8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 10:56

Pour un peu de musique Paco Ibanez cliquer sur la petite photo ci-dessus

Après lecture de l'article vous pourrez revenir ici, cliquer sur la photo ci-dessus pour lancer un diaporama

Un projet toujours repoussé : L’Andalousie, après un été chaud, c'est naturellement avec appréhension que nous mettons le cap sur le sud de l’Espagne début septembre. A travers ce récit et photos, nous avons envie de vous faire partager des conseils et anecdotes qui pourraient vous être utiles si vous prévoyez un voyage dans cette région prochainement.

Ce récit de voyage en camping car (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages ….

En fin d'article Informations pratiques Aires CC, parking,.....

Espagne : Andalousie septembre 2015  Drôme – Port Vendres 418 km

Partis de la Drôme vers 11 h le matin,  direction l’Espagne, avec couchage avant la frontière. Nous passons la nuit à Port Vendres après une petite balade jusqu’en ville pour la soirée.

Port Vendres – Cullera 603 km

Aujourd’hui, objectif Valencia par autoroute, attention dans portion Tarragone Valencia peu de stations service (pour toilettes s’arrêter dans station essence). Arrivés à Valencia que nous souhaitons visiter, le GPS nous conduit sur un parking acceptant les CC sous une voie rapide, fermé pour travaux, nous bivouaquons plus au sud  à Cullera. Nous devons prendre du gasoil au Carrefour de Valencia, mais il ne sert qu’aux détenteurs de carte Carrefour ??? Nous faisons le plein  à Cullera (station Eroski gasoil à 0,979). Promenade le long de la plage agréable le soir, avec vue sur le château éclairé.

Cullera – Grenade 498 km

Départ 9 h par autoroute puis autovia (gratuit). Arrivée à Grenade vers 16h30. Installation au camping, réservation des billets pour L’Alhambra faite au camping pour le surlendemain (prix 10.40 pour + de 65 ans sur justificatif au lieu de 15 € + 1€ de réservation) Cela évite de faire une très longue queue pour ceux qui n’ont pas de billets.

Petites courses au grand Auchan juste en face, le gasoil est à moins d’1 €, souhaitons faire le plein avant de partir mais pour accéder à la station il faut passer par le parking souterrain donc impossible aux CC !! Nous sommes en Espagne nous dit on, pas de pub pour Carrefour et Auchan en matière de gasoil !!!

Soirée Flamenco Los Tarantos (Prix 30 €/personne) compris le bus depuis le camping et un peu de tourisme, visite guidée quartier Sacromonté, panorama de nuit, quartier St Nicolas, porte des mains coupées…   spectacle d’1h30 à 22h30, retour vers 0h 30

Grenade

Nous démarrons la journée  avec les bus locaux (prix ticket 1.20 € valable 1 h, station à 200 m du camping toutes les 10 mm) pour visiter Grenade. Compter environ 1 h pour rejoindre l’Alhambra avec bus N4, changement pour bus LAC puis navette pour l’Alhambra.

Nous allons retirer nos billets au guichet (prévoir pièce d’identité) Nous ne pouvons pas changer la partie fixe (palais Nasrides) prévue le lendemain à midi. Descendons à pied à l’OT (10mm) pour infos complémentaires et commençons par le quartier Sacromonté  en longeant la rivière. Ce quartier vu de nuit la veille nous avait bien plu.

Situés sur la colline en face de l’Alhambra, les vieux quartiers de l’Albaicin et de Sacromonte sont une étape importante et indispensable lors d’une visite de Grenade. Dans ces quartiers, pas de magasins ou de grands immeubles mais des ruelles tortueuses et pentues.

Autrefois occupés par les gitans, le quartier du Sacromonte est un quartier authentique et unique en son genre. Ils y organisent la Zambra Gitana, danse andalouse provenant du Moyen-Orient, et qui est depuis devenue le Flamenco. Nous y prenons le repas de midi sur la place du marché (Paella + 1 litre de   sangria pour 2  personnes = 25€)

Après midi, fin de visite de ce quartier, nous redescendons par le souk arabe vers la cathédrale (4 €). Elle est située en plein centre ville, c’est la première cathédrale de style renaissance d'Espagne, allons jusqu’au couvent, le mercado, retour en bus au camping.

Grenade – Baeza 143 km

Départ matinal pour visite Alhambra (Unesco) nous y sommes à l’ouverture 8H30.

Nous commençons par les jardins du Généralife. L'Alhambra s'étend sur une plate-forme étroite d'environ 720 mètres de long sur 220 mètres de large. Les jardins arabes du Generalife, ce verger d'Andalousie est le plus visité d'Espagne, venez le découvrir avec nous !

C’est un espace unique et exubérant, puisque dans la culture musulmane, l'image des cieux est liée à la figure du jardin. Le Generalife  construit en 1319 est placé sous le signe de la beauté et de l'harmonie : le murmure de l'eau, les reflets de lumière, le parfum des plantes aromatiques, l'élégante décoration du palais, les couleurs des fleurs, les jardins d’en bas, d’en haut, l’escalier d’eau, les patios….

