impériale Del Casale et ses mosaïques également.

Nous avons particulièrement aimé notre aventure sur l’Etna…..

Outre la Sicile qui était l’objectif cette année, ce périple nous a permis de voir ou revoir des sites, villages tout au long de notre route, entre autre Orvieto.

Après tous ces éloges, un bémol important est à signaler.  En dehors des sites (tous propres),  c’est une île recouverte de déchets ! Des bouteilles en plastique, en verre, des papiers, des canettes, des poubelles jetées le long des routes et par milliers! Cela entraîne en été, des odeurs, des incendies, l’intérieur de l’ile est en grande partie brulé. Certaines plages sont un dépôt d’ordure…dommage pour la planète.

La conduite automobile demande une certaine accoutumance: les lignes blanches, les panneaux stop, les limitations de vitesse sont purement indicatives. Toutefois, les siciliens ne sont pas agressifs dans leur conduite  et le réseau routier est assez bon.

vos photographes

Pour préparer:

Les guides Michelin, Routard, les documentations des Offices de tourisme, des récits et conseils de camping caristes sur internet (les cousins Jacqueline et Alain, Daniel34, Pit38, Rapido03 et Jacky), du hasard aussi ont aidé et complété la préparation de ce circuit. A noter le bon accueil dans les Offices de  tourisme, les aires CC, des Siciliens en général.

Infos pratiques diverses

- Gasoil : écarts de prix importants, prix différent avec ou sans service, pas toujours carte bancaire donc prévoir espèces ( dépense pour 5405 km = 634€)

- Radars : vitesse et feux rouge fréquents

- Autoroutes : peu chères, tarif CC idem voitures, souvent gratuites au sud de Rome, Wifi sur parking avec station (dépense 122€)

- Restaurants :  le service et pain ne sont jamais compris compter entre 1 et 3€ par menu

- Poubelles :  tri partout, très souvent sale en bord de route  en Sicile et sud Italie !

- Postes affranchissement :  Poste italiane jusqu’à 20g : pour l’Italie et l’Europe : 0,95 € ; mais certains magasins de souvenirs ou bureaux de tabac sont les partenaires de postes privées qui font payer les timbres plus cher, (1.30€)  vous ne pourrez  poster vos courriers qu’aux heures d’ouverture des magasins en question.

Pour info les nôtres sont arrivées 2 mois après, en poste privée rapide !!

Lectures :

En Sicile   : Guy de Maupassant

Histoire de la Sicile :  Jean-Yves Frétigné

Voyage en Sicile  :   Dominique Vivant Denon

Palerme  1070/1492  Mosaïque de peuples, nation rebelle  :

                                  La naissance  violente de l'identité  sicilienne

Gastronomie :

- Les poissons : les Siciliens ne peuvent ignorer le poisson et les fruits de mer. Cela va des sardines, anchois, poulpes, thon, à l'incontournable espadon.

 

Ils sont cuisinés frais, grillé, en papillote, en rouleau….

Nous en avons fait une cure.

 

- Les salades de la mer,

 

 

- les fruits et légumes sont beaux, bons, peu onéreux et les vendeurs très nombreux

 

- Les pâtes, risottos, arancini,  et pizzas  comme dans toute l’Italie

 

 

 

- Les « Gelati », tiramisu, les gâteaux de Maria Grammatico à Erice…

- Produits à base d’olives, basilic, huile d’olive, pesto…

- Vins : Marsala, Moscato di Pantelleria, Alcamo, vin de l’Etna, Nero d’Avola…..

