19 juin 2024 3 19 /06 /juin /2024 15:09

      Voyages en camping car       

Allemagne Vallée du Rhin.....       New 

Espagne Barcelone et la Catalogne   New

Allemagne: de la forêt Noire à la Bavière, par la route des Alpes

Albanie CC 

Allemagne CC 

Croatie Slovénie en CC

Espagne Andalousie en CC

Espagne Barcelone et la Catalogne

Espagne du Nord Ouest en CC

Espagne du centre en CC

Espagne Bardenas CC 

France Alsace

France Périple en Aquitaine

France Arrière pays Niçois

France Auvergne Le Cezallier

France Bretagne 

France Des hauts de France à Bruxelles

France Drôme 

France Jura 

France Lorraine 

France Marseille

France Maurienne Queyras 

France Mercantour 

France Normandie 

France Côte Vermeille 

France Périgord Quercy

France Provence Alpilles Calanques

France Pyrénées centrales

France Savoie 

France Sorties dans les Alpes

France Vendée et Puy du fou

Grèce Cythère Elafonissos CC 

Grèce Karpathos CC 

Grèce Lemnos Thassos CC 

Grèce Chios Lesbos CC 

Grèce Zante Céphalonie Leucade CC 

Grèce Syros Paros Milos Sifnos CC 

Grèce Rhodes Kos Nisyros Kalymnos Patmos CC 

Grèce Samos et mont Athos CC 

Grèce Sporades Skiatos Skopelos CC 

Grèce Le tour classique

Grèce Crète

Irlande CC

Italie Cinque Terre Toscane Elbe Rome

Italie du sud les Pouilles

Italie Rome 

Italie Sardaigne CC 

Italie Sicile en CC

Luxembourg CC 

Pays-Bas CC

Tchéquie CC 

Turquie Istambul et Ouest CC

Turquie Sud et Est  CC 

           Autres voyages           

Jordanie New

Cap-Vert     New    

Ethiopie Abyssinie Erta Ale Dallol

Argentine  

Bhoutan

Bolivie 

Cambodge

Chine Pékin Xi'an Shanghaï 

Chine Yunnan

Colombie

Cuba

Egypte désert blanc

Equateur 

Inde Rajasthan 

Indonésie Java Bali Sulawasi 

Iran

Japon

Laos

Libye 

Malte 

Maroc: Marrakech et environs

Mexique 

Myanmar Birmanie 

Oman, Dubaï,Abu Dhabi

Ouzbékistan 

Pérou 

Singapour 

Suisse avec des trains légendaires

Vietnam Cambodge 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2024 2 21 /05 /mai /2024 15:01

Allemagne Vallée du Rhin, Neckar.......                            Mai 2024

La Vallée du Haut Rhin moyen, plus connue sous le nom de Rhin Romantique, se situe dans les régions de la Hesse et Rhénanie  Palatinat. Le fleuve transporte les voyageurs dans un véritable conte de fées. 60 châteaux pittoresques et forteresses imposantes se dressent sur les promontoires qui émaillent ses rives.

Peintres et poètes ont succombé à sa beauté naturelle.  La partie du Rhin entre Coblence et Rüdesheim/Bingen, fait partie des tronçons fluviaux les plus romantiques d'Europe. Il traverse une gorge abrupte et étroite, et abrite plus de châteaux que n'importe quelle autre rivière du monde.

En contrebas de ces forteresses se trouvent des villages de maisons à colombages, comme celui de Bacharach, qui doit son existence au Riesling, un cépage cultivé à flanc de coteau.

À proximité de la ville de Sankt Goarshausen, le rocher de Lorelei, visible depuis l’eau, est un symbole du romantisme rhénan. Bien qu’elle fasse moins de 70 kilomètres de long, l'Unesco a classé la région au Patrimoine Mondial en 2002 pour sa culture variée et sa beauté indéniable.

La région offre une romantique escapade à travers ses villes pittoresques, ses châteaux, ses palais, ses ruines et ses trésors artistiques et culturels.

Pour nous suivre, de Mayence à Andernach (au nord de Coblence) prendre de bonnes chaussures, les accès aux nombreux châteaux ne sont pas plats...                                                                                  

Mai 2024 : Drôme - Rodemack

Objectif du jour, cap au nord, Lyon, Dijon, Nancy, Metz, afin de  s'approcher du Luxembourg. Arrivés vers 16h.30 sous la pluie à Rodemack, village classé, le traditionnel et important marché aux fleurs se prépare pour le lendemain.

Nous sommes à 5 km du Luxembourg, la visite du village s'effectue  sous les parapluies, le chemin des remparts, petit pont, église...

Encore entourée de 700 m de remparts datant du XVème siècle, Rodemack est fière de ce surnom de « Petite Carcassonne Lorraine ». Le village a conservé de nombreux témoignages de son passé médiéval comme la porte fortifiée de « Sierck », construite par les villageois eux-mêmes au XIVème siècle.

Il est possible de monter sur les remparts d’où l'on  peut avoir une belle vue sur le village.

la poste.. pas sûr que nous puissions envoyer un télégramme aujourd'hui !!!

L'aire est calme et gratuite,  à 10 minutes du village par un agréable sentier escalier

Rodemack - Bacharach

 En quelques kilomètres nous arrivons à Schengen pour le plein de gasoil (1.48€/l), puis direction Bingen point de départ de notre circuit "Vallée du Rhin" rive Gauche. La campagne est belle après la pluie.

Repas de midi pris au bord du Rhin sur une aire CC de Bingen, face à Rüdesheim

Un premier château, celui de  Rheinstein; il  s'élève sur un piton rocheux, avec sa couronne de créneaux. Construit vers 900 comme office de péage d'Empire, il échut en cadeau de l'empereur Otto III à l’archevêque de Mayence. Il fut au 19 ème siècle le premier château a être reconstruit.

Garés au bord de la route, la montée raide se fait à pied, avec de très belles vues sur le Rhin, les vignobles et le village d'en face Assmannshausen

 

 

Quelques kilomètres plus loin, l'imposant Reichenstein, est l'un des plus vieux (11 ème siècle) Détruit plusieurs fois, il fut reconstruit et possède un large mur de protection flanqué de tours. Il est reconverti en hôtel -restaurant.

 Le château fort voisin de Sooneck fut construit au début du 11 ème  puis détruit à deux reprises en tant que repaire de chevaliers pillards.

Arrêt et coup de cœur à Bacharach, pour une visite complète. Ce village devint la propriété au 11 ème s des Comtes du Palatinat, les fortifications (14 ème) sont les mieux conservées. Les donjons qui subsistent, des fortifications du moyen-age, l'église St Pierre, la ruine de la chapelle gothique St-Werner sont les principaux monuments de la ville.

La vieille Maison (Altes Haus) est ainsi nommée parce qu'elle est le plus ancien bâtiment de la ville.

Construite dans le style à colombages typique du Moyen Âge, elle date de 1368 et a survécu à l'incendie qui a détruit de nombreux bâtiments de la ville au début du XIXe siècle.

La tour de la Poste (Postenturm): les origines de cette tour remontent au 14ème siècle, lorsqu'elle faisait partie des fortifications de la ville et de ses vignobles. Elle a ensuite servi de réservoir d'eau et est aujourd'hui utilisée comme point de vue sur les environs et le village. Elle a été rénovée pour la dernière fois au XXIe siècle et n'a été ouverte au public qu'en 2005.

L'église Saint-Pierre (St. Peter Kirche): cette église protestante construite entre 1230 et 1269 en tant que basilique et rénovée à la fin du XIXe siècle. Elle peut être admirée depuis n'importe quel point de la ville car elle est située dans le cœur historique de Bacharach.

La Chapelle Werner (Wernerkapelle) est un autre des lieux incontournables. Construite à la mémoire d'un garçon de 16 ans qui a été assassiné au XIIIe siècle. Ses ruines sont sous protection.

Le Château de Stahleck (Burg Stahleck) date probablement de la fin du 11ème siècle. L'Association rhénane pour la préservation des monuments et la protection du patrimoine a acquis le complexe du château en 1909 et transformé en auberge de jeunesse en 1925

 Magnifique point de vue depuis la tour de la Poste sur la vallée,

le village

 et le Rhin

Kaub et son château à péage le Burg Pfalzgrafenstein (appelé plus brièvement Pfalz) au milieu du Rhin

et pour terminer la journée, un bon apéritif au bord du Rhin à l'aire CC

Le château domine la vallée ...et l'aire CC

un tour en ville pour digestif afin de  découvrir encore ce village, les remparts et le quartier des peintres

Bacharach - Andernach

Un arrêt photo au niveau de l'ile Pfalz,

Le Burg Katz (anciennement Burg Neukatzenelnbogen) surplombe la ville de Sankt Goarshausen en Rhénanie-Palatinat.

Bénéficiant d'une localisation exceptionnelle sur le Rhin, il fut construit vers 1371 par Guillaume II de Katzenelnbogen. Bombardé en 1806 pendant la guerre de coalition, il fut reconstruit entre 1896 et 1898. Il est actuellement propriété privée et inaccessible aux visites publiques.

Oberwesel et son château , la montée est raide pour Sankt Goar et son château de Rheinfels, mais de belles vues sur la Lorelei

Sur l'autre rive, les frères ennemis Burg Sterrenberg et Liebenstein  se font face.

A Boppard, visite du village : ses églises, les toits d'ardoises des maisons, les deux flèches élancées de l'église, la grande courbe du fleuve et, plus loin, le dos rond des collines, donnent envie d'aller voir de plus près. Boppard est une jolie ville de la vallée, avec un mélange de civilisations celte, romaine et germanique.

Les restes d'un château, de ruines romaines

et toujours beaucoup de bateaux sur le Rhin qui commence une courbe

La pluie tombe drue, changement de programme direction Andernach, nous visiterons Coblence demain

Garés pour la nuit à l'immense aire CC  au bord du Rhin, à une quinzaine de Km de Coblence. Andernach est située sur la rive gauche du Rhin.

L'une des attractions les plus connues d'Andernach est le geyser d'eau froide le plus haut du monde. (vu la météo, étant donné son accès en bateau, nous renonçons) .

C'est plan et parapluies en mains que nous partons à la découverte de cette ville, recommandée par notre amie M. , et pour cause elle y est née.

La visite  nous mène à de nombreuses curiosités qui reflètent l'histoire de cette ville, vieille de plus de 2.000 ans.

 La cathédrale Notre Dame "Mariendom" est une église catholique, construite en 1200, d'architecture romane, articulée en trois nefs

La tour ronde du 15 ème s, haute de 56 mètres, résistait en 1689 à une tentative de destruction aux explosifs, par les troupes de Louis XIV. 

  Elle symbolise le pouvoir et l'indépendance

Au bord du Rhin l'ancienne grue (Alte Krahnen) est une grue à tour en pierre dotée de 2 roues à roulement. Elle a été en service jusqu'en 1911 et chargeait principalement des meules  de moulin, du vin, du tuf...

Dans un parc en ville de belles statues

La porte du Rhin "Rheintor" est l'entrée principale

Beaucoup de vestiges bien conservés dont les ruines du château  fort de l'électorat de Cologne qui remonte probablement au 12 ème s. 

Les reste de fortifications médiévales

Bastion de douane du Rhin aujourd'hui monument d'honneur au morts des deux guerres mondiales

Andernach - St Goarshausen

Vu personne pour le paiement de l'aire, nous partons visiter Coblence (Koblenz), garés après le passage du  camping. Les vues depuis le pont sont magnifiques. nous longeons tout d'abord la Moselle pour rejoindre le point de confluence avec le Rhin

En terme latin Coblence signifie confluent. C'est en effet ici que la Moselle rejoint son grand frère, le Rhin. C'est un important nœud de communication et l'un des plus grand centres viticoles du Rhénanie-Palatinat. Au confluent se trouve le "Deutsches Eck" avec la statue de l'empereur Guillaume 1er. Le site attire aujourd'hui plus de 2 millions de visiteurs par an. 

 Sous la statue, belle vue sur la confluence de la Moselle (à gauche) avec le Rhin

Une vue imprenable sur la ville pittoresque de Coblence et sur la confluence (si beau temps) !! depuis le téléphérique qui permet d’accéder à la forteresse d'Ehrenbreitstein (118 m au dessus du Rhin)

Un palais monument historique domine le Rhin. Gravement endommagé pendant la seconde guerre mondiale, la vieille ville à été soigneusement restaurée. L'enchevêtrement labyrinthique de places et de ruelles dégage une certaine élégance.

Un beau parterre fleuri de rhododendrons,

 dans le parc du dernier palais royal construit en Allemagne

Des ruelles et places historiques alternent avec les magasins, restaurants et bistrots accueillants.

De nombreux bateaux partent ou terminent ici leur croisière.

Un tour au musée du vin et OT, avant de quitter Coblence ville. Petit retour arrière pour le château Stolzenfels loupé en montant . Il est fermé et notre montée à pieds assez raide faite pour des photos sur le Rhin vaut quand même la peine.

Le château Stolzenfels, construit au 13e siècle comme forteresse puis station de péage, a été détruit, comme d'autres, pendant la guerre de succession du Pfalz. En 1823, le futur roi de Prusse, Friedrich Wilhelm IV le fit renaître et lui donnât son aspect actuel.

Les architectes construisaient une résidence d'été dans le style du romantisme allemand. De la terrasse, une magnifique vue sur la vallée du Rhin.

C'est par un pont autoroute que nous passons de l'autre côté de la vallée. Premier   arrêt dans le charmant village de Braubach et ses ruelles, ses maisons à colombages. Un village à caractère médiéval avec une longue histoire.

Entourée de vignobles, la ville de Braubach est dominée par un château fort imposant. Le Marksburg  se dresse au-dessus des ruelles sinueuses de la vieille ville. C'est le seul château fort perché au Rhin central qui n'a jamais été détruit. C'est un symbole et en même temps une attraction. Attention la route est étroite pour l'atteindre et le parking cher !

Les maisons datant du 16ème au 18ème siècle impressionnent par leur originalité.  Faire la connaissance de la ville, du vin, des roses et d'un habitant rend la journée inoubliable. 