Nous continuons par le Palais de Charles Quint (fin 15 ème siècle) magnifique construction de la renaissance espagnole situé sur la colline de l’Alhambra. Il contraste avec le reste des bâtiments par son aspect: un bloc massif carré de 60 mètres de côté. Très sobre, avec double colonnade, dorique en bas, ionique en haut, c’est un patio rond qui a 30 m. de diamètre. Le Palais de Charles Quint abrite 2 musées : le  musée des Beaux Arts et le musée de l’Alhambra.

Nous poursuivons la visite par l’Alcazaba, c’est la partie la plus ancienne de l'Alhambra (8 ème siècle), c'est le bastion avancé qui était là pour défendre la cité-palais. Il date du 13eme siècle. La tour Vela est plus grand donjon de l'Alhambra, la place des armes quartiers des soldats, la grande citerne . Du jardin des Adarves, elle permet des vues sur la ville et les montagnes. La forteresse est construite de telle façon qu'elle permet de voir de loin toute approche, mais également de veiller sur la cité intérieure : la vue est à 360 °. Les tours de défense crénelées ceinturent Alcazaba. Au loin vues sur la colline de Sacromonte.

Retour aux jardins du bas pour photos avec plus de soleil,  et palais des Nasrides pour midi.

Les Palais Nasrides sont un ensemble de batiments qui forment la résidence des rois de Grenade, début de construction au XIII ème siècle. Ces magnifiques palais renferment entre leurs murs le raffinement et la délicatesse des derniers gouverneurs hispano-arabes. Trois palais, construits à différentes époques, forment ce site: dans le Mexuar, y étaient débattus les problèmes d’ordre judiciaire. En allant jusqu’au fond, on peut profiter de très belles vues sur le fleuve Darro et sur le quartier de l’Albaicín. En traversant le patio du Mexuar, on peut apercevoir la Chambre Dorée, à voir aussi l’une des plus belles façades du Palais de Comares, résidence officielle du Sultan. C’est la plus haute de l’Alhambra (45 m), murs de presque 20 mètres de hauteur. Le Palais des Lions était réservé à la vie familiale, la lumière, l’eau, les couleurs, la décoration font de ce lieu un merveilleux plaisir pour les yeux.Le Patio des Lions est décoré avec 124 colonnes de marbre. La fontaine centrale est composée de 12 lions.  Un dernier regard et

Retour au camping en bus, remercions pour l’accueil sympa et partons.

Après midi : direction Jaén et sa cathédrale classée Unesco en se garant au parking gratuit des arènes, édifiée entre le milieu du 16 ème, c'est l'un des plus beaux exemples d'architecture renaissance d'Andalousie. L'extraordinaire façade principale évoque celle d'un palais. Elle est fermée donc seulement photos. Nous  filons sur Baeza que nous visitons en se garant dans une rue en ville. Ubeda et Baeza, sont deux villes pleines d’histoire, à qui l’héritage de la pierre a octroyé l’insigne de " Patrimoine de l’Humanité"  Le paysage est défini par les musées, églises et palais renaissance autant que par les immenses champs d’oliviers qui bordent ces villes.

La cathédrale fut construite sur les restes d’une ancienne mosquée, elle a subit depuis de nombreuses transformations architecturales. La Porte du Pardon  (15e siècle), est de style gothique alors que la façade principale est de style renaissance. Le palais de Jabalquinto, sa façade est décorée par des pointes de diamant et des blasons. Ce fut l’abattoir public jusqu’à la moitié du 20e siècle. A gauche de la porte à arc, on peut voir le blason de la ville alors qu’à droite se trouve l’écu du magistrat, escalier monumental baroque.

Nous passons la nuit à proximité du panorama sur la mer d’oliviers

Y rencontrons des Isérois, échangeons des infos de camping caristes dont un bon plan  pour visiter Valencia au retour.

Baeza – Cordoue 163 km

Nuit calme (pas pour tout le monde) direction Ubeda, Garés en ville, nous visitons places Andalucia, Vasquez Molina, place de la mairie, la chapelle del Salvador, place  Sta Lucia, le palais de la rambla, plaza del 1er de Mayo,

Arrivons à Cordoue pour midi au camping El Brillante. Prenons le bus pour rejoindre la ville (N° 10 ou 11 : prix 1.20 le ticket) toutes les 20 mm. Plan en poche, débutons la visite par la Cathédrale (8 €), La Mosquée-Cathédrale de Cordoue  est le monument le plus important de tout l'Occident islamique et l'un des plus surprenants du monde. Dans son histoire, se résume l'évolution complète du style omeyyade en Espagne, en plus des styles gothique, renaissance et baroque de la construction chrétienne.
La grande Mosquée a deux zones différenciées, le patio et son porche où se dresse le minaret. L'espace intérieur s'ordonne en une harmonie de colonnes (600 à l’époque) et d'arcades bicolores d'un grand effet chromatique, son mihrab, la pièce du trésor sont incontournables.

Le quartier de La Juiverie, situé au nord-est de la Mosquée-Cathédrale, est une zone de la ville de Cordoue. Entre le 8 ème et le X ème siècle, était le quartier où habitaient les juifs. C’est une zone très fréquentée où l’on peut visiter des monuments tels que la Synagogue, le Souk Municipal ou le Musée de Tauromachie, entre autres.