Aires CC, Parking, bivouac…

Borgo San Dalmazzo à 10km de Cuneo

Aire CC  Eau Vidange à coté stade et voie ferrée (pas ou peu de train la nuit)

Gratuit

Scarlino

Parking à coté du château en haut du village Calme

Gratuit

Paestum

Mozzarella di Bufala Campana Paestum Eau Vidange Electricité  Ombragé  par oliviers à proximité des temples (à voir de nuit aussi) SP189 Via Nettuno

Attention Aire fermée depuis le 1er janvier 2020

10€

Palmi

Aire CC Summerland en bord de plage

18€ + 2€ élect

Début Sicile

Sapienza Etna

Parking du Rifugio Payant dans la journée Gratuit la nuit Paiement Office Tourisme (ouvert de 9h à 17h)

 

Oliveri

Parking sous les arbres en bord de mer

Gratuit

Palermo

Aire CC Green Park Eau WC Douches Vidange Wifi très bien situé pour visiter -15 mn zone piétonne historique

20€ / jour complet et 2€/ h si plus

San Vito do Capo

En bord de mer , champ parking de plage gratuit

Gratuit

Villagio San Teodoro à la Torre

Bord de mer Restaurant avec wifi à proximité

Gratuit

Sciacca

Plage au Capo San Marco  37°30'25.1"N 13°00'55.9"E

Gratuit

Realmonte

Aire CC Scalla Turchi Eau Vidange WC Douches Wifi Electricité sur emplacement Lavabos Calme Belle vue A proximité Scala et plage

20 €

Piazza Armerina

Parking devant agrotourismo (fermé) à côté de la Villa Romana del Casale (parking interdit la nuit)

Gratuit

Marina di Acate

Bord de plage coté Est    36°58'50.1"N 14°21'40.7"E

 

Gratuit

Marina Modica

Punta Religione Coté Est Bord de plage Douche Panneau interdit CC nuit ?

Gratuit

Siracusa

Aire CC Von Platen à proximité site archéo Eau Electricité Vidange (WC Douche propreté à revoir)

22€ les 24h Tarif dégressif

Villagio Delfino

20 km sud Catania bord de mer  37°22'10.5"N 15°05'22.2"E

Gratuit

Spadafora

Bord plage Douche à coté du point des barques de pêche

Gratuit

Scaléa

Aire CC Lido Zio Tom Eau Electricité Vidange Wifi 2€ pour tout le séjour WC Douches. Calme au bord de la plage

10 €/nuit

Vitorchiano

Aire CC Eau Electricité Vidange Possibilité parking en ville sans service 43 02 43.4 N 10 53 26.2 E

Gratuit

Massa Maritima

Parking des CC 43°02'43.4"N 10°53'26.2"E

Gratuit

Larche France

En dessous du village bord rivière

Gratuit

 

Notre parcours au sud de l'Italie en fin d'article ci-dessous

En rouge trajet vers la Sicile

En jaune trajet en Sicile

 


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

eugénie 18/07/2020 10:08

Simplement pour vous remercier à nouveau pour la qualité de votre blog !
après maintes hésitations à partir en fourgon au vu du contexte du moment (covid) c'est décidé nous allons en Sicile . Départ la semaine prochaine ! merci pour votre aide à travers ce très beau reportage !

alain26 18/07/2020 11:47

Merci pour votre commentaire. Des amis rentrent aujourd'hui de Naples.... en train (avion annulé) très content, peu de monde à Capri, Pompéi, et même la cote Amalfi. Bon voyage à vous

Colette et Christian Coki 17/02/2020 18:45

Bravo pour ce blog, qui nous conforte dans l'envie de partir en Sicile, départ pour le 10 mars 2020.
A bientôt Cordialement Coki

Sylvie26 12/01/2020 21:00

Merci pour ce beau témoignage, utile et fort bien documenté . Juste quelques questions: durée du voyage? (3 semaines si je me fie aux indications des nuitées), quelle période ?et enfin...pour la traversée Italie Sicile, c’est court mais faut-il réserver? Merci encore à vous sylvie

jp et ch 04/05/2019 20:30

Merci, pour cette belle découverte de la Sicile, ou nous espérons aller en cc dans quelques semaines

francis ROUX 31/03/2019 12:22

mon prochain voyage en juin super votre reportage merci

alain26 16/04/2019 10:05

Belles visites à vous et bon voyage

Pebehelle 11/03/2019 15:57

Tres intéressant très bien illustré, nous partons au mois de mai a bord d'un van Cc mais nous prenons le bateau à TOULON TRAPANI