Des hôtels soignés, des restaurants dans des maisons en colombage  décorées, offrent une hospitalité réussie dans une des plus belles villes au Rhin central. L'histoire revit dans les coins silencieux de la vieille ville que l'on doit absolument découvrir.

des portes, tours

Son château perché le Marksburg , son église

et toujours sur la rive d'en face, les étendues de vignes

A Kamp-Bornhofen, une petite route monte au Burg Liebenstein pour une vue exceptionnelle, c'est aussi un hôtel. Non loin d'ici se trouve le château Burg Sterrenberg, le frère ennemi.

la vue *** sur la vallée

A nouveau en bas, sur l'autre rive, le château de Rheinfels   ou nous étions il y a quelques jours

Lorelei (Loreley, Loreleï ou Lorely) est le nom d’un rocher qui culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin à proximité de Sankt Goarshausen . C’est l’endroit le plus étroit du fleuve. L’avancée du rocher réduit d’un quart la largeur du fleuve. Le courant très violent et les nombreux rochers immergés ont causé de nombreux accidents de navigation.

Lorelei est aussi le nom d’une sirène qui attire les navigateurs du Rhin jusqu’à leur perdition par ses chants. Cette légende de la Lorelei sur son rocher a inspiré de nombreux artistes, dont le poète allemand Heinrich Heine , plus tard mise en musique et popularisée par le compositeur Friedrich Silcher . 

 sous cet angle et de plus près c'est mieux

Peu d'aire pour la nuit sur cette rive, nous revenons en arrière pour la nuit au camping de St Goarshausen que nous trouvons cher pour un accueil moyen. Nous n'y sommes d ailleurs pas nombreux !!!

Petites compensations, les vues le soir sur le château d'en face le Rheinfels sont magnifiques, celles sur  le trafic sur le Rhin  sont imprenables, et la douche est tonique !!!

au petit matin c'est grand ciel bleu

 

St Goar- Mayence (Mainz)

Passage à nouveau devant la Loreley 

Oberwessel en face

Cet imposant château-fort, longtemps laissé à l'état de ruine, n'a été reconstruit et rénové qu'au 20ème siècle pour devenir un hôtel de luxe. 

 Ce château-fort, qui a plus de 1000 ans, est situé à proximité du village d'Oberwesel sur le Rhin. Il fut ravagé par les troupes de Louis XIV pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg et reconstruit à la fin du 19èeme siècle.

Kaub est toujours là. Le château de Pfalzgrafenstein fut construit sur une île du Rhin par le roi Louis le Bavarois en 1326 pour contrôler les passages sur le Rhin et percevoir des taxes. Une chaîne à travers le fleuve contraignait les navires de stopper et de s'acquitter de la taxe. Cette forteresse pittoresque en forme de bateau pouvait résister aux grands crus du Rhin et ne fut jamais détruite.  Durant des siècles, Kaub était le domicile des pilotes du Rhin qui guidaient les bateaux le long du dangereux trajet entre Kaub et Bingen.

Belles vues sur la rive d'en face, il est plus facile de voir certains châteaux de loin surtout ceux de Sooneck, Reichenstein, Rheinstein..... ci dessous celui de Bacharach

Reichenstein , château typique des bords du Rhin vu d'en face

 Rheinstein, vue d'en face

Renseignements pris à l'OT de Rüdesheim, nous montons voir "Germania", par une petite route à travers les vignes à l'arrière de la ville. (parking payant 5 € )

La route serpente entre les vignes pendant plusieurs kilomètres

Le Niederwalddenkmal (monument national)  est situé à la lisière du parc naturel du Niederwald, surplombant le Rhin et la ville de Rüdesheim am Rhein, au sud-ouest du land de Hesse. À ses pieds s'étendent les vignobles du mont de Rüdesheim. Le monument devait commémorer l'unification de l'Allemagne en 1871

Erigé de 1877 à 1883 à la gloire de la reconstruction de l'empire allemand, il fait 37.60 m de haut,

Relief en bronze avec les statues grandeur nature de l'empereur Guillaume I, à cheval, de Bismarck, des princes allemands et de leurs généraux, de même que les soldats des différents corps d'armée. Le personnage central est Germania (10.50 m de haut) 32 tonnes de bronze furent nécessaires à l'imposante dame

 De là, vues exceptionnelles sur la ville de Rüdesheim et la vallée du Rhin

Retour en ville, le musée des instruments de musique

Une des  spécialités : le Baumstriezel un gâteau tourné à la broche cuit devant nous, aux  parfums différents

 

La célèbre ruelle "Drosselgasse" bordée de bars à vins, restaurants, ou l'on boit un verre au son de la musique.

Nous choisissons celui derrière l’Hôtel dans la rue supérieure, plus calme

Fontaine du marché et église Saint-Jacob

Avec le bac (10€50) nous traversons le Rhin  direction Mayence (Mainz)

Garés pour la nuit à l'aire CC , à 30 mm du centre ancien. Le centre de la ville est la cathédrale St Martin (975-1011). L'édifice monumental, sur le modèle de St Pierre de Rome, est constitué de 2 chœurs. Il possède l'inventaire le plus complet de monuments funéraires, de statues

Devant la cathédrale, la fontaine Renaissance (1526) nous séduit par ses formes et l'éclat de ses couleurs.

La nef principale de l’église, avec au fond le chœur. 

A l'Est de la cathédrale, on aboutit au musée mondial de l'imprimerie ou a été reconstitué l'atelier de Gutenberg

Église baroque du milieu du XVIIIe St Peter

On peut voir la reproduction de l’arc  de Triomphe de Dativius Victor, un dirigeant Romain.

 Au fond, derrière, l’église du Christ, Christuskirche, une église protestante inaugurée en 1903. 

Elle se trouve dans un grand parc verdoyant avec de grands jet d'eau

Une des trois tours des anciens remparts de la ville.

Mayence - Gross Bieberau

Nous avons quitté les bords du Rhin pour revoir différents villages, villes..

Dans la journée, nous sommes attendus chez nos amis à  Gross Bieberau notre ville jumelle située dans l'Odenwald.  L'Odenwald est un massif de moyenne montagne allemand qui borde à l’est le Rhin, jusqu’à la vallée du Neckar, et s'étend sur une partie de la Hesse, de la Bavière et du Bade-Wurtemberg.

Depuis de nombreuses années, avec nos amis, nous découvrons cette région. Au fil de ces années, nous avons eu grand plaisir à voir et revoir plusieurs lieux dont Darmstadt.

Au sud-est de Mayence, Darmstadt , la ville de la Science, la surprenante  visite à la colline Mathildenhöhe, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La chapelle Sainte-Marie-Madeleine est une chapelle orthodoxe russe située dans le parc de Mathildenhöhe.  Elle fut construite de 1897 à 1899 

Elle fut construite à la demande de l'empereur Nicolas II de Russie qui, lorsqu'il rendait visite à sa belle-famille dans la ville natale de son épouse, qui n'avait pas de lieu de culte orthodoxe pour sa propre famille.  

Le nom de la « Tour du mariage » remonte au mariage du grand-duc Ernst Ludwig et de la princesse Eleonore , célébré en 1905. Le Grand-Duc avait exprimé le souhait de faire bâtir une tour, surplombant la ville, en souvenir de ses noces, sur la « Colline de Mathilde ».  Le projet sera réalisé dans les années 1907-1908. Cette tour de 48,5m de haut, est devenue l’emblème de la ville de Darmstadt.

La plate-forme d’observation au 7ème étage permet de jouir d’un panorama à 360° sur toute la ville et ses environs. 

Idem pour Michelstadt, dont le point  fort absolu est le fameux "Hôtel de ville", considéré comme l'un des plus beaux bâtiments à colombages d'Allemagne. C'est également ici que se trouve le musée allemand de l'ivoire, qui présente des œuvres d'art en ivoire.

Michelstadt est magnifique en toute saison, mais c'est surtout au printemps et en automne que la nature se montre sous son plus beau jour.

Les promenades à travers l'Odenwald en fleurs ou les feuillages colorés en automne sont particulièrement recommandés.  

Plus à l'Est, Amorbach  est une ville dans le district de Basse-Franconie, en Bavière.

L'abbaye d'Amorbach fut fondée vers 734 .

Aujourd'hui au programme, c'est une grande journée  avec nos amis allemands qui nous attend. Partis en train pour rejoindre le bateau,  nous effectuons une excursion sur le fleuve Neckar jusqu'à la ville d'Heildelberg

Le Schwalbennest, (que l'on devine au centre sur la photo ci-dessous) est un des 4 châteaux à Neckarsteinach. C'est ici que nous prenons la péniche.

Heidelberg  est une ville située sur les deux rives du Neckar, dans le Land de Bade-Wurtemberg au sud-ouest de l'Allemagne. 

La ville est une destination touristique, connue pour son château et comme haut-lieu du romantisme qui a inspiré de nombreux poètes. C'est aussi une ville universitaire , université fondée en 1386. Heidelberg a été l'un des foyers de la réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518 

Le château du XVe est une des ruines les plus connues d'Allemagne 

le Pont-vieux  date de 1788. Pour accéder au château de Heidelberg, il est possible d'emprunter le funiculaire 

Ancienne porte de la ville

 à l'extrémité sud du pont

Le centre-ville abrite l'église du Saint-Esprit

La Maison du chevalier de Saint-Georges, avec sa façade Renaissance

Il existe une tradition toute mignonne à Heidelberg : offrir un chocolat appelé « Studentenküss » (baiser de l’étudiant) pour déclarer sa flamme 😉.  Ce chocolat, dont la recette date de 1863, a été créé par le chocolatier Fridolin Knösel pour permettre aux jeunes gens de faire savoir discrètement à leur élue ce qu’ils éprouvaient pour elle…

L'église des Jésuites (ou église Saint-Ignace-de-Loyola)

Quel contraste avec la blancheur du chœur et l'autel

Orgue de 2009

La « promenade des philosophes » est un sentier qui doit son nom aux professeurs de philosophie de l’université qui le parcouraient autrefois en approfondissant leurs réflexions. Surplombant la rivière Neckar et la vieille ville, sur l'autre rive le chemin commence 200 mètres après le pont.

Le lendemain, toujours avec nos amis, c'est une autre excursion qui est prévue. Le château d'Auerbach domine le plus grand quartier de la ville de Bensheim qui est située sur la Bergstrasse au sud du land de la Hesse.

Les ruines du château sont imposantes et donnent une idée de la puissance et de la richesse des seigneurs qui y résidaient.  

Perché sur une montagne, ce château vaut vraiment le détour. L'endroit est assez facile d'accès (environ 15 minutes de marche) et la vue  est magnifique (entrée gratuite)

 

Le village d'Heppenheim est situé dans le sud du Land de Hesse. Heppenheim sur la Route de la montagne (Bergstraße) est très connue pour ses vins de qualité.

L'endroit le plus touristique est le centre historique, la place du marché avec la mairie. Cette place est vraiment superbe, avec des maisons à colombages magnifiquement préservée ou restaurées.

ainsi que l’Église Saint Pierre bien conservée et restaurée également

La région est très connue pour ses vins

 

Le château de la Renaissance à Lichtenberg, commune de Fischbachtal XVI siècle

domine la colline boisée et surplombe toute la vallée

Gross-Bieberau - Speyre (Spire)

Speyre ou Spire est une ancienne ville impériale, située au bord du Rhin, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. Elle est célèbre pour son imposante cathédrale romane, un des sanctuaires romans les plus vastes et les plus importants du Saint-Empire romain germanique. Elle est aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco.  Le parc du Kaiserdom ou cathédrale, est immense et emmène jusqu'au bord du Rhin

 Il faut savoir que Spire est une des plus anciennes villes d’Allemagne. Elle doit sa fondation aux Romains qui édifièrent un camp militaire avec une garnison de 200 à 300 hommes vers l’an 10 avant J.-C. Très vite, ce poste militaire devint une cité (vers 10 après Jésus-Christ).

Le grand incendie de 1689 a eu des conséquences directes sur le développement urbain de la ville. La destruction partielle de la cathédrale, la disparition des vieilles maisons, le dynamitage des nombreuses tours ou portes fortifiées .

 l'Altpörtel la vieille porte de la ville.

 Retour en ville le lendemain matin

Pour visiter l'intérieur de la cathédrale ainsi que sa vaste crypte,

Imposante avec ses deux dômes et quatre tours dont les plus hautes culminent à plus de 70 mètres, avec ses pierres de grès rose finement sculptées, la cathédrale de Spire rappelle qu'elle reste depuis toujours le tombeau des empereurs germaniques des premiers temps du Saint Empire. 

 La cathédrale a été, pendant près de 300 ans, le lieu de sépulture des empereurs allemands.

Visite de la crypte, gigantesque, avec pas moins de 7 autels et une colonnade qui n'est pas sans évoquer l'Alhambra de Grenade, qui lui donne tout son sens.

Puis retour sur les  incontournables de la ville le long de son axe central : la Maximilianstraße, dont le traditionnel arbre de mai .

L’Alte Münze , l’Hôtel de la Monnaie qui marque en quelque sorte le centre la rue, entre l’Altpörtel et la cathédrale. 

L’église Saint-Joseph est dominée par d’énormes clochers à bulbes de 90 mètres de hauteur.

 

St Martin : Speyer - Freinsheim

Toujours dans la région du Palatinat, un circuit sur la route allemande du vin nous fait découvrir les beaux villages de St Martin- Edenkoben

 

Neustadt possède la plus forte concentration de maisons anciennes de tout le Palatinat,

une jolie place du marché,  un hôtel de ville du 16 ème s,

et des ruelles typiques.

Nous complétons notre collection d'enseignes sur les façades

L’église gothique Stiftskirche, le lion emblème de la ville, avec ses imposantes tours dissemblables attire le regard en premier.

A l’intérieur, un mur divise l’église en deux parties, une pour les rites protestants, l’autre pour les rites catholiques. Les architectures anciennes, le Scheffelhaus de la Renaissance,

Nous pouvons faire aussi les photos d'une série de portails

 

 

 

 

 

 

Un arrêt à Deidesheim , bourg vigneron caractéristique sur la route du vin

Puis à Freinsheim pour la nuit à 5 mm de la porte principale . Ce gros bourg est entouré de ses remparts qui font tout le tour de la ville

Les remparts

L’hôtel de ville est installé dans une maison baroque dont le toit protège un escalier extérieur.