Il fait partie du Centre Historique de Cordoue (Unesco). Se promener dans les rues du quartier blanc, en plein centre historique de la ville, est un vrai plaisir où l’on peut profiter de l’art et l’architecture populaire. À ne pas manquer la Calleja de las Flores (ruelle des Fleurs), étroite et parsemée de pots de fleurs, spécialement de géraniums. 

Le pont romain de Cordoue est un pont situé sur la rivière du Guadalquivir, il uni le quartier du Campo de la Verdad et celui de la cathédrale. Aussi connu comme le « Vieux Pont » il fut l’unique pont que compta la ville durant plus de 20 siècles. Construit au début du 1er siècle avant JC, durant l’époque de domination romaine, remplaçant probablement un pont plus ancien en bois, il a une portée de 331 mètres et se compose de 16 arcs. La Via Augusta, qui allait de Rome à Cadix, passait probablement par lui.

Repas en ville,  l’Alquazar est fermé le samedi après midi, idem pour l’OT. Revenons par les petites rues, la place Corredara (113 x 55m), les colonnes romaines, les palais Villalones ou Orive, Viana Palacio, le couvent Isabel. Retour en bus au camping, discussion avec nos voisins Lillois.

Cordoue – Seville 148 km

Ce matin visite de l’Alcazar, (prix 4.50) c'est un ensemble de forteresse et palais datant du 14 e . Quatre tours ceinturent la construction (Tour des Lions, Tour de l’Hommage, de l’Inquisition et celle de la Colombe) et les différentes dépendances s’articulent autour de patios aux belles fleurs exotiques, aux herbes aromatiques et à la végétation luxuriante.

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

Parmi toutes les salles, il faut voir en particulier la petite chapelle baroque ou Salon des mosaïques romaines, extraites du sous-sol. Dans les grands jardins, le murmure de l’eau qui court par les canaux et bassins nous rafraichit.

 

Petit tour sur le pont et retour par les ruelles.

 

L’après midi, direction Séville, arrivons à l’aire CC à côté du port et du pont sur le Guadalquivir vers 15h . Nous y croisons à nouveau les Isérois, ainsi que des 56 pour échanges d’infos pour Cadix entre autre. Grace aux 56, nous commençons notre visite de Séville par un tour en bus panoramique en partant de la splendide place d’Espagne. Au nord du grand parc, la place d’Espagne  est l’un des espaces les plus spectaculaires où fut construit le bâtiment principal de l’Exposition Ibéro-américaine de 1929.  Elle s’impose avec sa forme semi-elliptique de 200 mètres de diamètre.

Le bâtiment est fait de briques et de nombreuses céramiques de décoration, ses deux longues ailes abritent 58 bancs où sont représentés toutes les provinces espagnoles avec ses blasons et des fresques historiques.

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

La place comporte aussi des bustes d’illustres personnages et quatre ponts enjambant des canaux.

Ce bus va tourner jusqu’à la nouvelle ville ou s’est déroulé l’expo universelle en 1992. Nous descendons à « la tour d’Or » pour aller à la cathédrale fermée (déjà horaire d’hiver), l’Alcazar va fermer aussi et remettons ces 2 visites au lendemain. Compter 1 heure à pied pour revenir de la cathédrale au parking cc. Discussion avec nos voisins (des 64 qui ont de la famille dans notre région).

Seville – Plage El Aculadero  125 km

Visite de l’Alcazar (ouvert à 9H30, prix 2 € pour les « jubilatos » au lieu de 4.50) sur justificatif

L’Alcazar Royal de Séville est un ensemble d’édifices palatiaux entouré d’une muraille, situé en plein cœur de la ville.

Sa construction du moyen-âge, les nombreuses rénovations sont venues s’ajouter aux éléments de style renaissance et baroque. Ne pas manquer de voir les bains arabes.

Nous continuons par la Cathédrale, ouverture à 11 h (y étions à 10h30 longue file d’attente) prix 9 € et 4 € pour + 65 ans  (sur justificatif). La Cathédrale de Santa Maria du Siège de Séville est la cathédrale gothique avec la plus grande superficie au monde. En 2010, elle fut déclarée « bien de valeur universelle exceptionnel ». Selon la tradition, sa construction débuta en 1402. Elle est construite à l’emplacement de l’ancienne mosquée Aljama, après sa démolition. On trouve aussi dans la Cathédrale les corps du fameux navigateur Christophe Colomb. Les derniers  travaux consistèrent au remplacement de 576 pierres de taille. La Giralda (réplique de la Koutoubia) est le nom donné au clocher de la cathédrale de Santa Maria. Les deux tiers inférieurs de la tour correspondent au minaret de l’ancienne grande mosquée, alors que le tiers supérieur est un ajout réalisé à l’époque chrétienne pour accueillir les cloches. On accède au sommet en empruntant une rampe en pan incliné qui permettait autrefois au muezzin de monter à cheval pour lancer les appels à la prière. Au sommet se trouve une boule sur laquelle se trouve le « Giraldillo », une statue en bronze, la plus grande de l’époque renaissance en Europe, et qui fait office de girouette. Avec ses 101 mètres inclus le Giraldillo, la Giralda fut la tour la plus haute d’Espagne durant des siècles, aussi d’Europe à cette époque, de même qu’un des édifices les plus célèbres d’Andalousie.