Vos conseils nous sont précieux

Michaud jean 10/02/2019 22:48

Nous souhaitons partir en mai en Sicile avec notre camping car . Et remorque avec smart nous voudrions prendre le ferry a GENES ou peut 'on prendre les billets on as pas envie xe l'ai commander par internet
Comment avez vous fait merci d'avance

alain26 11/02/2019 13:25

Pour descendre et remonter fait par la route pour arrêts, visites...
Depuis cette année il y a bateau Toulon Sicile

MANOU 01/02/2019 16:35

Votre voyage magnifique avec de belles photos j'ai copié le lien car nous partons avec une amie fin mai. nous avons déjà réservé les ferrys pour le retour. Merci à vous deux

chatelain 26/10/2018 16:43

bonjour ALAIN - j'ai lu en long et en large votre voyage qui me parait magnifique - nous envisageons d'y aller en 2019 - quelle est la période la plus propice et si un camping cariste désire également y aller pourquoi pas à deux - MERCI

alain26 26/11/2018 13:24

Il serait mieux de mettre ce post sur un Forum dans la rubrique préparation voyageshttp://forum.campingcar-infos.com/
https://www.routard.com/forum/camping_car/198.htm
https://www.fourgon-passion.com/ si vous avez un fourgon

chatelain 25/11/2018 14:29

nous avons l'intention d'aller en italie sicile au mois d'avril 2019 si nous trouvions un campingcariste qui aurait l'intention de faire ce voyage peut-etre pourrions nous faire le voyage ensemble - à bientot

Agnès et Christian 05/06/2018 11:24

Merci Alain et Hélène pour vos récits de voyages, vos superbes photos et vos précieuses informations pratiques qui nous ont bien été utiles durant notre périple en Italie : Sicile, Calabre, Pouilles le mois dernier. Nous avons suivi vos traces et avons fait de même pour notre voyage en Espagne il y a deux ans.Continuez à faire de beaux voyages et à inspirer d'autres camping-caristes ! Encore merci !
Amicalement Agnès et Christian

Patrick GUERARD 21/03/2019 16:43

Bonjour,
Nous aussi nous partons pour la Sicile début avril.
Nous sommes près de Rouen.
Vous pouvez nous contacter.
Cordialement.

claude et corinne 06/01/2019 22:46

claude et corinne camping carriste voudraient faire le tour de sicile en avril 2019. nous sommes de lorraine. aimerions voyager à deux cc

Sophia 25/05/2018 13:12

Des endroits magnifiques. Je connais un peu les environs, ayant fait ce voyage il y a longtemps. Vos photos dépeignent bien mes nombreux souvenirs que je revis grâce à vous.

Patrick GUERARD 21/03/2019 16:44

Bonjour,
Nous aussi nous partons pour la Sicile début avril.
Nous sommes près de Rouen.
Vous pouvez nous contacter.
Cordialement.

vignaud 29/04/2018 16:15

merci pour ce beau voyage,nous l'avons fait en 2006 en c car,quand je revois ces photos ,je vois les sites dont nous avons fait l'impasse faute de temps .ça nous donne l'envie de repartir!Bien amicalement Hubert

Jean Luc VB 29/03/2018 09:25

Bonjour,
Merci pour la qualité du reportage
2019 devrait être pour nous, la descente de l'italie et tour de la Sicile en septembre octobre!
Vous avez passé combien de semaines en Sicile?
Merci
Cette année 2018, ce sera la grèce

Bien Amicalement
Jean-Luc

Toinet 19/10/2017 11:23

Merci infiniment pour ces jolies photos. Comme toujours beaucoup d'intérêt à vous lire et voyager avec vous.
En ce qui nous concerne ce fut Bolivie et Pérou et je vais bientôt mettre les photos sur mon blog.
Bien amicalement Toinet et Michel

Pierrick 11/10/2017 12:09

Bonjour à tous et merci pour votre voyage très bien documenté. Petite question : selon vous y aurait-il une traversée en ferry entre la Sardaigne et la Sicile ? Je n'ai rien trouvé sur internet. A plus de vous lire pour de nouvelles aventures !