Belle promenade en soirée, le tour des remparts, après un sympathique restaurant de spécialités du Palatinat

 

Maulbronn : Freinsheim - Colmar

A Maulbronn; c'est garé côté nord du lac, parking gratuit à environ 15/20 mm du monastère, que nous partons à la découverte de ce lieu exceptionnel et immense

un chemin mène au monastère et village

Des escaliers descendent jusqu'à la place du marché.  Fondée en 1147, l'abbaye cistercienne de Maulbronn est un ensemble monastique médiéval très complet et préservé. Entourés d'un mur d'enceinte, les principaux bâtiments furent construits du XIIe au XVIe siècle.

Le monastère, en grande partie construit à la charnière des styles roman et gothique. En outre, il a conservé un remarquable système de gestion hydraulique par canaux et réservoirs 

Visite du cloître : L’atelier du Maître du Paradis érigea l’aile sud dans le style gothique primitif de 1210 à 1220 environ.  La galerie sud du cloître est pourvue d’une voûte d’ogives.

Des fenêtres étroites et hautes à arc en plein cintre s’ouvrent sur le jardin du cloître. Les chapiteaux à feuillage magnifiquement travaillés sont remarquables, comme ceux que l’on peut observer dans le Paradis et le réfectoire des moines. 

L’édifice abritant la superbe fontaine aux trois bassins est l’un des endroits les plus appréciés du monastère de Maulbronn. L’eau claire de la fontaine provient de sources de montagne situées au nord du monastère.

La chapelle de la fontaine permettait aux moines de se laver, d’effectuer leurs ablutions rituelles et de tondre leur tonsure. 

Le couloir de cheminement au plafond est magnifique

Dans cette aile du cloître se trouvait un banc que les moines utilisaient pour leurs lectures du soir, d’où son nom d’« aile de lecture ».

La porte d’accès du village

débouche sur une grande place avec de très belles maisons

Nous reprenons le sentier de retour qui longe les remparts

Un  snack bar en chemin (belle vue sur le lac fleuri) fait l'affaire pour le repas. Quelques courageux se baignent.

 

Carte de la vallée du Rhin

 

Observations :

- A noter que très souvent en Allemagne, notamment pour ce récit de la vallée du Rhin, les parkings de visites pour voitures, CC (en général payants) sont situés au bord de la route, et que les informations (horaires d'ouvertures, tarifs...) voire même fermeture prolongée ne sont indiquées que devant les entrées de châteaux. La montée à pied est en général raide, mais compensée par de très belles vues sur la vallée, le Rhin, les vignobles, d'autres châteaux...

- Il nous reste encore beaucoup de kilomètres à parcourir pour découvrir les rives du Rhin.

- Lors de précédents voyages (liens ci-dessous) nous avions pu voir d'autres parties en amont

Suisse avec des trains légendaires       ainsi que 

Allemagne du Sud : de la forêt Noire à la Bavière, par la route des Alpes

(Il est possible de consulter en cliquant sur titre en orange)

- Remerciements aux offices de tourismes pour les informations, les plans..... toujours utiles. Nous y sommes toujours très bien accueillis.

Aires CC utilisées

Lieu

Situation

Informations

Tarif

F Rodemack Moselle 57

5 km du Luxembourg Bord D57

Eau et vide sanitaire gratuit ! On y a passé une nuit très calme .Petit village en contre bas très agréable à visiter

Gratuite

D Bacharach

Reisemobilstellplatz Sonnenstrand

Bord du Rhin

Place de parking juste devant le camping, paiement au restaurant Aire mixte avec camping. Douches payantes Services gratuits

14,00 € pour 2 personnes sans courant

D Andernach

Wohnmobilstellplatz Bord du Rhin

Le centre ville est proche Services payants

Payant 9€ lorsque l'agent passe

D Sankt Goarshausen

Bord du Rhin

Camping

38.00 €

D Mainz Mayence

10 Dr.-Martin-Luther-King-Weg

Espace bien organisé et propre. Wifi Bien pour visiter la ville 1/2h cathédrale à pieds

15,00 €

D Speyer

Am Technik-Museum 1

A coté du musée

Bien pour visiter la ville WC Wifi Douches Services compris dans tarif

25,00 €

D Freinsheim

Accès par Weisenheimer Straße Parking public

Proche vieille ville historique. du centre, des remparts..

Gratuit,

D Michelstadt

Wohnmobilstellplatz

Proche de la vieille ville

Gratuit

D Bensheim

Unnamed Road

Parking du Château Auerbach.

Parking en gravier pour les visiteurs du château. Complètement vide la nuit. Au milieu de la forêt

Gratuit

Allemagne Vallée du Rhin, Neckar
Partager cet article
Repost0
23 mars 2024 6 23 /03 /mars /2024 13:02

Avec un vaste territoire, la Catalogne est divisée en 4 provinces : Barcelone, Gérone, Lérida et Tarragone. Barcelone en est la capitale. C’est la 2ᵉ ville la plus visitée d’Espagne et une des plus visitée en Europe. Explorer la Catalogne, c’est s’immerger dans une expérience qui va bien au-delà des limites de Barcelone.

Elle offre de nombreux atouts tant les paysages y sont variés, sans compter la pléiade d’activités à faire. Voici quelques bonnes raisons de visiter cette région :

La Catalogne offre de nombreux sites historiques à visiter. Elle a donné naissance à de célèbres artistes comme Antoni Gaudí, Salvador Dalí ou encore Joan Miró

Elle propose une fabuleuse variété de paysages, de nombreuses randonnées des sommets des Pyrénées  aux plages de la Costa Brava. Le parc naturel du Delta de l’Ebre rappelle un peu la Camargue avec ses taureaux ses rizières sa faune et flore.

S'initier aux subtilités de la gastronomie catalane, prendre un grand bol d'air et de fantaisie dans le Park Güell, encaisser une gifle surréaliste dès le patio du théâtre-musée Dali à Figueres, se gorger d'air marin sur les sentiers côtiers de la Costa Brava, flâner dans les ruelles de Cadaqués, dans la vieille ville de Gérone... voici quelques coups de cœur de la Catalogne. ( il en reste beaucoup d'autres...)

Drôme – Cabrera De Mar

Départ 7H30 avec objectif Barcelone, arrêt à la Jonquera à midi pour petites courses et repas.    Nous reprenons l’autoroute gratuite en Espagne jusqu’à Cabrera de Mar à l’aire CC Area Camper Barcelona Beach ou il reste quelques places , à proximité de la mer et de la gare.

Petit repérage pour le lendemain.

Barcelone

Billets de train en poche (8.20€ A/R) jusqu’à la place de Catalogne en environ 30 minutes, première recherche celle de  l’Office de tourisme pour les infos manquantes.

Plan en main, tout en remontant le Passeig de Gracia, nous laissons la villa Batllo pour plus tard, moins chère dans l’après midi par internet et moins d’attente. Quelques beaux bâtiments attirent déjà l’œil.

La casa Mila sera notre première visite (21€ séniors). Plus connue sous le surnom de La Pedrera, elle fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est également le dernier ouvrage civil de l’architecte. Une construction unique, un chef-d'œuvre de la nature qui permet de comprendre en profondeur l'imagination de Gaudi. La Pedrera doit son nom à sa spectaculaire façade en pierre. Telle une grande vague qui émerge au milieu du Passeig de Gràcia,

Dés l'entrée, découverte de la cour 

Accessible par ascenseur, situé au quatrième étage, l' appartement est comme un voyage dans le temps. Nous y découvrons le mode de vie d'une famille bourgeoise de la Barcelone du premier tiers du XXe siècle, avec la reconstitution de son atmosphère à l'aide de meubles et d'équipements domestiques de l'époque.

L'appartement permet également de découvrir l'aménagement intérieur, ainsi que les éléments décoratifs conçus par Gaudí (boutons, poignées, moulures, portes, sols...)

Le grenier de la Casa Milà est l’espace le plus représentatif de l’architecture de Gaudí. Une fois de plus, la nature est présente à travers 270 arcs caténaires qui évoquent le squelette d’une baleine. Cet espace magique abrite également la seule exposition consacrée à Gaudí et à l'ensemble de son œuvre. Là, il est possible de découvrir à travers des audiovisuels, des maquettes, des plans, des objets et des dessins, les caractéristiques les plus extraordinaires de son architecture.

De ces combles, un escalier permet d'accéder au surprenant  toit-terrasse. La Casa Milà est un élément iconique de Barcelone, d’où se dégagent de spectaculaires vues sur la ville dont la Sagrada Familia.

Nous nous promenons  au cœur d'un paysage magique aux formes et volumes différents. Les cheminées se dressent tels des guerriers transformés en pierre.  

Gardiens du bâtiment depuis des temps immémoriaux, ils prennent vie pour nous parler des origines du bâtiment.

Vue sur la Sagrada

Et les badalots, terrasses, apparaissent, telles les forces telluriques de la nature: la terre, l’eau, le feu, l’air.    

Poursuivons en passant devant la Casa Fuster transformée en un hôtel de luxe.

La Casa Vicens (19 €) est un bâtiment moderniste situé dans une petite rue du quartier de Gràcia. Cette maison  est la première réalisation personnelle  de Gaudi alors qu'il était débutant. Elle a été réalisée entre 1883 et 1885.

Le bâtiment présente un style orientaliste, Mudejar, duquel se dégage indiscutablement la patte de l’architecte catalan.  Déjà son gout pour les couleurs, son sens du détail, les céramiques...Le bâtiment compte quatre étages : un sous-sol, deux étages aménagés en logement et un grenier à l’étage supérieur. Nous découvrons ces merveilles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

À l’extérieur de la Casa Vicens, nous  remarquons l’originalité des façades conçues par Gaudí. Elles se distinguent par leur riche ornementation, avec des murs imposants, des carreaux aux motifs végétaux, leurs formes géométriques ainsi qu’une large variété chromatique, entre autre.

On peut également se régaler des balcons et de leurs grilles en fer forgé, des portes et fenêtres, ainsi que des lampes en métal qui les surplombent.   

A l’extérieur, le jardin tire son inspiration de la faune et la flore méditerranéenne. Ces dernières se retrouvent sur carreaux et les autres éléments décoratifs utilisés lors de la construction. La superficie du jardin fut réduite au fil des ans, mais il abrite toujours des palmiers, des plantes grimpantes, et autres espèces végétales. Des clivias en cette période....

L’étage noble sert de point d’accès. On y trouve une salle à manger, une tribune couverte utilisée comme galerie et un fumoir. Cette dernière pièce était un lieu de détente, sa voûte en briques, est particulièrement remarquable.

La salle à manger conserve le mobilier d’origine en bois. Sa décoration, tant sur les murs que sur le plafond et la cheminée, ornée de carreaux céramiques, est époustouflante. Cette pièce abrite une collection de 32 tableaux de Francesc Torrescassana.

Au premier étage, on trouve deux chambres, un salon et une salle de bains. La décoration est recherchée, dans le plus pur style Gaudí, explosant de couleurs et de motifs végétaux. Magnifique fresque à l’intérieur de Casa Vicens.

Cet étage, qui a subi de nombreuses modifications au fil des ans, est aujourd’hui un espace lumineux et spacieux, agrémenté de poutres en bois soutenant la toiture inclinée.

Il faut constamment  lever la tête en raison de la richesse des plafonds

Enfin, il faut également visiter le toit du bâtiment, le premier espace accessible conçu par l’architecte catalan. Il est construit de manière à pouvoir marcher le long de ses quatre plans inclinés qui recueillent l’eau de pluie. De plus, il offre un point de vue panoramique qui permet d’admirer les environs 

Repas de midi place Lesseps, en terrasse du Café Milano

Le Parc Guell (7€ prix bas) a été commandé par Eusebi Güell qui souhaitait créer un parc élégant pour l'aristocratie de Barcelone. La zone monumentale, qui s'étend sur 12 hectares, est la principale attraction du parc. Elle abrite une série de bâtiments spectaculaires et certaines des œuvres les plus emblématiques de Gaudí. Cette zone, qui ne représente qu'environ 5 % de la superficie totale du Park Güell, a été déclarée site du patrimoine mondial en 1984.

L'entrée principale du Park Güell est située sur le côté sud du parc, sur la rue d'Olot. Le mur qui entoure l'entrée est fait de pierre rustique avec un carrelage en céramique et des médaillons portant le nom du Park Güell . Le parc contient des structures de pierre étonnantes, un carrelage magnifique, des bâtiments fascinants,

dont la célèbre fontaine du dragon de Gaudí qui se trouve à l'entrée. Ce dragon est orné de carrelage coloré.

Au sommet du Park Güell se trouve une zone en terrasse offrant des vues *** sur le parc et la ville de Barcelone. Ici, nous y trouvons des sièges en mosaïque multicolore, c'est l'interminable banc ondulant; difficile d'y trouver une place tant il y a du monde.  Il est tout de même possible d'aller encore plus haut. Ce parc est l’une des icônes de Barcelone, une ville qui dispose de plus de 400 dragons qui font référence à la légende de Sant Jordi (saint patron de la Catalogne). Parmi tous ces dragons, celui du Park Güell est le plus photographié et connu au monde. 

En nous promenant à travers le parc, on admire les mosaïques colorées et les sculptures notamment la grande salamandre et les reptiles.

Les fameux bancs en trencadís  nous invitent à s'asseoir et à admirer les vues spectaculaires sur la ville de Barcelone et la mer. 

L'ancien aqueduc du parc : ces systèmes ont été construits pour capter et filtrer l'eau de pluie, qui se déposait dans les citernes dont disposait chacun des viaducs. Le Viaduc du Baix dessine une ligne courbe et est soutenu par deux rangées de colonnes inclinées formant une parabole qui inclut la voûte centrale.

À l'extérieur, de petites colonnes adjacentes supportent des pots qui font office de garde-corps au sommet. Gaudí avait prévu trois viaducs d'une largeur de cinq mètres. Ils sont constitués de pierres non taillées disposées sur une structure de colonnes inclinées. 

L'escalier face à l'entrée mène à la salle hypostyle, qui est constituée de 86 colonnes striées disposées selon l'ordre dorique. Les colonnes les plus extérieures sont inclinées selon un motif ondulé. La galerie de la salle hypostyle est couronnée par une architrave sur laquelle se trouve le banc ondulé.

Un canal recueille l'eau de pluie et l'envoie dans un réservoir souterrain, qui déborde ensuite de la gueule du dragon.