Terminons la visite par les arènes (prix 7 € ou 4 € pour retraités).  Elles sont l’un des monuments les plus visités de la ville après la cathédrale et l’Alcazar, l’un des plus beaux aussi. Ces arènes ont la catégorie de Bien d’Intérêt Culturel. Son aspect particulier comme le sable ocre des carrières d’Alcalá de Guadaira, ses 116 magnifiques balcons, sa façade du côté du fleuve Guadalquivir, la Porte du Prince par laquelle sortent les toréros qui triomphent, elles ont une capacité de 14.000 spectateurs. 

Repas en ville ( pour 11 € menu 2 plats + boisson) frais et bienRepartons vers Cadix à l’aire parking Puerto de Santa Maria en bord de mer pour se poser, petit bain et promenade sur playa El Aculadero.

Plage El Aculadero – Tarifa 135 km

Nous quittons la plage pour Cadix, nous nous garons en bord de mer au parking à côté du parc Genoves (tarif 1.20 / heure) possibilité d’y dormir.

A pied, nous commençons par la cathédrale, le théâtre romain, la mairie, l’OT bien fourni pour infos côté province, petit resto (menu 9 € tout compris), place d’Espagne, place Mina (Compositeur Manuel de la Falla), place St Antonio….

Retour au parking en traversant le parc Genoves. N’avons pas vu la Belle de Cadix !!  quoique !!

Nous filons direction Tarifa  Punta Paloma et ses dunes de sable, passons la nuit à la plage Los Lances Norte réputée pour le  windsurf …. Rencontrons un jeune franco espagnol qui nous indique une source d’eau fraiche en bout de plage puis discussion et échanges avec CC 83 et 85, des rencontres encore très sympathiques.

Tarifa – Arcos de la Frontera  158 km

Nous continuons notre circuit par la visite des villages blancs, petit arrêt au mirador El Estrecho, vue sur le Maroc par temps clair, passons à Algésiras, laissons Gibraltar. Nous débutons par Jimena de la Frontera (pays du chêne liège) puis Ubrique et les villages blancs, route en lacets (châtaigniers, figuiers, pins maritimes…) Repas de midi à Cortes de la Frontera devant la gare. Arrêt rapide à Ubrique pour photos, Benamahoma, accès facile pour faire  le plein d’eau fraiche de la Sierra (gros débit) continuons par El Bosque et ses arènes couvertes puis Arcos de la Frontera.

Située sur un piton rocheux spectaculaire, Arcos de la Frontera est une ville pittoresque de la province de Cadix comprenant de nombreux éléments rappelant son héritage arabe. Les tours, les églises et les splendides miradors offrant une vue sur le Guadalete. Nous visitons et restons pour la nuit sur parking en ville ou la féria se prépare

Arcos de la Frontera – Olvera  223 km

La journée commence par Algodonales pour visiter Grasalema, pays du fromage, beaucoup de champs de coton dans le secteur, photo de Zahara et plan d’eau, puis Ronda en étant garé au parking (MERCED 0.04 centimes la minute) à 10 minutes du pont  (possibilités également à la gare).   Passage à l'église Santa Maria la Mayo et bien sur à Ronda qui est surtout connu pour son « Pont Neuf ou Puente Nuevo » nous le  parcourons  d’en haut tout d’abord avant un petit resto à proximité (10 € le menu/pers), descendons sous le pont  (compter 15 à 20 minutes A/R) pour photos en parcourant les petites rues.

C’est un pont impressionnant  qui sépare le centre historique surnommé « la ville »  d’une partie plus récente, appelée « le petit marché » dans laquelle vivent la majorité des habitants. Il date du 18e siècle. On y a une vue impressionnante sur la vallée du rio Guadiaro et la Sierra de Grazalema.

Continuons par Setenil de las Bodegas, ses maisons troglodytes, son donjon…C'est un petit village blanc blotti sous un rocher immense, au point que certaines maisons ont économisé la construction de leur toiture. Le village est traversé par la rivière qui a creusé une faille impressionnante dans les différentes couches .

Terminons la journée à Olvera, magnifique site, visitons son château et musée pour

2 €/personne, très beau panorama  d’en haut. Passons la nuit sur l’aire en contrebas du village.

Olvera – Istan  253 km

Nous partons direction Ardales, oliviers encore à perte de vue, paysage vallonné, remarquons la propreté sous les arbres. Petite route Pruna, Teba, Ardales pour avoir des infos à l’OT pour le Camino. Nous savons que le Camino est complet mais il est possible de réserver via OT, camping, hôtels, restos….Allons à El Chorro puisqu’il est possible de le faire des 2 côtés, au restaurant Garganta qui vend des billets à ses clients. Réservons pour le mardi (sur présentation des cartes d’identité et bancaire) prix 25 €/personne, le sentier étant fermé le lundi.