alain26 12/10/2017 08:48

Il semblerait que Moby a une ligne Palerme Cagliari

pf84 10/10/2017 18:55

bonjour,
j'ai lu avec attention votre "reportage" bien complet, et qui donne envie d'y aller demain...tous les sites du patrimoine sicilien sont bien expliqués donc effectivement il n'y a qu'à suivre... à quant l'Irlande, l'Ecosse ?? bonnes balades bonne continuation

lj G 10/10/2017 17:47

Merci pour ces photos et commentaires. Toujours agréable et ludique.
Nous y avons passé les fêtes de fin d'année avec enfants et petits-enfants sans la foule des touristes. Noël au Stromboli : merveilleux. Visite guidée la veille : impressionnant.
J'attends votre prochain voyage.

Claude 06/10/2017 11:06

Nous avons revécu notre circuit. Ca fait plaisir de revoir cette magnifique Sicile.
Bravo pour tes photos et les commentaires.
Claude

DB34 04/10/2017 11:21

Je viens de prendre le temps de lire en long en large et en travers ton SUPER CR Alain!
Les prochains visiteurs de la Sicile n'ont qu'à suivre ton itinéraire, ils ne "louperont" rien .
Perso j'ai revu avec plaisir toutes ces merveilles et comme te l'a dit Anne , un de nos grands regrets est de n'avoir pu revoir la Plazza Armerina lors de notre second voyage.
J'ai lu par contre que la propreté et la conduite ne s'étaient guère améliorées.
Merci pour ton clin d'œil à tes prédécesseurs voyageurs en Sicile et grand merci à toi Alain pour le partage à ton tour.
Daniel

Franck33 03/10/2017 20:26

Merci Alain pour cette belle balade au pays de la dolce vita. l'Italie est à découvrir du Nord au Sud et de l'est à l'ouest !

Notre Site

  • : Blog alain26 Voyages en camping car
  • : Voyages dans divers pays du monde
  • Contact

Site randonnées

Cliquez sur cette image pour

 

r201007240097

 

notre site randonnées 

Rechercher Dans Ce Site

Présentation Alain

        Alain et Hélène : 
Nous pratiquons le camping car (en plus de la randonnée) depuis plus de 35 ans . Nous avons pu découvrir par ce moyen : L'Espagne (4fois), Le Portugal, l'Irlande, la Tchéquie, l'Autriche, l'Italie (5 fois),la Sardaigne, la Croatie,la Slovénie, la Turquie (2 fois), la Grèce (14 fois et une trentaine d'îles), l'Albanie,Pays-Bas et bien sur des régions de France: Bretagne Normandie,Auvergne, Jura, Camargue, Cote d'Azur, Oléron, Ré, Hauts de France....

Les voyages plus lointains, généralement sous la forme de circuit en 4x4, 6x6,voiture et bus nous ont permis d'apprécier le : Maroc (2 fois),la Tunisie (2 fois),la Libye, les Baléares, les Canaries Ténerife et  Lanzarote , Madère, Malte, l'Egypte (2 fois), le Mexique, le Sénégal, le Vietnam, le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Pérou ,la Bolivie ,le Myanmar (Birmanie) ,l'Equateur ,l'Ouzbékistan, le désert blanc en Egypte, Singapour, l'Indonésie Java, Bali, Sulawesi ,le Laos,
mais aussi Oman Dubaï Abou Dhabi,le Yunnan en Chine , Cuba, Iran, le Bhoutan, le Japon et dernièrement la Colombie, les Pays Bas, la Sicile, l'Argentine et l'Ethiopie. 

Il nous reste encore beaucoup de projets, de rêves.la Jordanie,la Réunion....et en CC Chypre, la Roumanie, les pays Baltes ...

Image-241.jpg

Choix de la langue

Cliquer sur le drapeau pour lancer traduction automatique

Anglais

800px-Flag of the United Kingdom.svg 

 

 

 

Allemand

134px-Flag of Germany.svg

 

 

 

 

Grèce

drapeau-grec

 

Espagnol

120px-Flag of Spain.svg

 

 

 

 

Italien

italie

Compteur origine des consultations