 Les 86 colonnes inclinées et les plafonds voûtés créent une atmosphère unique, et témoignent de l’ingéniosité de l’architecte

Sur le côté Est de la place du théâtre grec un chemin  traverse un bosquet de pins en prenant la forme d'une grande vague faite des colonnes inclinées, avec une double colonne faisant office de contrefort. Un très bel exemple de l'architecture organique prônée par Gaudí . Ce chemin porte le doux nom de Portique de la lavandière.

Faut faire la queue pour accéder à l'escalier de  la maison d'entrée,

 A l'intérieur le bleu l'emporte....

La villa Batllo (30€ par internet au lieu de 38 ce matin) Un peu chère mais vaut le détour; ce bâtiment  original de 1877 , a été plusieurs fois rénové. Gaudi nous entraîne dans son univers fabuleux en combinant les matériaux, les formes et les couleurs pour accentuer le dynamisme de sa façade.

En fait, ce que nous apprécions c’est qu’elle permet de laisser libre cours à son imagination !  Une tour d’où dépasse une croix à quatre branches indique les points cardinaux.

L’intérieur de la Casa Batlló est un prodige de design. Gaudí collabora avec les meilleurs artisans de l’époque, en travaillant le fer forgé, le bois, les vitraux,

les carrelages en céramique, les ornements en pierre…C’est une œuvre d’art totale, où l’artiste intervient sur tout : conception, couleur, forme, espace et lumière.

L’étage principal est marqué par l’ondulation des murs et les finitions arrondies des meubles.

la cour intérieure

ou les vitres donnent une impression de mer, de vagues...

Contrairement au reste de la maison, le grenier est une structure purement fonctionnelle. Face à nous se succèdent des arcs caténaires exclusivement peint en blanc..

Par ailleurs, le contraste est saisissant par rapport aux pièces précédentes.

La terrasse est un véritable univers de formes, de textures et de couleurs qui transcendent l’architecture traditionnelle. Le jardin est particulièrement fleuri.

L’escalier des 8 étages est défini par des rideaux chaînes en aluminium. Au lieu de se concentrer sur l’utilisation dramatique de la couleur et de la forme inhabituelle de Gaudí, Kuma a choisi de souligner son utilisation magistrale de la lumière. Il le souligne dans les qualités réfléchissantes de la chaîne en aluminium.

et pour terminer Gaudi en numérique

Retour en train à l’aire CC

Barcelone

Ce matin, pluie, parapluies, ponchos pour poursuite de Barcelone !!! Nous descendons du train une station avant pour un passage à l'Arc de Triomphe,

que nous avions vu beaucoup plus ensoleillé en 2015,

avant d'aller visiter le Palais de la Musique Catalane (18€). Situé au cœur de la ville, le Palau de la Música Catalana est une attraction incontournable dans la capitale catalane.

Il reste une importante salle de concert de la ville, dans des genres de musique extrêmement variés.  Le bâtiment se structure autour d'un cadre en métal recouvert de verre, et transforme le Palau en une boîte à musique enchanteresse. L'édifice contient trois salles.

en rentrant c'est waouh !!

Il ne faut pas manquer ce symbole de l'architecture catalane 

Il fut construit entre 1905 et 1908 par Domènech i Montaner. Ce célèbre architecte, fut le professeur d’autres très grands noms du modernisme comme un certain Antoni Gaudí… Son influence est donc immense à Barcelone.

 

C'est la seule salle de concert moderniste classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Nous avons droit à quelques morceaux de musique 

C’est à pied que nous continuons sous la pluie jusqu’à la Sagrada en passant par la Cathédrale Sainte-Croix Barcelone 

la Casa Calvet, les Arènes…

Repas paella sangria juste à côté de la Sagrada.

Sagrada Familia

Qui ne connait pas La Sagrada Família, ne serait ce que son nom. Mondialement connue, c'est l’une des œuvres de Gaudí les plus célèbres de Barcelone. C'est une basilique géante qui est en construction depuis 1882 (non, ce n'est pas une erreur de frappe) et qui ne devrait pas être terminée avant un certain temps.  La partie construite par Gaudí a été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en 2005. Le Bureau de la maîtrise d’œuvre espère conclure le chantier en 2026, pour la commémoration du centenaire de la mort de Gaudí.

Le vent et la pluie redoublent, les parapluies souffrent mais rien n’arrête le pèlerin !!  et impossible d'entrer avant l'heure prévue sur les billets pour se mettre à l'abri.

 

Contrôle des sacs effectués comme pour un avion, nous entrons et remarquons de suite que malgré le temps gris, la luminosité est belle à l’intérieur.

La Sagrada  est la dernière construction de Gaudí, un lieu unique à Barcelone qui en outre deviendra la Basilique la plus haute du monde, lorsqu’elle sera achevée. Un chef-d’œuvre construit pendant plus d’un siècle.

Parmi d’autres merveilles de cette œuvre, il faut remarquer le spectaculaire jeu de couleurs et de lumières qui s’apprécie à l’intérieur , un jeu de sensations qui change en fonction du moment de la visite, le matin ou l’après-midi. 

Toutefois, dommage pour nous,  en raison de la météo les tours sont fermées au public

un bon exercice pour les cervicales !!

La visite se poursuit au sous sol par le musée, la crypte…. On ne peut s’empêcher de prendre encore quelques photos !

Les façades sont des représentations sculptées et dessinées sur quelque unes des tours. La Sagrada présente trois vues principales, chacune étant consacrée à un aspect différent de la vie de Jésus. Sur les huit tours complètes, quatre font partie de la façade de la Nativité,  quatre font partie de la façade de la Passion. La plus récente est la façade de la Gloire.

La plus ancienne des trois façades est celle de la Nativité. Elle a été construite entre 1894 et 1930 et est la seule partie de la Sagrada que Gaudí a vu construire de son vivant 

Toujours des travaux, des grues....

Retour en métro  (5.10€/pour 2), partout des incitations pour économiser l'eau en cette période de sécheresse pour la Catalogne

malgré la pluie beaucoup de monde sur les ramblas

Tout au bout le Mirador de Colon est une œuvre majestueuse érigée au XIXe siècle pour rendre hommage à Christophe Colomb.

Elle semble veiller sur le quartier du haut de ses 60 mètres de haut. Il est possible d’y monter pour  une vue imprenable sur les toits de la vieille ville et de sa cathédrale, mais aussi sur la mer. (c'est pas le bon jour pour les photos)

La Maison Gaudi (9€ seniors) La Palau Güell de Gaudí a été construite entre 1886 et 1890, et se trouve tout près des célèbres ramblas.

C'est un palais moderniste sombre, construit pour le riche industriel et armateur Eusebi Güell. La première véritable grande commande de Gaudí, possède l'un des intérieurs les plus spectaculaires de Barcelone.

Gaudi a conçu le bâtiment en utilisant des matériaux tels que la pierre, le bois,

le fer forgé, la poterie, le verre…. il figure sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

 

 

 

 

Contrairement à d'autres curiosités de Gaudí, ce palais est beaucoup moins connu, mais il vaut tout de même la peine d’être visité .

La pluie est toujours là, tout le monde s'équipe !!

 

Situé aujourd’hui à l’emplacement de l’ancien couvent, le marché de St Josep (Mercat de St Josep), plus connu sous le nom de "La Boqueria" est le marché municipal du centre situé sur les Ramblas.

Le marché coloré est un labyrinthe de plus de 2 500 mètres carrés où se trouvent plus de 300 stands proposant tous types de produits.

Fruits, 

charcuterie,

fruits de mer,

poissons, viande, épices, pâtisseries, jus de fruits… Il est possible de manger sur les marchés. Il fait partie des lieux emblématiques de la ville.

Tout comme un autre musée ....que nous ne visiterons pas...

 

Barcelone

Départ en train jusqu’à la place Catalunya ou le marathon bat son plein.

Métro jusqu’à la place d’Espagne situé au pied du quartier d’El Poble Sec et la colline de Montjuïc

Situé sur la Montagne de Montjuïc, l’imposant édifice du Palais National a été créé pour l’Exposition Internationale de 1929. Le Musée National d’Art de Catalogne est gratuit pour les séniors, nous en profitons.

Le surprenant palais de style classique inspiré de la Renaissance possède une superficie de 32 000 mètres carrés. On y découvre une belle décoration essentiellement composée de peintures murales et de beaux éléments architecturaux.

Parmi les zones les plus intéressantes du bâtiment se trouvent la Salle Ovale, la Salle du Trône et l’impressionnante coupole principale.

Nous poursuivons par la montée

au stade, au quartier olympique.

Le musée olympique est aussi gratuit pour les séniors

Nous redescendons de la colline par le funiculaire (avec un ticket métro)

Sur le port Vell- La Barceloneta nous retrouvons avec quelques difficultés le restaurant « El Rey de la Gamba ». Nous y allons pour la 3 ème fois.

Retour par le dédale d’étroites ruelles du quartier Barri Gotic et les ramblas avant le retour en train à l'aire CC.

Le train longe la mer une bonne partie du trajet.

 

Complément avec l'article Espagne Andalousie et notre arrêt à Barcelone en 2015

Les arènes construites en briques en 1900 sont converties en complexe commercial, la fontaine au style moderne influencé par Gaudi, les 4 colonnes… Les colonnes vénitiennes (hauteur  47 m inspirées du campanile de St Marc à Venise)

Beaucoup de monde sur la place d’Espagne, les ramblas, chapiteaux, foire aux vins, tambours, la télé…..à 19 h le soir !!! 

Il se prépare un feu artifice à 22 h pour la fin de la fête de la Mercè (patronne de Barcelone). La fête  a lieu tous les ans autour du 24 septembre. De retour nous profitons de ce feu d’artifice, et de la fontaine magique, nous ne sommes pas seul, la foule est impressionnante, 100 000 personnes nous a-t-on dit !!! c’est le festival le plus important de l’année.

Barcelone le lendemain: nous prenons le bus depuis la place d’Espagne (redevenue calme) pour aller à la Sagrada Familia,toujours en travaux!! 

Photos seulement de l'extérieur, car pas de billets : complet !!

Nous revenons à pied en direction sud des Ramblas, passons à l’arc de triomphe et les jardins. Après le repas, nous passons à la statut de Colomb et à nouveau place d’Espagne. La place actuelle fut crée pour l’Exposition Universelle de 1929.
Nous quittons Barcelone direction sud,  presque en
limite de la Catalogne

Nuit et détente au bord de la mer nous nous posons au sud de Tortosa au Delta de l’Ebre à Poble Nou Del delta.

Un petit bain loin de la foule sur une immense plage déserte, super.

Poble Nou Del Delta – Amposta  53 km

Journée relâche en Camargue espagnole. A l’extrême sud de la côte catalane, le Delta de l’Ebre s’étale sur 320km2, il plonge dans la mer en formant une presqu’île de 25km de long. Situé à l’écart des circuits touristiques, c’est une vaste étendue peuplée d’oiseux,

de poissons comparables à la Camargue française. Avec de longues plages de sable, des lagunes, des petits ports de pêche cette région est tout simplement magnifique. Attention il y a aussi des moustiques !!!

Aujourd'hui, les trois quarts du delta sont occupés par des rizières.

C'est l'une des zones de rizières les plus importantes de la péninsule, non seulement au niveau de la production (plus de 90 000 tonnes par an cultivées sur 20 000 hectares) mais aussi pour la qualité de son riz idéal pour la paella. C'est la période de la moisson.

Les barracas sont les maisons traditionnelles du Delta de l’Ebre, au toit de chaume.

La mer est bleue, le sel est blanc, certaines salines sont roses. 

Une route piste permet d'accéder aux salines de la Trinitat du delta de l’Ebre. Le contraste entre le blanc et le bleu de l’eau de la mer est saisissant. Les salines occupent environ 1000 hectares, 25 000 tonnes de sel et fleur de sel y sont produites chaque année .

L’extraction remonte à l’époque arabe.

Ce soir nuit à Amposta, l’aire CC est au milieu des rizières et des oiseaux,

 

Pas mal le resto L’Estany Casa de Fusta, ils vendent aussi du riz du coin.

Amposta - Navarcles  263 km

Changement de décors, nous retrouvons la montagne et le monastère de  Poblet.

A notre arrivée, la visite guidée est en catalan, ouf il nous est remis un document en français. Située en Catalogne, cette abbaye cistercienne, l'une des plus grandes et des plus complète au monde, entoure son église qui fut bâtie au XIIe siècle.

Associée à une résidence royale fortifiée et abritant le panthéon des rois de Catalogne et d'Aragon,

elle impressionne par sa majestueuse sévérité.

Elle est construite dans un site enchanteur et toujours en activité. Le monastère est structuré en trois enceintes et entouré d’une muraille défensive.

Repas sur le grand parking puis départ pour Montserrat, la route d’accès est agréable.

Elle traverse des paysages rocheux en forme de dents ou de doigts majestueux. Après une longue marche, nous arrivons au monastère.

Niché au cœur d’un massif montagneux, il est dédié à la Vierge du même nom qui, selon la légende, fut aperçue dans une grotte du massif.La basilique de style gothique, abrite  la statue de la Vierge noire.

Le site est majestueux mais bondé de touristes, de boutiques, de bars….

 

 

A Manresa, nous trouvons difficilement la tour Catarina accessible par une toute petite route, belle vue sur la ville et sa cathédrale.

Pour la nuit nous préférons venir à Navarclès et son petit lac à proximité de l'aire.

 

Navarcles – Platja d’Aro  154 km

Services effectués départ par autovia pour Girona. C’est garé à l’aire CC payante, plan en main donné à l’aire.

C’est au bord des eaux de l'Onyar, que s'alignent les pittoresques maisons colorées de Girona. Il faut traverser l'un des ponts ou passerelles pour admirer cette vision digne d'un peintre cubiste.

Une promenade le long des remparts médiévaux de Gérone est une merveilleuse façon d’apprécier le paysage de la ville d’en haut.

Pour cela, il existe plusieurs points d’accès . Construite sur une colline, la vieille ville est également connue pour ses beaux escaliers, comme celui menant à l’Església de Sant Martí, ou encore l’Escalinata de 96 marches menant à la cathédrale de Gérone.

De là il est aisé d’aller aux Bains Arabes (1€), qui existent depuis le 12ème siècle.