Prenons la route vers Alora, Marbella pour passer la nuit à Istan (25 km N0 Marbella) sur la place à côté de la piscine, visite du village agréable, fontaines et eau partout.

Istan – Pampaneira  233 km

Direction Nerja, visite et photos des balcons de Europa, petit resto tapas pulpes et tortillas, photo du pont Almunecar aqueduc de Nerja, Nous continuons pour découvrir le secteur des Alpujarras vers Maro, Salobodrema, puis Lanjaron (station thermale plein d’eau facile pour CC) puis Cañar, ses petites rues, ses rideaux aux portes des maisons,

Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler
Cliquer pour faire défiler

Cliquer pour faire défiler

Repartons à Carataunas début du défilé de Poqueira puis Soportujar, toujours les rideaux aux portes, les petites rues (tinaos en espagnol) et les routes en lacets, puis Pampaneira et son artisanat de tissus (Jarapas)

Nous parcourons les ruelles, passons la nuit à  1000 m d'altitude donc fraicheur

Pampaneira - Los Tablones 233 km

Départ pour Capilera, ses cheminées particulières, la Vuelta est passée par là, puis Bubion,

fontaines et eau dans tous les villages, nous sommes à 1400 m. Poursuivons par Mecina Fondales pays des amandes, le ramassage est en cours pour le touron (nougat espagnol), Pitres, ses rues, son chocolat, son ancre marine. A Portugos, nous ne remplissons pas la bouteille d’eau à la fuente Agria (ses 5 bouches d'eaux différentes, bof ! bof!)  continuons par Busquistar puis Trevelez connu pour ses jambons de montagne, village le plus élevé de l’Andalousie. Nous profitons d’un groupe du Péage de Roussillon pour visiter une cave de jambons. Nous allons à Juviles pour midi, Berchules et Mecina Bombaron, Yegen, ici plus de végétation et paysages méditerranéen, puis Valor, Laroles et son clocher. Nous faisons l’aller retour jusqu’au col de la Ragua à 2000m, une petite marche pour le point de vue sur la plaine et la Calahorra, redescendons du col par Bayarcal, Alcolea jusqu’à Los Tablones pour la nuit sur la place du village vers la rivière Guadalfio.

Los Tablones - El Chorro 233 km

Nous reprenons la route par Orgiva, repassons à Langaron et sa source fontaine pour faire le plein d’eau, Lecrin, photos de plantations d’amandiers et orangers, longeons le lac Embalse de los Bermejalles, (possibilité bivouac). Nous nous garons sur l’aire CC gratuite pour visiter le joli village d’Alhama de Granada (station thermale). Le centre historique d’Alhama est un bien d’Intérêt culturel, il fait partie du catalogue général du patrimoine andalou.

Dans son centre historique, on peut voir son quartier arabe, l’hôpital de la reine, les églises de l’Incarnation, du Carmen, les restes du Couvent des Carmélites, le Couvent de San Diego, son centre d’artisanat….

De retour nous y rencontrons des 14 (Calvados) discussion sympa, ils connaissent notre site, échangeons infos, achetons de l’huile d’olive bio (10€ le bidon de 2l et 20€ le bidon de 5l) à un producteur local.

Traversons une zone verte maraichère, continuons par Benamargos, Colmenar, (manguier sur petite route) Puerto de las Pedrizas, Antequerra. Nous allons à  El Chorro par la petite route étroite, procédons au retrait et règlement de nos billets pour le Camino à la Garganta.

El Chorro – Capo de Gata  303 km

Peut être la nuit la plus chaude, nous avons nos billets pour le Camino à 11h15 (visite en cette saison de 11h à 16h30) Le Caminito del Rey (Petit Chemin du Roi, parfois raccourci en Camino del Rey ou Chemin du Roi) est accroché le long d'une paroi escarpée du Desfiladero de los Gaitanes dans le parc naturel de Los Ardales. Situé à flanc de falaise, dans les gorges d'El Chorro, où coule la rivière Guadalhorce, ce chemin a été construit entre 1901 et 1905, pour les besoins de la construction de deux barrages hydroélectriques.

Le chemin fait sept kilomètres de long (dont 3 de passerelles pour 1 mètre de large). Il est creusé dans la roche, suspendu à flanc de falaise.

Il surplombe la rivière d'une bonne centaine de mètres par endroits. Nous choisissons le bus/navette  de 9H30 (1.55€/personne) qui emmène au départ du sentier côté Ardalès. (dans ce sens le parcours est descendant)

La randonnée commence par un tunnel, avant de passer le contrôle avec carte identité, et de récupérer le casque obligatoire. Compter environ 2H30- 3h de marche suivant rythme et arrêts photos. Possibilités de pique nique à quelques endroits Environ  600 personnes/jour, rien de difficile, à la portée de tout le monde. Descriptif sur notre site rando en cliquant ICI .

L’après midi, direction  El Cabo de Gata par Alora, Malaga, Alméria et ses serres plastiques à perte de vue, jusque dans la mer sur environ 150 km.

Arrivons au village de Capo de Gata,

ou nous passons la nuit après un petit bain et un beau coucher de soleil.