Gérone est connue pour son quartier juif du 13ème siècle appelé le Call (kippa obligatoire). Il est considéré comme l’un des deux plus importants et mieux préservés en Espagne (l’autre étant à Tolède). 

Petit resto sympa, la signalétique indépendantiste est importante. En Catalogne la masse des banderoles, graffitis, discussions ... confirment et amplifie dans notre esprit combien ce sujet est sensible..

Retour sur la côte à Platja d’Aro vers Palamos

Palamos La Fosca

C’est le départ de l’aire après les services, direction Platja d’Aro au sud de Palamos. Une magnifique randonnée « Chemin de ronde » appelée chez nous chemin du littoral ou des douaniers.

Le chemin de ronde au départ de Platja d'Aro est un moyen merveilleux de découvrir la Costa Brava à pied. Ces chemins, accessibles et bien entretenus permettent des découvrir toutes les petites criques isolées. On chemine entre les pins, entre les belles villas, sur les plages et parfois même dans des souterrains.

des tunnels,

des escaliers,

Une pause casse croute sympathique,

des petites plages bien cachées

compter 2h30 à 3h de marche environ pour la partie nord jusqu'à la tour.

Palamos – L’Escala

Une deuxième randonnée magnifique en bord de mer au départ de la Fosca. Nous suivons le chemin côtier, (pavé au départ),

 passons devant les ruines du château,

On continue sur ce beau sentier, la végétation se fait plus dense avec de grands pins. Arrivons nous en Grèce ? non à la cala St Alguer . Photos obligatoires, régulièrement citée comme l’une des plus belles calanques de la Costa Brava, c’est une vraie merveille, avec ses maisonnettes aux portes colorées,

sa plage de galets et les barques de pêcheurs, patrimoine maritime de la Catalogne. 

Nous arrivons à la Cala Foradada avec son spectaculaire arc naturel en pierre.

C’est l’une des calanques les mieux préservées de la Costa Brava.

Où faut il  passer ?

 coucou me voilà !!

Le retour peut se faire en partie par l'intérieur, le cap Roig,  puis par la mer et à nouveau la superbe St Alguer,

ainsi que les ruines du château point de départ de la randonnée ...

environ 14 km, compter 4 à 5 h de marche.

Arrivés à l’Escala, nous nous garons sur le parking de la mairie (gratuit en cette période) pour visiter les Ruines d’Empuries (5€ séniors). L'entrée est à 10-15 minutes de ce parking rempli de CC. 

Empúries a été fondée en 575 av. J.-C. par des Phocéens, une communauté grecque. Des années plus tard, cette même ville fut occupée par les Romains, qui y restèrent jusqu'au Moyen Age.

Grâce à sa localisation, elle était connue pour être l'enclave commerciale de la Méditerranée occidentale. En effet, elle était située à un point stratégique de la péninsule qui lui permettait de promouvoir le commerce de la mer.

Les ruines sont divisées en deux parties, la Palaiàpolis (vieille ville) et Neàpolis (nouvelle ville). On peut voir un amphithéâtre, un forum romain, des basiliques, un sanctuaire, une agora, des pavements en mosaïques....

Le cadre est exceptionnel, les ruines sont situées au pied de la plage ce qui offre des vues magnifiques sur ses alentours.

Nuit sur le parking de la mairie, à 15 mm de l’entrée des Ruines, après un petit resto sympa à l’Escala .

L’Escala

Nous continuons la remontée vers Figueres (ou Figueras en castillan) pour la visite du Musée Dali (14€ séniors) 

Au cœur de la ville, se trouve l’une des plus belles attractions touristiques d’Espagne : le Théâtre-musée Dalí.

Etabli dans un ancien théâtre, le musée est grandiose. Dès le hall d'entrée, il y a foule pour s'approcher de sa voiture.

Ce théâtre municipal fut sérieusement ravagé durant la guerre civile espagnole, après quoi Salvador Dalí décida d’établir son propre musée sur les ruines du théâtre, dans son village natal. 

Salvador Dalí (1904 – 1989) était un artiste peintre espagnol, qui s’est consacré au surréalisme et qui, de nos jours, fait partie des artistes les plus importants au monde au sein de ce courant.

Plus tard, il fut enterré dans son propre musée, dans une crypte sous la coupelle en verre du musée.

Que voyez-vous en premier: un président célèbre ou Gala la femme de Dali ?

 

Ce magnifique musée (aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur) est aussi facilement accessible pour les personnes moins amatrices d’art.

Nous pouvons admirer de nombreux objets créatifs, des dessins et des peintures dans le style surréaliste de Dalí.

Une impression de vraiment entrer dans le monde surréaliste de Dalí et Gala. Il était également connu pour sa moustache fine et allongée, avec les pointes recourbées vers le haut

C'est un lieu magique, incroyable, nous en prenons plein les yeux dans tous les coins et les recoins. Seul bémol, le monde à l'intérieur.

De Figueres à Cadaqués

Cadaqués est un village de pêcheurs. Le village déploie ses ruelles blanches sur une colline du littoral nord de la Catalogne. L'authenticité de ses vieilles pierres y rivalise avec le surréalisme de Salvador Dali et la nature préservée qui tient lieu d'écrin.

Sa vieille ville historique est un labyrinthe de ruelles pavées, de bâtiments blancs et de décorations bleues, avec des boutiques, des restaurants et des ateliers d’artisanat.

  Il vaut aussi la peine de monter jusqu’au point le plus élevé  où se trouve l’église de Santa María,

d où nous pouvons contempler une jolie vue panoramique sur toute la baie de Cadaqués.

Ici aussi une impression de Grèce.

La maison Dali se visite mais en réservant à l’avance.

 

Résumé synthèse :

Cet article regroupe plusieurs passages en Catalogne : retour d'Andalousie, retour d'Espagne du Centre (voyages faits en septembre), Barcelone cette année en mars en y restant plusieurs jours...

Bon à savoir (pour mars 2024) :

- Pour les visites : presque partout il est pratiqué un tarif séniors. A Barcelone les musées municipaux sont gratuits pour les séniors. Ce qui compense un peu les prix élevés des entrées ailleurs (villas entre autre)

- En Espagne, l'autoroute est gratuite, le carburant est moins cher.

- Attention pour circuler avec des plaques françaises, il existe une grande zone écologique  ZBE de Barcelone. A l’instar de ce qui se fait dans d'autres villes européennes, les véhicules doivent s’enregistrer ( 48h minimum avant) pour pouvoir circuler dans la ville et sa banlieue.

Aires CC, Camping, Parking, bivouac…possibilités...

Lieu

Situation

Informations

Tarif

Cabrera de Mar

au nord Barcelone

Aire CC Area Camper Barcelona Beach

 

située à 10 mm à pieds de la plage et de la gare .Billets de train (8.20€ A/R) jusqu’à la place de Catalogne en environ 30 minutes

(20 €/24H compris courant, Wifi, eau, services, WC, (douche 1 €) paiement en espèces

(25€ en été)

Palamos

Parking au dessus de l’hôpital

A proximité aire CC, Pas de services, calme

Gratuit

Palamos

Aire CC 18 Paratge Puig de la Coma

La rue devant le parking est bruyante et très fréquentée

15à 22€

L’Escala

Parking de la mairie,

à 15 mm de l’entrée des Ruines

Gratuit en cette période, payant juillet aôut

Poble Nou Del delta.

au sud de Tortosa au Delta de l’Ebre à Poble Nou Del delta.

 

Gratuit

Amposta

l’aire CC est au milieu des rizières et des oiseaux

pas mal le resto L’Estany Casa de Fusta, ils vendent aussi du riz du coin.

 

Navarclès

Aire CC

petit lac à proximité de l'aire

 

Platja d’Aro.

 

Aire CC

L’aire CC n’est pas terrible coté environnement, chargée, mais tout est gratuit et pas loin de la mer

Gratuit

Girona. (ou Gérone)

Aire CC Girona

plan de la ville donné à l’aire

( 1.90 /h ou 10€ /pour la nuit) 

 

 

 

 

 

 

 

Barcelone et la Catalogne
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2023 4 12 /10 /octobre /2023 07:32

C'est une erreur de penser que l’Allemagne ne figure pas dans la liste de nos destinations de rêve. Ce circuit en Allemagne du Sud était prévu mais reporté depuis plusieurs années, d’autant plus que nous y allons depuis plus de 50 ans pour de plus brefs séjours et y possédons de nombreux amis.

Mystérieux, grandiose et fascinant, ces régions  germaniques  sont une véritable mine d'or pour un voyage en camping-car. L'Allemagne du Sud Est est une destination magnifique, riche de milliers de sites naturels,  villages, églises, châteaux féériques au beau milieu de paysages verdoyants, jalonnés de lacs et de montagnes.

De la Forêt Noire (Land du Bade-Wurtemberg) à la Bavière, notre itinéraire vous fera découvrir ses multiples facettes. Avec ses décors dignes de contes de fées, il y fait bon vivre. N'oublions pas les habitants qui font vivre ces patrimoines et leurs traditions qu'ils entretiennent avec passion 

Bienvenue également sur la « Deutsche Alpenstrasse » Route des Alpes Allemande, pour une visite panoramique sinueuse à travers l'incroyable chaine de montagnes du sud de la Bavière, de Lindau sur le lac de Constance à Schönau sur Königssee.

Que vous y soyez déjà allés ou pas, nous vous espérons toujours nombreux à nous suivre dans ce circuit à la fois culturel, historique, sportif et gastronomique.

Ce récit de voyage en camping car (comme les autres) ne se veut pas pédagogique, complet ou ethnologique et n'a pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Il veut juste transmettre des impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages, des anecdotes, des rencontres….

Notre circuit en rouge, cliquer sur la photo pour agrandir

Notre circuit en rouge, cliquer sur la photo pour agrandir

Aout 2023 : Drôme – Montbéliard

Objectif du jour, se rapprocher de la frontière allemande, pause repas de midi sur le grand parking du Parc des Oiseaux de Villars Les Dombes.

En soirée, la météo maussade nous dissuade de revoir Montbéliard. L'aire est située Parc du Près de la Rose, proche de l'Allan entre le Doubs et le Canal du Rhin. C'est calme et gratuit

 Montbéliard – Sankt Blasien

Un arrêt, sympathique accueil et café, chez Merle Loisirs à Vieux Charmont pour un petit problème frigo, avant passage de la frontière à Müllheim. Les vacances commencent par la montagne de Belchen dans le brouillard. Premier repas allemand au col Kreuzweghütte (alt : 1071m ) en compagnie des vaches

Entre Todnau et Aftersteg est la cascade de Todnau haute de 97 m. Elle est accessible en 15 mm à pied depuis le parking (en principe 2.50€). Des sentiers montent ou descendent des 2  côtés de la chute.

au dessus de nous, une passerelle nous intrigue, le guide Michelin n'en parle pas, nous irons voir de plus près.

Normal, le pont suspendu Blackforestline n'est ouvert que depuis mai 2023. C'est 12€ pour frissons garantis. 

 Avec une longueur totale de 450 mètres et une hauteur de 120 mètres au-dessus du sol, le pont offre une expérience inoubliable, une vue vertigineuse et imprenable sur le Wiesental. Renversant !!!

la cascade vue de dessus

 Pour continuer dans la fraicheur, un tour au bord du joli lac de Titisee, très touristique

Première nuit allemande à Sankt Blasien (déjà visité en avril 2008), au parking CC  tout près de l’immense église. Un tour en ville de nuit, les bâtiments sont éclairés 

Sankt Blasien – Ile Mainau

L’ampleur du monument de l’église, sa coupole à 64 m du sol étonne toujours, elle est de style baroque à l’intérieur.

Le dôme est imposant, le 3ème d’Europe, le plus grand au nord des Alpes. L'intérieur est très lumineux et sobre,  peu de décoration sur les murs.

 Et cette coupole est tout simplement majestueuse

La mairie,

  de belles maisons transformées en commerces,

 une autre église toute en bois à l’intérieur, complètent la visite.

Nous venons par Bonndorf, puis Singen en direction du Lac de Constance, tout d'abord à Insel Reichenau, puis à Insel Mainau im Bodensee (Ile de Mainau) surnommée l’Ile aux fleurs. Nous sommes garés pour le reste de la journée et la nuit au parking CC à l’entrée du site .

Le vaste parc de 45 ha (26€ pour séniors, un peu cher) est un véritable paradis pour les amoureux de plantes et fleurs de toutes sortes, selon la saison. Cette petite île est accessible soit par un pont soit par bateau.

De fin mai jusqu'aux premières gelées, 12 000 rosiers ornent l'île du lac de Constance, pas moins de 1200 variétés de roses en fin de floraison.

En automne les dahlias montrent leurs plus belles facettes. Environ 250 variétés sont présentes sur le versant sud de l'île à la fin de l'été et en automne.

Soit des milliers de dahlias de toutes les couleurs,

 des rouges

 des bicolores

à la montée, à la descente

Le château parfaitement entretenu ne se visite pas

Une des pièces maîtresses de l'île aux fleurs est l'arboretum, créé à partir de 1856. Il abrite plus de 500 espèces d'arbres dont en partie des arbres rares et précieux, telles certaines espèces de conifères.

  Il a plusieurs exemplaires du séquoia géant également des cèdres. L’arboretum s’étend sur la plaine haute au nord-ouest du château.

A nouveau des dahlias jaunes...  ci-dessous à vous de trouver la fleur principale  😀 😁🥰

Et même un sentier viticole en fin de parcours

Compter au moins 3 h pour la visite 

Ile Mainau – Friedrichshafen

En contournant le lac de Constance, nous venons à Uberlingen, ancienne ville d’Empire. Sont à voir son centre historique, sa promenade verte, la place de la mairie, la cathédrale gothique, la Münsterplatz, la tour, des maisons à colombages... La vue sur la ville et le lac est belle depuis la terrasse du musée.

Belles vues également sur le lac et les vignes, depuis le parking du repas de midi

 Pour la visite du musée dit des «  Palaffites » d’Unteruhldingen (12€) se garer sur le parking CC payant  à 1km200 du musée.

Ce musée proche d’un site de fouilles, donne une représentation vivante d’un village lacustre du néolithique de l’âge du bronze. Le site originel de 5 ha sous l’eau est protégé (restes de pilotis), les reconstitutions architecturales s’appuient sur des résultats de fouilles, elles sont réalistes sur la vie quotidienne des habitants. Également très intéressant et ludique pour les enfants

A Friedrichshafen, garés à l'aire CC, c'est par la visite de la ville que nous commençons, vue panoramique depuis la tour métallique,

La statue de Zepellin trône dans un parc

L'église baroque est encore plus loin à l’ouest en longeant le port, s'y trouve un bar à vin…dans la cour.

 

grand choix de restaurants, ce sera Grec sur le port  

 Nuit à Friedrichshafen à l’aire CC  à 2 km à pied du musée Zeppelin

Friedrichshafen - Wangen im Allgau

Belles vues ce matin sur les montagnes en longeant le lac à pied. Nous serons à l'ouverture du musée Zeppelin (11 €)  pour la matinée

 Le musée permet de découvrir la passionnante histoire des dirigeables. Très belle présentation des collections (documents, plans, maquettes, pièces de dirigeables, ustensiles divers qui y étaient utilisés pour le vol des engins ou les passagers), présentation de l'importance des dirigeables dans l'histoire de l'aéronautique, avec malheureusement peu d'explications en français.

Cette visite incontournable mélange histoire, technique ainsi que la reproduction grandeur réelle de certains salons, cabines.   Un tour au marché, retour par la plage.

 Trouvé une place de parking pour la visite de l’ile de Lindau, à 1 km à pied du pont de l’ile. 

Nous déambulons dans cette Ile-cité nichée à l’extrême sud du lac de Constance tout près de l’Autriche. Ses ruelles sinueuses sont bondées de monde, plusieurs églises baroques pour la plus part

 les Mairies (ancienne et nouvelle), d'élégantes maisons bourgeoises, 

Un Schloss (château)

 La statue géante d'un lion ainsi qu'un vieux phare gardent l'entrée de son port, et la vue sur les Alpes….

avec en supplément le passage d'un dirigeable !!

Ici commence la "Deutsche Alpenstrasse", grande route de presque 500 kilomètres de long traversant des paysages  de lacs, de montagnes, d'alpages et de forêts. Elle est également ponctuée de villages, d'églises  et de châteaux typiquement bavarois qui font le charme de cette région touristique.

Après une route très vallonnée, nous arrivons à l’aire CC de Wangen im Allgäu pour la nuit à côté du stade.

A 15 mm à pied du village que nous visitons d’abord de nuit, l'ancienne cité marchande a conservé son cachet historique. La Frauentor haute tour ornée de fresques, la place du marché dominée par la façade baroque du Rathaus 

Les maisons aux façades peintes, les rues à explorer… 

Wangen – Ottobeuren Hameau de Brüchlins

Retour au village de Wangen de jour, pour le marché

les belles maisons,

la mairie 

A la recherche de belles enseignes sur fond de ciel bleu

 

A Weingarten, garés à l'aire CC, l'imposante abbaye historique est en travaux, pas possible de visiter

 Coup de cœur pour Ottobeuren et sa monumentale abbaye bénédictine, chef d’œuvre du baroque européen. A noter l’immensité de l’église,

la chaire, les stalles de noyer, les orgues du chœur 

 Un mariage a eu lieu, nous allons le retrouver ce soir au hameau de Brüchlins. Le restaurant voisin "Schachen" accepte que nous restions pour la nuit près d’un petit lac, merci à eux pour leur accueil 

 

Ottobeuren – Munich

Munich, capitale de la Bavière, est à 1h30 d’autoroute de là, nous arrivons au camping Platz Munchen-Thalkirchen en fin de matinée pour 2 nuits. Il est situé dans un grand parc, calme et à 20 mm à pied (ou bus) du métro soit 30 mm au total du centre.

Sur la célèbre place de Munich Marienplatz et son Hôtel de ville, se prépare la non moins célèbre « Oktorber fest » mondialement connue pour sa fête de la bière prévue dans quelques jours

C’est le cœur de la ville, la même ou Munich fut fondée en 1158 au passage d’une route du sel. La partie nord de la place est occupée par le nouvel Hôtel de ville de style néogothique dont le carillon logé dans l’oriel de la tour constitue une véritable attraction.

L’intérieur de la cour est également à voir, possibilité  de monter dans la tour

A l’est s’élève la façade de l’ancien hôtel de ville avec son pignon couronné de clochetons 

L'église du Saint-Esprit 

Église gothique du XIVe siècle avec plafond voûté orné d'art décoratif élaboré datant du XVIIIe siècle. 

Côte place du marché, se dresse "Mailbaum", l'arbre de mai  qui est une tradition de l’Allemagne du Sud. Il est devenu le symbole des villes et villages de la Bavière du Sud. Il représente l’honneur de la commune et de sa communauté . Il est source de compétition entre les villages bavarois, qui rivalisent d’ingéniosité et d’efforts pour se doter du plus grand et du plus bel arbre.

En Bavière, l’arbre de Mai est une tradition toujours forte et très ancienne, une bonne occasion de faire la fête.

En retrait au sud se tient l’église St Pierre ( St Peterkirche). Cette église offre l’une des plus belles vues de Munich depuis son clocher (3 €) 

 Vues sur Marienplatz depuis St Pierre

La mairie parait plus petite !!

L’église Notre Dame (Frauenkirche)  vue depuis St Pierre

et vue du bas.

La tour de l’hôtel de ville de Munich recèle un carillon mécanique dont les figures s’animent tous les jours de l’année à 11h et à midi,  également à 17h, seulement d’avril à octobre.

Le carillon d’automates date de 1908. L’étage inférieur représente la  Schäfflertanz, la danse des tonneliers, dont la tradition remonte à la peste. Les tonneliers dansent en brandissant des cerceaux de barils décorés de fleurs pour célébrer la fin de la peste.  Après le carillon...

 

 

avant                   après

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repas saucisse frites sur la place du marché avant retour au camping ,

Ce matin retour en ville

le Théâtre National de Bavière d'inspiration néo hellénique 

La "Rezidence" est envahie d’engins pour préparer la fête, le salon de l’automobile est en cours également 

Un nouveau passage à la mairie, mais pas d'éclairage en raison d'économies d'énergie.

Dans le métro, une Ferrari en Légo est exposée, manque t il un morceau ?

un gardien est là pour la protéger !!

Munich

Venus en métro, il est prévu d'immenses parkings pour vélos, cela nous rappelle les Pays Bas

Utilisée comme résidence officielle par les monarques bavarois entre 1385 et 1918, la " Résidenzmuseum Palais " (musée de la Résidence) est le plus grand palais urbain d'Allemagne. Nous commençons la journée par sa visite (8€ séniors)

Un véritable marathon de 2 km pour parcourir l’ensemble ou se succèdent les styles Renaissance, baroque, rococo et néoclassique. Les salles les plus importantes sont l’Antiquarium immense salle dallée de marbre, partie la plus ancienne du palais (vers 1570). Elle impressionne par sa voute peinte de fresques et bustes antiques

La galerie des Ancêtres renferme plus de 100 portraits, sculptures sur bois, dorures, les appartements du roi et de la reine, les chapelles, les chambres de pierre, salle impériale…le Trésor (Schatzkammer) 

et dehors toujours grand bleu (photo prise depuis l'intérieur)

poursuite des salles, de plus en plus grandioses

une chapelle privée

vous ne verrez pas toutes les pièces,

Il y en a trop !! 

 

Changement complet de style : c'est l'heure du repas, Hofbräuhaus  est La brasserie la plus célèbre dans le monde entier, elle remonte en 1589. C'est un véritable temple de la bière de 3500 places, pour l’Oktoberfest, impossible de boire moins d’1 litre de bière

Tout cela accompagné de musique bavaroise bien évidemment 

« La soif est pire que le mal du pays » est le slogan de ce lieu 

Nous y mangeons le plat typique Jarret de Porc/semoule, pomme terre  ou choucroute Schweinshaxe –  en compagnie d’une sympathique française qui connaît bien Munich et nous donne des conseils de visite 

Le vin blanc est pas mal non plus !!!

 

Pour la digestion, promenade dans un parc,

il s'y trouve  le bâtiment du parlement bavarois 

Sur conseil de notre bordelaise, nous voila à la recherche du Théâtre Cuvilliés (4 € séniors).

Enfin trouvé, ce "petit bijou" de style rococo,  se distingue par sa richesse de tentures,

 de drapés, des tons or, rouge et ivoire, des marbres.. 

La grande église baroque de l’ordre des Théatins Theatinerkirche,

très claire et sobre à l'intérieur

Juste devant, le portail des maréchaux Feldherrnhalle

le fronton du théâtre national de Bavière (le bas est monopolisé par des engins de la fête)

Retour sur Marienplatz, 

 Le marché aux victuailles est très achalandé en produits locaux. Sur les marchés les prix des fruits et légumes sont souvent indiqués pour 100 gr, donc chers

les fromages font penser à ceux des Pays Bas

Le Deutsches Museum (Musée allemand des sciences et techniques) est situé sur une ile de l'Isar

 Le dernier carillon de 17 h

avant le retour au camping en métro et bus (même billet)

Munich – Sonthofen

Le mémorial de Dachau est situé à une vingtaine de Km au NO de Munich (parking forfait 5€ CC) sinon le site est gratuit (audio guide français 4.50€)

Bouleversante et indispensable pour la mémoire, ce site nous plonge dans l’insupportable réalité du premier camp de concentration d’Allemagne ouvert en mars 1933 sur l’ordre d’Hitler. 

Il a ensuite servi de modèle d’organisation pour les suivants. Il a servi d’abord aux opposants politiques allemands avant de recevoir des dizaines de milliers de déportés juifs de diverses nationalités,

A proximité se dressent les fours crématoires, au centre de la cour le mémorial, à l’entrée le bunker ou prisons  

43000 personnes y ont péri.  

Y ont été élevés, un mémorial juif, une chapelle catholique, une église protestante moderne,  une chapelle orthodoxe...

Un repas saucisses-frites à la cafétéria, un peu d’autoroute gratuite jusqu’à Sonthofen pour la nuit. Petite randonnée jusqu’à la caserne qui domine le village en fin de journée.

L'Ordensburg Sonthofen est l'un des Ordensburg construit pendant le troisième Reich comme centre de formation pour les futurs dirigeants du parti. C'est l'une des plus grandes reliques architecturales du nazisme. La superficie des bâtiments est de 50 000 m2

La Generaloberst-Beck-Kaserne a accueilli des écoles de la Bundeswehr, la police militaire et le service du personnel.  Aujourd'hui, la forteresse est protégée en tant que site historique 

Sonthofen - Füssen

Retour sur la Route allemande des Alpes, un aller/retour jusqu’à Oberstdorf (843M alt) localité la plus méridionale d’Allemagne. Il se dit qu’elle est la plus grande zone piétonne du monde, c’est le point de départ de nombreuses randonnées des sommets alentour dont le Nebelhorn et le Fellhorn

La montée de la Jochstrasse offre de belles vues sur les crêtes des Alpes de l’Allgäu. Le belvédère du Kanzel, un peu avant le sommet, permet une vue d’ensemble sur la vallée de l’Ostrach et ses montagnes.

Repas sur le grand parking du col à Oberjoch avant descente et route vers Füssen objectif du jour. 

Beaucoup de pâturages, de vaches dans le secteur 

 mais aussi de vente en libre service de potimarrons, courges de toutes variétés

Installés à l'aire CC  n° 1 , nous partons à pied pour une visite du beau village de Füssen:  maisons peintes,

églises dont une baroque, 

château, musée…

Le "haut-Château" de Füssen est l'ancienne résidence d’été des princes-évêques d' Augbourg . Il offre une vue imprenable sur la ville.

Il dispose de façades somptueusement décorées de peintures murales en trompe-l’œil.   

 L'église baroque

et petit resto italien pizza/salade pour clore la journée . Nuit à l’aire Füssen Mobil

Füssen

Aujourd'hui, Château de Louis II de Bavière N°1 (il y en a 4 en tout): Neuschwanstein (17.50€ + 2.50€ audio guide en Français) Partis en bus de l’aire CC (changement à Füssen) compter 20 à 30 mm de bus,  plus compter 30 à 45 mm de montée à pied, assez raide jusqu’à l’entrée du château.

Lors de la montée on peut voir le château que nous visiterons demain et un village  en bord de lac à proximité de Füssen

En avance, nous commençons par la montée du belvédère Pont Marie (Marienbrücke) (15 mn). De là, vue imprenable sur le château dans son ensemble,

il surplombe une gorge encaissée. Il se détache sur un superbe ciel bleu ce matin. Quelle chance !

La passerelle est bondée de touristes, pour la photo traditionnelle, il faut écarter un peu les bras

Beaucoup d'asiatiques, ils faut attendre!!

Après le pique nique, nous entrons dans la cour et attendons notre tour (le N° s’affiche comme au supermarché !!!). Pour patienter voici un peu d'histoire sur ce château.

 Édifié au XIXe siècle sur ordre du roi Louis II de Bavière, le château de Neuschwanstein,  est  certainement le château le plus célèbre d'Allemagne. Le "nouveau rocher du cygne" (traduction de Neuschwanstein) est visité chaque année par plus d'un million de touristes. Il est également considéré comme l'un des plus beaux du monde.

Le roi, réputé peu sociable, l'a fait construire sur un éperon rocheux, comme un refuge, pour s'éloigner des foules, mais il ne connut jamais l'ouvrage terminé. En effet, il fut ouvert au public en 1886, quelques semaines après sa mort. Imaginé dans un style féérique, ce nouveau château fait face à celui dans lequel le roi grandit, le château de son père, appelé Hohenschwangau. 

Notre numéro s'affiche enfin, c'est à nous d'accéder à l’intérieur, admirer la salle du trône (pièce maitresse), la grotte, chambre à coucher…

(Photos interdites à l’intérieur, ci-dessous série de photos à partir d'un film présenté, d'internet) cliquer pour faire défiler les photos

cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos
cliquer pour faire défiler les photos

cliquer pour faire défiler les photos

Vue sur le second château (visite prévue demain) depuis un balcon

sur la passerelle et la gorge

Un deuxième tour au belvédère avant la descente,

prendre le bus pour douches, petite lessive…(c'est presque comme au camping)

Füssen – Garmisch Partenkirchen

Au programme, le Château de L. De Bavière N°2 Hohenschwangau : (23€ + 2.50 audio guide Français)

Toujours garés même aire CC, départ matinal en bus pour la visite du château prévue à 9h. Là aussi il faut marcher 15 mn à pied par côté nord ou 30 mm par la forêt,

En fait ce château se trouve juste en contrebas du château de Neuschwanstein. C’est le plus vieux des deux , il date du 12ème siècle, il était connu au départ sous le nom de « château de Schwanstein ».