Capo de Gata – Valencia  531 km

Nous poursuivons notre  périple jusqu’au cap de Cabo de Gata, parc de réserve naturelle, possibilités de bivouac  ainsi qu’à la Fabriquilla ou bord de route, jusqu’au phare. Filons  sur Ruescas, San José (aire CC camper park pour possibilité nuit), playa de los Genoves, puis de Monsul (possibilité de randonnée d’une plage à l’autre),

Petit resto sur le port à Carboneras : calamars à la plancha sympa, digestif offert. Nous continuons notre remontée, remarquons que sur le secteur Cabo de Gata/Aguilla, il y a de nombreuses plages pour CC et baignades, Murcia, Alicante par autovia puis autoroute Benidorm, sortie à Cullera pour plein gasoil pas cher (0.969€). L’aire CC Marina d’ El Saler  est un bon plan pour visiter Valencia le lendemain.

Valencia – Barcelone  363 km

La station bus est presque en face de l’aire (ligne 25 prix bus1.50€) en ¼ heure nous sommes au centre des Sciences, allons jusqu’au centre historique (terminus bus) pour visiter la cathédrale, la mairie, le marché…

En prenant la photo de la coupole du marché couvert, nous nous trouvons nez à nez avec des amis de notre voyage à Cuba, une rencontre surprise bien agréable encore. Nous terminons la visite du centre historique, revenons en bus N° 95 au centre des sciences et des arts faire des photos, puis ligne 25 pour l’aire CC. La Cité des Arts et des Sciences de Valencia (inaugurée en 2005), est un complexe de divertissement conçu par l’architecte Santiago Calatrava, elle est consacrée aux informations scientifiques et culturelles. C’est un passage incontournable, elle est constituée de six  bâtiments qui sont devenus des symboles de la ville.

Il s’agit d’un complexe de loisirs scientifiques et culturels, qui occupe environ 2 kilomètres de l’ancien lit du fleuve Turia :  L’Hemisfèric, le cinéma IMAX et les projections numériques 3D, le Musée des sciences Príncipe Felipe, centre scientifique interactif innovant en forme de squelette de dinosaure, l’Umbracle, esplanade extérieure avec des espèces indigènes de Valence, l’Oceanogràfic, le plus grand aquarium d’Europe avec 110.000 mètres carrés, 42 millions de litres d’eau, et plus de 500 espèces et formes de nénuphar, le Palais des Arts Reina Sofia, dédié à la musique et aux arts du spectacle, l’Agora, une place couverte pour les concerts et les événements sportifs. Petit resto poisson à El Saler avant de remonter vers Barcelone par autovia jusqu’à Torre Blanca et autoroute jusqu’à Barcelone.

Nous stationnons au parking  CC sur la colline Montjuïc  30 €/nuit . Un peu cher mais à 30 mm des Ramblas et 10 mm à pied de la place d’Espagne et du  musée national des arts de la catalogne.

Les arènes construites en briques en 1900 sont converties en complexe commercial, la fontaine au style moderne influencé par Gaudi, les 4 colonnes….

Nous décidons d’aller manger sur les Ramblas le soir (tapas et sangria)

Beaucoup de monde sur la place d’Espagne, les ramblas, chapiteaux, foire aux vins, tambours, la télé…..à 19 h le soir !!!

Il se prépare un feu artifice à 22 h pour la fin de la fête de la Merce (patronne de Barcelone).

De retour nous profitons de ce feu d’artifice, et de la fontaine magique, nous ne sommes pas seul, la foule est impressionnante, 100 000 personnes nous a-t-on dit !!! c’est le festival le plus important de l’année.

Barcelone – Port Vendres 220 km

Parking normalement calme un peu moins ce jour là en raison de la fête, nous prenons le bus (N°50 billet 2.15€) depuis la place d’Espagne (redevenue calme) pour aller à la Sagrada Familia,toujours en travaux!!  Photos seulement de l'extérieur, car pas de billets avant 19 h ce soir !!

Nous revenons à pied en direction sud Ramblas, passons à l’arc de triomphe et les jardins, déjeunons au resto El Rey de las Gambas.  Nous y avions mangé de retour du Portugal en 1988. Après le repas, nous passons à la statut de Colomb et à nouveau place d’Espagne. La place actuelle fut crée pour l’Exposition Universelle de 1929. Les colonnes vénitiennes (hauteur  47 m inspirées du campanile de St Marc à Venise)
Nous quittons l’Espagne  par l’autoroute, sortons à Jonquera, effectuons les courses dans un grand magasin, passons la nuit  à Port Vendres . Nous nous garons à côté des 83 déjà vu à Tarifa, la boucle est bouclée.

Port Vendres – Drome  399 km

Retour à la casa vers 17 h après 5361 km, avons compté les km en camping car mais pas les km à pied  surement plus de 100 km !!!