Le château Hohenschwangau est en fait celui où le roi Louis II de Bavière vécut durant son enfance.    C’est ici que commence en fait l’histoire de la construction de Neuschwanstein.

 L’intérieur est sublime, des fresques murales sur tous les murs relatent les batailles et l’histoire de cet ancien château fort.  Le mobilier s’intègre parfaitement dans le style chevaleresque.

Et toujours photos interdites à l'intérieur.

(Photos interdites à l’intérieur, ci-dessous série de photos à partir d'internet) cliquer pour faire défiler les photos
(Photos interdites à l’intérieur, ci-dessous série de photos à partir d'internet) cliquer pour faire défiler les photos
(Photos interdites à l’intérieur, ci-dessous série de photos à partir d'internet) cliquer pour faire défiler les photos

(Photos interdites à l’intérieur, ci-dessous série de photos à partir d'internet) cliquer pour faire défiler les photos

 Après la visite retour par la la forêt côté lac,

d’où l'on a une belle vue d'ensemble

Bon à savoir, il est possible de visiter ces 2 châteaux dans la même journée ou comme nous,  passer la nuit à  Füssen , que nous quittons après le repas.

Pour changer des châteaux, c'est à Église de Wies, érigée au 18 ème siècle et classée au patrimoine mondial Unesco, que nous poursuivons nos découvertes.

Elle est l’expression parfaite du rococo bavarois, exubérant et coloré

à la décoration somptueuse contrairement à la sobriété extérieure.

Elle se dresse au milieu d'un paysage de forêts, de prairies, un écrin de verdure

Oberammergau : cette ville d’artisans sculpteurs sur bois est parsemée de chalets

et de superbes maisons historiques (18 ème) aux façades peintes. et fleuries

Elle doit sa renommée aux représentations du mystère de la passion qui s’y déroulent tous les 10 ans.

 

Nous étions en manque de châteaux, voilà le n°3 : Celui de Linderhof (parking forfait CC 4.50€, château 10€) et ses jardins gratuits. Les jardins du Linderhof sont une pièce maîtresse du site.

Nous commençons par grimper par le côté Nord. L'architecte paysagiste, qui dirigea l'aménagement du parc, a tiré parti des pentes du vallon pour installer les bassins

cascades et jardins en terrasses

selon le modèle des villas italiennes.

Puis nous montons à la rotonde du Temple de Vénus,

qui ferme la perspective principale au dessus du grand bassin

Les parterres latéraux se rattachent au modèle du jardin à la Française, 

un ensemble magnifique dans ce paysage alpestre. Le parc s'étend sur plusieurs hectares.

La grotte de Vénus est fermée pour travaux de rénovation.

 Le pavillon marocain, bâtiment en bois, acquis à l'Exposition universelle de Paris en 1878, a été réaménagé à l'intérieur à la demande de Louis II.

Nuit à Garmisch-Partenkirchen, à l’aire CC Camp AM Wank vue sur les sommets des Alpes.

 Garmisch Partenkirchen

Passage à l'office pour paiement d'une 2ème journée plus infos sur le Zugspitze, ticket bus offert pour la ville ou  le parking Eibsee, point de départ train ou téléphérique du Zugspitze. Juste en face l'Office , achat des billets (68€) pour le Zugspitze ou Mont Blanc allemand. Ce billet permet de mixer toutes les possibilités de trains et téléphérique

Afin d'éviter le cumul de péage de parking, (en n'étant pas sur de trouver de la place !!)  décision prise de  partir depuis l'aire, en bus puis train, 

avec changement de train, pour en prendre un avec crémaillère.

" Que la montagne est belle !"

Les vues sur le camaïeu turquoise des iles du lac Eibsee sont superbes.

Le train à crémaillère s'arrête au Zugspitzplatt,

au niveau du glacier... bien maigre . 

Une petite chapelle ainsi qu'un Biergarten agrémentent cet endroit splendide.

Le téléphérique "Gletscherbahn" monte les visiteurs jusqu'au sommet.

Nous profitons de ce niveau pour admirer les vues sur les rares glaciers restants,

 de prendre un repas saucisses/frites

partagé avec les choucas habitués aux touristes !

avant de poursuivre l'ascension pour les 350 m restants

beaucoup trop de monde sur le sentier très raide et caillouteux !!

Nous choisissons le télécabine

Point culminant de l’Allemagne, la Zugspitze  offre un point de vue spectaculaire du haut de ses 2 962 mètres d’altitude.

Depuis la station d’arrivée, creusée dans la roche avec ses fenêtres panoramiques en verre, on peut admirer un panorama extraordinaire sur environ 400 sommets alpins répartis dans quatre pays l'Autriche, l'Allemagne vers Munich, la Suisse avec le Pic de Bernina et l'Italie avec les Dolomites.

Un passage bref en Autriche !!!

La plateforme d’observation donne également la chair de poule.

Une impression de flotter au-dessus de l’abîme sur une passerelle en acier,

de voler avec les choucas.

Depuis les hauteurs, on jouit d’une vue imprenable sur les géants des Alpes et les vallées sauvages ...

L'accès au sommet complet se fait par une via ferrata impressionnante.

Après une petite hésitation,

nous nous lançons, le principal problème est de croiser, mais ouf la croix est là !

Pas facile la descente, un peu de stress vu le nombre d'escaladeurs,

n'est ce pas notre sympathique compagnon Argentin !!    Contents d'avoir pu atteindre la croix emblématique, cette aventure grisante entre ciel et terre restera inoubliable, tout de même surpris du libre accès à ce sommet.

Retour en téléphérique en 10 mn jusqu'à Eibsee, passage à nouveau sur les iles turquoises du lac,

puis en train avec un paysage verdoyant parsemés de petites cabanes.

C'est les yeux remplis d'images de cette très belle journée que nous revenons à pied à l'aire CC en passant par la vieille ville de Garmisch Partenkirchen ,

 chapelle et maisons peintes.

 

Garmisch Partenkirchen – Mittenwald

Première étape du jour : Ettal et son abbaye bénédictine monumentale, On ne voit qu'elle lorsqu'on arrive au village situé dans une belle vallée entre Garmisch-Partenkirchen et Oberammergau , à 900 mètres de haut.  Une fois sur place on se sent tout petit.

 L'extérieur se distingue par ses paysages magnifiques, encadrée dans le style de la fin du baroque-rococo.

Ce monastère construit en 1330 par l'empereur Louis de Bavière, est une destination touristique et un lieu de pèlerinage. La vénération d'une statue de la vierge expliquent les vastes dimensions et une belle réussite de l'art rococo.

L'église, caractéristique unique, de plan polygonal, à l'intérieur, l 'immense coupole montre le ciel idéalisée avec Jésus-Christ, la Vierge Marie et les Pères de l'Église.

La visite consiste à voir l’église et à arpenter la cour intérieure. Il n’est pas possible de visiter la brasserie, la fromagerie ou l’ancien couvent.

 Elle est l'une des plus belles d'Allemagne; La messe se prépare, c'est dimanche.

Murnau Am Staffelsee : Une surprise nous attend dans ce charmant village surtout connu pour avoir été le lieu de séjour des peintres Wassily Kandinsky et sa compagne Gabriele Münter qui y a vécu jusqu'à sa mort. Une famille en costume attire notre attention, puis un autre,  une grande fête bavaroise va commencer par un grand défilé au départ de l'église.

Nous courons à travers les rues pour les suivre,

les précéder , toutes les générations sont représentées,

les spectateurs ont la tenue bavaroise également

Nous les suivons jusqu'à leur arrivée dans une grande salle ou le spectacle continue, nous supposons autour d'un  repas et d'une bonne bière..

Un hasard complet et une rencontre sympathique avec Mélanie, une roumaine allemande  

C'est vers Mittenwald que nous poursuivons la route des Alpes Allemande, garés à l'aire CC Bahnofsplatz tout près du village.

Au passage, l'impressionnant  tremplin de saut à ski de Garmisch-Partenkirchen.

Petite ville médiévale entourée de montagnes, Mittenwald est toute proche de la frontière autrichienne. Elle est très agréable à visiter avec ses maisons peintes de grandes fresques aux thèmes divers comme il est courant d'en voir dans la région

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul et ses illustrations sur la façade et la tour du clocher, ce qui est plus rare.

A  l'intérieur j'ai ma place réservée !!

Mittenwald vaut le détour pour s’offrir une balade dans un village bavarois typique.

Il s’agit d’une expression artistique de peintures sur les murs extérieurs des maisons qui affichent des ornements représentant en général des scènes religieuses ou du quotidien, des violons sur les devantures...

Cette ville est également connue pour sa lutherie, il s'y trouve un musée du violon. 

Les façades ornées sont élaborées sur le crépis calcaire frais (donc en profondeur) les permettant de durer plus longtemps. Plus récemment, il a été utilisé des techniques de peinture à sec.  

sans oublier les balcons fleuris...

Mittenwald est pour nous l’un des plus beaux villages de Bavière, avec une richesse incroyable de patrimoine culturel, architectural et artistique malgré sa petite taille.

 Mittenwald - Prien

C'est par la route panoramique de Wallgau-Vorderiss (10€ CC pour 13 km) que nous poursuivons, elle longe ou traverse le lac Stausse, Tegernsee

A Prien, garés à l'aire CC  prés de l'OT et de l'église, nous sommes à 2 km à pied de l’embarcadère Prien-Stock pour la visite du château Herrenchiemsee (N°4) situé sur l'ile Herreninsel

Son arbre "de Mai",  présent dans tous les villages

Départ toutes les ½ h pour les bateaux , 11.60€ (en cash) traversée 15 minutes, visite du château (10€ ) incluant le musée. C'est le 4ème château de Louis II de Bavière

Nous commençons par la visite musée , situé dans douze pièces au rez-de-chaussée de l'aile sud.

On y découvre des informations intéressantes sur les étapes de sa vie.

Sur la « Herreninsel » (ou l’île aux hommes), le roi Louis II s’est fait construire un deuxième Versailles à partir de 1878. Le château de Herrenchiemsee est le dernier et le plus somptueux chantier du roi des contes de fées.

Le château est accessible depuis l’embarcadère, soit après une marche d’environ 20 minutes ou, comme le roi et ses invités autrefois, en calèche.

 Louis II un grand admirateur du Roi-Soleil Louis XIV, voulait, avec ce château , reproduire celui de Versailles et dresser un monument en l’honneur de la royauté absolutiste.

Exactement comme les autres châteaux de Louis II, celui ci ne devait pas servir de siège du gouvernement et aucune cour n’était censée y vivre.

Il a été conçu comme une résidence purement privée du roi  qui voulait s'y retirer de la vie publique et ne se laissait servir que par quelques membres du personnel lors de ses séjours dans ses châteaux féériques. 

Le hasard les nouveaux propriétaires sont là !

Le parc est tout aussi impressionnant avec ses jeux d’eau grandioses, Versailles a là aussi servi de modèle. Les travaux ont commencé en 1882, quatre ans après la pose de la première pierre. Ils ont cependant été abandonnés avant l'achèvement du parc suite au décès de Louis en 1886.

 Petite astuce : le billet bateau permet de compléter la visite du château par une promenade sur l'ile voisine.

L'ile aux dames

Nous reprenons le bateau pour une promenade sur la pittoresque Fraueninsel (ou l'Ile aux dames), 

L’île est un petit joyau avec des ruelles étroites, passant devant des maisons de pêcheurs et d'artistes romantiques. En outre, la « Fraueninsel » accueille le couvent Frauenwörth de 1200 ans.

Retour du port à pied, il y a aussi un petit train

  en passant par les églises,

L'aire est en limite de la campagne

 et la soirée en compagnie des vaches.

 Prien – Schönau a Königsee

Objectif du jour Berchtesgaden par Grassau puis, au départ de Obersalzberg, la « Rossfeldpanoramastrasse » route panoramique (9€ CC 17 km) et ses nombreux parkings prévus pour photos, pique nique...par endroit 24% en montée ou descente

Construite en 1937 et 1940 la route du Rossfeld (à faire plutôt dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) suit en partie la frontière autrichienne

Elle offre de beaux panoramas sur le Dachstein et ses petits glaciers, le Hoher Göll, le Kehlstein…Berchtesgaden et Salzbourg. Au col petite randonnée pour vues à 360° et repas 

Voyons nous le Mont Aiguille ?

Obersalzberg et le nid d'Aigle (Kehlsteinhaus) (30.80€)  et 5€ de parking (forfait) . C’est ainsi que se nomme un chalet construit en 1937, à quelques kilomètres du Berghof, la résidence estivale d’Hitler où se retrouvaient les hauts dignitaires nazis. Le Kelhsteinhaus fut réalisé au prix de travaux colossaux, compte tenu de la localisation sur un piton rocheux, Hitler l’aurait choisi car on pouvait admirer depuis le point de vue d’un côté Salzbourg et de l’autre Munich, au loin.

Le nid de l'Aigle, Kehlsteinhaus, est accessible uniquement en navette bus (compter 15 à 20 m). Il emprunte une impressionnante petite route, ouverte à la mine dans l’éperon rocheux du Kehlstein. 

A l’arrivée, c’est par un tunnel et un ascenseur que s’effectuent les derniers 100 m de montée.

Au sommet le bâtiment surnommé Nid d’Aigle offert à Hitler en cadeau pour son 50 ème anniversaire par le parti ouvrier allemand national-socialiste, devait tenir lieu de salon de thé pour recevoir les hôtes de marque. Il abrite aujourd’hui un restaurant.  

Un peu plus haut sur la crête, le panorama se déploie à 360° à plus de 1800 m sur les sommets environnants.

en soirée  petit resto au bord du superbe lac de Königsee à 300 m de l'aire

Nuit à l'aire CC de Königsee/Schönau

 Schönau a Königsee - Augsburg

Un tour dans la ville de Berchtesgaden, célèbre station alpine dans une encoche de territoire entourée par l’Autriche. Des maisons à fresques, des villas Belle Époque mais surtout la Schlossplatz (place du Château).