Vous désirez voir plus de photos, cliquer sur la photo ci-dessus

Résumé  synthèse :

Avec son climat ensoleillé presque toute l’année, l’Andalousie attire les touristes du monde entier. C’est une région du sud de l’Espagne au passé prestigieux, sa richesse culturelle, son histoire glorieuse, ces  monuments dans les villes comme Grenade, Cordoue, Séville, Cadix… sa gastronomie savoureuse, ses paysages hors du commun, sa faune et flore, ses côtes ….ses pittoresques petits villages blancs inondés de soleil, le monde étonnant de son flamenco. Les Alpujarras offrent également un dépaysement total. Il s’agit d’une région de basse montagne au climat doux située entre la mer et la Sierra Nevada, entre les provinces d’Almeria et Grenade. Les petits villages blancs des Alpujarras, plantés au milieu de paysages somptueux, ne sont pas toujours facile d’accès.

Nous nous offrons une promenade vertigineuse sur le célèbre Camino del Rey , l'un des chemins les plus impressionnants au monde qui accueille à nouveau les visiteurs. C’était inespéré vu les mois d’attente pour avoir des billets

Mais l’Andalousie ne se résume pas qu’à ça : l’arrière-pays vous dévoilera des plantations d’oliviers, à perte de vue, des parcs nationaux et des montagnes préservées. Empreinte de civilisation musulmane, aux confins de l’Europe, longtemps affligée d'une pauvreté tenace, l'Andalousie dont le passé puise aux sources de l’Orient mythique est peut-être la partie la moins européenne de notre continent. Tous ces attraits nous ont  captivés. Visiter l'Andalousie en 3 semaines en septembre est un bon plan pour la durée et la chaleur supportable (moyenne 30 à 35°) en journée et nuits fraiches.

 

 

Pour préparer:

Les guides, Michelin, Routard, les documentations des OT, des récits et conseils CC glanés sur internet, en route, et du hasard aussi ont aidé et complété la préparation de ce circuit découverte de l’Andalousie.

Gastronomie :

Paëlla, tapas, tortilla, préparations à la plancha, cocidos, rabo de toro empanada, jambon ibérique; fruits de mers et crustacés, sangria, touron (nougat)….

Aires CC, Camping, Parking, bivouac…possibilités...

Port Vendres

Aire CC  WC, eau, ombre et calme

10 € pas de chèque

Cullera

Aire dans camping Santa Marta Av Racó 25, douches, WC, eau, ombre, calme

15 €

Grenade

Camping  Sierra Nevada Calle Juan Pablo II 23 (en face Auchan) ombragé 

51.60 pour 2 nuits

Baeza

Parking à côté des arènes à environ 1 k 500 du centre ville

 

Cordoue

Camping municipal El Brillante Av. del Brillante 50, ombragé

27 € en espèces

Seville

Aire CC à côté du port et du pont sur le Guadalquivir eau, toilettes et douche A 20 mm à pied de la place d’Espagne.

12 € la nuit

Puerto de Santa Maria

Aire parking en bord de mer sur playa El Aculadero.

 

 

Cadix

Parking à côté du parc Genoves en bord de mer au bout de la presqu’ile possibilité d’y dormir.

tarif 1.20 / heure

Tarifa

Dans les dunes de la plage Los Lances Norte, une source en bout de plage coté nord

 

Arcos de la Frontera

Parking en bas de la ville, toilettes à proximité

 

 

Olvera

Aire CC Calle Ferrocarril à environ 2 km en contrebas du village, toilettes à proximité

7 € la nuit avec eau électricité sur emplacements CC et gratuit sur autres cases

Istan

Parking place à côté de la piscine, stade

 

 

Pampaneira

Parking place dans le village (passage étroit avant grande place)

 

Los Tablones

Place du village vers la rivière Guadalfio

 

El Chorro

Parking derrière l’hôtel Garganta, possibilité également entre village et pont.

 

 

Capo de Gata

Parking en bord de mer (plaza de la Malvasia), point d’eau et douche sur la plage, à côté de la guardia civil

 

El Saler

Aire CC Marina , douche,  WC, services  Se garer plutôt à gauche en entrant pour éviter le bruit du bar du camping d’à côté

11€/nuit

Barcelone

Parking  CC Colline Montjuïc  (WC et eau). Un peu cher mais à 30 mm des Ramblas et 10 mm à pied de la place d’Espagne 

30 €/nuit payé en espèces

Espagne Andalousie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 12/11/2017 19:38

Bonsoir, je ne peux dire que ... OUHA!
que de surprises en découvrant votre blog, c'est magnifique et sincèrement grandiose sur plusieurs points.
Félicitations, enfin des gens intelligents qui encouragent à la découverte des pays mais aussi aux partages des cultures. Je suis ravie de voir le partage que vous offrez aux autres.
Nous souhaitons découvrir l'Espagne en partant mi-janvier 2018, et on ne relie que des découragements avec l'insécurité dans ce pays, c'est bien triste de devoir voyager avec la peur aux ventres, je crois que partout on peut être bien accueillis, il faut avoir du respect avec les autres surtout, après c'est la malchance qui joue. Si on écoute tout ça, il ne faut plus sortir de son salon. Merci à vous pour votre enthousiasme aux voyages.
Nous souhaitons partir avec une grande caravane, qu'en pensez-vous ? es-ce plus ennuyeux pour trouver des campings ou parkings pour la nuit? et es-ce la période choisie est envisageable.
Bien cordialement.

Martine 13/11/2017 07:47

Bonjour et merci beaucoup. Très sympathique de votre part.
Nous vous souhaitons encore de beaux et nombreux voyages.
Bien cordialement.

alain 12/11/2017 22:10

Bonsoir, tout d'abord merci pour votre commentaire et appréciation. Nous n'avons pas eu de problème, bien sur en prenant les précautions d'usage identique à chez nous. Pour janvier, la température sera différente mais, il y aura moins de monde. Dans le sud de l'espagne, il y a pas mal de campings ouverts. A Séville l'aire CC fera pour la caravane, à Grenade nous étions au camping ( y prendre dés l'arrivée billets pour Alhambra) Bonne prép

Isabelle 16/07/2017 08:41

Bonjour, Merci pour cet intéressant carnet de voyage. Je pars en Andalousie fin aout et vos commentaires vont m'être bien utiles. Bien cordialement

francky 10/07/2017 16:54

Merci pour les infos très utile. nous partons le 14 juillet de Grenoble pour 3 semaines en Andalousie

Nussi 02/05/2017 18:00

Merci de nous faire partager, ce si beau voyage nous allons faire l'Andalousie cet été. Cordialement.

Faure 17/03/2017 09:04

Merci pour ce récit nous partons bientôt et j'aurais bien aimé connaitre le nom du camping que vous avez fréquenté à Grenada. Est il nécessaire comme il se dit partout de réserver pour l'Alhambra à l'avance nous y serons 1ere quinzaine de juin.

alain 17/03/2017 13:25

Voir ci-dessus il y a la liste (et le nom) des bivouacs, campings dans aires campings...Pour l'Alhambra il faut réserver en arrivant à Grenade, par exemple au camping ou 2 - 3 jours avant suivant ou vous êtes

Bardin 13/03/2017 16:40

Bonjour, merci pour ce super blog, nous projetons 15 jours en Mai 2017 en cc, combien de kms environ entre vos étapes ?

alain26 18/03/2017 08:40

La première ligne de chaque journée il y a le kilométrage !!!

isa 11/03/2017 17:07

SUPER site bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!
J'ADORE L'ANDALOUSIE
pour noel prochain cordoue et cadix
j'adore

MORIZE edwige 25/02/2017 19:02

Merci pour toutes ces indications bien utiles. Nous partons cet été avec notre fille de 12 ans en camping car et j'ai revu mon circuit suite à vos photos. Bonne route à vous!!!

barruel 25/01/2017 15:38

un vrai régal de vous lire et de regarder les photos. Nous projetons un voyage en camping car en sept/oct 2017 avec nos 2 enfants, et l' Espagne sera incontestablement dans notre circuit . Merci à vous , je vais m'inspirer de votre trajet et de vos étapes....

alexandre 28/12/2016 17:32

merci pour ce magnifique recit ça donne envie je crois que je vais me servir de votre experience pour notre voyage en espagne !

Notre Site

  • : Blog alain26 Voyages en camping car
  • Blog alain26 Voyages en camping car
  • : Voyages dans divers pays du monde
  • Contact

Site randonnées

Cliquez sur cette image pour

 

r201007240097

 

notre site randonnées 

Rechercher Dans Ce Site

Présentation Alain

        Alain et Hélène : 
Nous pratiquons le camping car (en plus de la randonnée) depuis plus de 30 ans . Nous avons pu découvrir par ce moyen : L'Espagne (3fois), Le Portugal, l'Irlande, la Tchéquie, l'Autriche, l'Italie (5 fois),la Sardaigne, la Croatie,la Slovénie, la Turquie (2 fois), la Grèce (14 fois et une trentaine d'îles), l'Albanie,Pays-Bas et bien sur des régions de France: Bretagne Normandie,Auvergne, Jura, Camargue, Cote d'Azur, Oléron, Ré....

Les voyages plus lointains, généralement sous la forme de circuit en 4x4, 6x6,voiture et bus nous ont permis d'apprécier le : Maroc (2 fois),la Tunisie (2 fois),la Libye, les Baléares, les Canaries Ténerife et  Lanzarote , Madère, Malte, l'Egypte (2 fois), le Mexique, le Sénégal, le Vietnam, le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Pérou ,la Bolivie ,le Myanmar (Birmanie) ,l'Equateur ,l'Ouzbékistan, le désert blanc en Egypte, Singapour, l'Indonésie Java, Bali, Sulawesi ,le Laos,
mais aussi Oman Dubaï Abou Dhabi,le Yunnan en Chine , Cuba, Iran, le Bhoutan, le Japon et dernièrement la Colombie, les Pays Bas et la Sicile. 

Il nous reste encore beaucoup de projets, de rêves.la Jordanie,l'Ethiopie, la Réunion....et en CC Chypre, la Roumanie, les pays Baltes ...

Image-241.jpg

Choix de la langue

Cliquer sur le drapeau pour lancer traduction automatique

Anglais

800px-Flag of the United Kingdom.svg 

 

 

 

Allemand

134px-Flag of Germany.svg

 

 

 

 

Grèce

drapeau-grec

 

Espagnol

120px-Flag of Spain.svg

 

 

 

 

Italien

italie

Compteur origine des consultations