Cette place triangulaire est le cœur de la ville. L'ancien grenier à blé, la galerie à arcades du 16 ème , le château royal,

l’église St Pierre et St Jean sont les principaux attraits de cette ville. 

Nous repartons Cap à l'Ouest, un village et son église à bulbe sur notre passage...

Arrivés au terme de la route allemande des Alpes, retour progressif en direction de Munich que nous évitons cette fois, les derniers préparatifs de l’Octoberfest doivent battre leur plein.

 Repas pris au bord du lac à Seelruck

Une halte à Augsburg, grande ville également, garés pour la nuit à l’aire CC au bord de la rivière  à 30/40 mn à pied du centre historique de la ville à savoir la Rathausplatz (place de la Mairie) vaste bâtiment renaissance.

Nous y arrivons après avoir traversé le marché. Le fronton orné de la pomme de pin symbole de la ville est encadré de 2 tours à bulbe. Tout est fermé à l’heure ou nous arrivons et devons faire avec le plan du guide Michelin, c’est déjà bien

A gauche se trouve la tour Perlach, tour de guet romane, la Fuggerei maison ocre, le Palais Schaezler, l’église St Anna est elle aussi fermée. Retour à l’aire un peu déçu d’Augsburg, mais à quelques mètres  s'y trouve le restaurant Abacco’s Steakhouse. Comme son nom l’indique, spécialités de viandes (Argentine pour nous) , différents poids de viande…  Nous conseillons, bonne cuisine pour tarifs corrects, de quoi nous réconcilier avec cette ville.

Augsburg – Burg Hohenzollern

C’est par Ulm , région du Bade-Wurtenberg que nous continuons notre retour. Passage devant une église évangélique,

puis une autre, une alarme danger sur nos téléphones nous inquiète, mais ouf c’est un test

L'église principale d'Ulm (Ulmer Münster), n’est pas la cathédrale au point de vue canonique, C’est aujourd'hui l'église protestante  la plus grande d’Allemagne . Lors de son achèvement elle fut la troisième plus haute structure du monde. Elle est d’architecture gothique et fut construite par la ville impériale libre au XIVe siècle. On l'appelle ainsi à cause de sa taille et de la hauteur de sa flèche , qui est le plus haut de toutes les églises du monde : 161 m.

D'abord église catholique, elle fait aujourd'hui partie des bâtiments de l’église protestante luthérienne en Wurtemberg.  Les détails architecturaux d’Ulm Münster sont vraiment impressionnants. En explorant l’extérieur, nous admirons les sculptures qui ornent la façade 

 A l’intérieur nous découvrons  des voûtes spectaculaires, des vitraux ornés et une atmosphère sereine qui invite à la contemplation et à l’émerveillement.

Devant le chœur finement conçu, un splendide ensemble de 89 stalles en bois finement sculptées : personnages appartenant à l’histoire chrétienne , hommes à gauche, femmes à droite. Les sculptures les plus expressives ornent les pupitres et un autel magnifiquement décoré.

Un petit café pris sur la place lors d’une exposition Europe, un tour dans la vieille ville d’Ulm avant de reprendre la route.

Situé à près de 900 m d'altitude, le château d’Hohenzollern (22€ + 3€ navette, possibilité à pied) surgi d’un site ***. Seul sur sa colline  il domine le Jura souabe, il est hérissé de tours, créneaux....et se voit de loin

C’est la résidence ancestrale de la famille royale prussienne et des princes de Hohenzollern. Le château de Hohenzollern témoigne de plusieurs siècles d’histoire allemande. Ses origines remontent au XIe siècle, lorsque la première forteresse a été construite sur ce site. 

 Au fil des années, le château a subi plusieurs transformations et extensions, mélangeant de manière impressionnante les styles architecturaux médiévaux et Renaissance.

À notre arrivée, nous sommes accueillis par les imposantes tours

et les murailles fortifiées du château.

 A l’intérieur, c'est l'opulence, des salles ornées, de splendides chapelles et des pièces magnifiquement décorées mettent en valeur l’historique, des œuvres d’art et des trésors familiaux. Le musée du château offre des perspectives fascinantes sur la dynastie des Hohenzollern, l’une des familles royales les plus influentes d’Allemagne. 

Le château offre des vues à couper le souffle sur les paysages environnants,  

notamment des collines verdoyantes, des forêts luxuriantes et des villages pittoresques. Retour en navette, échanges avec nos voisins CC de l’Aveyron, nuit au parking (emplacements CC)

 Burg Hohenzollern - Triberg

Sur conseils de nos voisins aveyronnais, nous changeons de programme pour aller à Tübingen ou se déroule le grand marché annuel Provençal. Connue pour son université, l'une des plus vieille d'Allemagne, au bord du Neckar, Tübingen est à 40 km au sud de Stuttgart

Passé le tunnel réservé aux piétons et vélos, les façades colorées croulent sous les jardinières de fleurs Le vélo est partout, cela nous rappelle Amsterdam

On ne se lasse pas de ces villes allemandes vertes où le vélo est incontournable.  

Nous nous perdons dans le dédale de ruelles pavées avant d'arriver sur la Marktplatz occupée par le marché, par la fontaine de Neptune.

L’Hôtel de Ville est la plus jolie maison du Marktplatz. Ses origines remontent au XVe siècle, mais l’admirable façade date du XIXe siècle seulement. 

Ses fresques comportent des figures allégoriques et les têtes des personnages les plus importants de la ville. 

partons voir...

En face du bâtiment trône la fontaine de Neptune. Le dieu de la mer les regarde de son œil terrible, en compagnie de 4 nymphes figurant les quatre saisons. Maisons à colombages ruelles en pente comme la Markstrasse, le Schloss (château) 

Pas de regret pour les détours pour Tübingen 

encore moins pour Schiltach, autre belle découverte,  petite ville nichée au confluent de 2 rivières. A noter son aire gratuite au bord de la rivière, coin reposant avant de parcourir les ruelles,

Avec moins de 4 000 habitants, Schiltach est un petit bourg du Bade Wurtemberg, il est entouré de collines boisées. 

Après la cérémonie de rentrée à l'école dans l'église évangélique, direction les ruelles en pente,

Le cadre est bucolique, toutes les maisons sont traditionnelles, à colombages datant du XVIIème et XVIIIème siècle, un village parfait esthétiquement parlant. Les maisons ont été construites par les tanneurs du village.

C'est un pur plaisir pour les yeux, chaque maison affiche sa date d’édification et même le métier du premier occupant. Elles sont bleues, rouges, vertes, marrons, avec des volets en bois toujours parfaitement accordés.

Le bâtiment de la mairie est pour le moins surprenant, de par sa forme architecturale avec son pignon à échelons, tout comme sa façade avec des fresques peintes qui retracent l’histoire du village. 

un mariage est en cours à la mairie,

Tout autour de la place les ruelles sont très pentues.

  un vrai coup de cœur pour ce village, nous avons adoré, à refaire

Nous quittons à regret, reprenons la route, traversons un autre village décoré.

Triberg est célèbre pour sa cité horlogère, ses pendules à coucou sculptées. Nous avions également déjà visité, mais refaisons  la promenade des cascades (8€ avec le musée),

Elle longe les chutes de la Gutach qui tombent de 163 m dans un décor de verdure et d'arbres immenses. La non moins célèbre « House of 1000 clocks » est toujours là !

Nuit à l'aire CC en plein centre en face de la mairie .

 Triberg – Belfort

Proche de Triberg, un arrêt pour revoir le plus grand coucou du monde, la photo suffira, avec ses 15 m de hauteur il est dans le Guinness des records

C'est garés sur la place de l'église Johanneskirche, proche du centre historique de Friburg im Breisgau que nous partons à la découverte de cette ville. Dotée d’une sublime couronne verte, elle jouit d’un précieux passé historique qu’elle reflète à travers ses maisons à pignons, ses ruelles pavées et surtout son architecture médiévale.

Fribourg comporte deux portes qui ont été préservées depuis l’époque médiévale. La Martinstor (porte de Martin), construite en 1202, est située sur la Kaiser-Joseph-Straße, une rue commerçante qui traverse la vieille ville de Fribourg. En la franchissant, voir la plaque commémorative dédiée aux trois femmes accusées de sorcellerie et brûlées en 1599. 

Fribourg dispose simultanément de plusieurs mairies. A gauche de l'ancien hôtel de ville (Altes Rathaus) peint en rouge vif, le Neues Rathaus est composé de 2 maisons bourgeoises du 16 ème, C'est samedi et plusieurs mariages y ont lieu.  (dont une arrivée originale pour l'un d'eux)   L'OT est à côté pour plan de la ville. 

La flamboyante cathédrale Notre-Dame est le monument le plus caractéristique de la ville, impressionnant par sa taille et son architecture gothique. Comptant parmi les rares structures ayant survécu aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale, l’édifice a été construit entre le XIIIe et le XIVe siècle. L’élément le plus saisissant est le clocher gothique, qui culmine à 116 mètres.

Pour 5 €, nous gravissons l’escalier de 400 marches qui mène à la terrasse d’observation afin d’admirer le panorama sur Fribourg.  

Située au-dessus du marché central, elle charme par ses éblouissantes fenêtres kaléidoscopiques qui comportent de jolis vitraux richement décorés avec des gravures originales ! Ses nefs sont un pur régal visuel. Son beffroi, l’un des plus grands d’Allemagne, est constitué de plusieurs cloches. Il est midi, nous y avons droit...

Sur la place juste en face de la cathédrale se trouve des bâtiments chargés d’histoire, tel  le Historische Kaufhaus (Maison des marchands) du 16ème siècle. La façade crépi de rouge, ses guérites placées aux angles, ses tuiles vernissées.. sa galerie à arcades attire l’œil  

La Schwabentor (porte souabe), du milieu du XIIIe siècle, se trouve à environ 500 mètres à l’est de la Martinstor.

Cette porte en grès abrite le musée Zinnfigurenklause (tour municipale), qui présente entre autre des milliers de figurines en étain fabriquées à la main.  

 

Retour en France pour la soirée, la boucle est bouclée à Mulheim pour la frontière puis Belfort pour la nuit, proche du Lion (aire gratuite parking de l'Epide)

Un tour à la forteresse par la Porte de Brisach

Son emblématique lion de Bartholdi est un monument commémoratif au pied de la falaise de la citadelle  (construit en 1875/1880  11 m de haut  22 m de long),

Il a mangé et pose pour la photo !!

 

 Belfort - Drôme

Services effectués, direction le sud , un arrêt à Baume-les-Dames, son abbaye... 

repas de midi à Arbois et son vin, un arrêt en banlieue lyonnaise en famille …

A la maison en soirée après 3140 km, et comme les autres voyages pas comptés les Km à pied, quelques Km en train, bus, téléphérique.... aussi

La photo ci-dessus est un montage de quelques unes des enseignes découvertes lors de notre parcours.  Cliquer sur la photo pour agrandir

La photo ci-dessus est un montage de quelques unes des enseignes découvertes lors de notre parcours. Cliquer sur la photo pour agrandir

Remerciements :

  • Pour les conseils et informations d’amis ayant déjà visité ces régions,

  • Pour les conseils de nos amis allemands

  • Les documentations des OT, des récits, du hasard aussi, ont aidé et complété la préparation de ce circuit.

  • Le guide Vert Michelin Allemagne du Sud Bavière

Merci à tous

Synthèse et Conseils

Vous l’avez peut être compris, tout est beau là bas. La belle météo que nous avons eu durant la totalité de ce circuit a fait que nous avons adoré ce voyage, apprécié les paysages, le patrimoine…d'autant plus qu'il est facile de combiner la visite d'un château, d'un village avec un après midi à la plage au bord d’un lac.

Plus de 20 lacs de montagne, châteaux, palais de contes de fées et plus de 60 lieux, ravins, vallées, plusieurs centaines de sommets et alpages ensoleillés parcourent la route alpine allemande.

Bien sur que la croix du Zugspitze « Mont Blanc Allemand » restera un grand souvenir

Toutefois, il est bon de savoir que ce pays a des réglementations ou usages plus stricts ou différents de chez nous. Nous vous indiquons les principaux ci-dessous si vous souhaitez vous aussi préparer un merveilleux périple en Bavière en CC.

  • Vous trouverez dans ce pays de nombreuses aires de stationnement et des zones aménagées au cœur de la nature un peu partout. Savoir que les parkings et les aires sont très réglementés et presque tous payants   (Pour les services, en général selon consommation pour eau et courant), pas mal de parking en zone bleue

  • S’organiser pour ne pas cumuler les péages de parking pour les visites, repas, nuits…

  • Prévoir beaucoup de monnaie pour les parkings et les aires (très peu acceptent les billets et CB)

  • Règlements du quotidien : courses, entrées, restaurants souvent en cash également

  • Restaurants : les allemands mangent tôt le soir, à partir de 18h (quelques fois complets à 19h)

  • Les autoroutes sont gratuites pour les voitures et CC

  • L’essence ou gasoil un peu moins cher en Allemagne (en septembre 2023)

  • Routes : attention aux limitations de vitesses, radars fréquents et différents

  • Nombreuses voies de vélos le long des routes, en ville...

  • Nous avons rencontré peu de français dans le sud de l’Allemagne mais nous avons toujours été très bien accueilli et renseigné en anglais

Gastronomie :  :3NbL83FQgk7MqQ

Depuis la France, la cuisine allemande n’est pas toujours perçue  comme gastronomique ou raffinée. La cuisine de Bavière est plutôt roborative.

En voici quelques spécialités :

De la saucisse, des bretzels et de la bière au petit déjeuner : cela ne se fait qu'en Bavière. Et il ne faut pas manquer d'y ajouter de la moutarde douce. Traditionnellement, les Bavarois mangent leur saucisse blanche sans couteau ni fourchette.

 

Les Bretzel, symbole de la cuisine allemande

 

Diverses charcuteries , fromages...

 

 

 

 

 

Les Knödels ou boulettes de pain, de pomme de terre, de semoule, légumes...

Le Schweinshaxe (ou Jarret de porc) est un plat emblématique de la région de Bavière . Son nom diffère parfois et on le retrouve également sous le nom de Sauhax ou Schweinshaxn.

Le Schweinebraten (porc rôti) avec boulette de pomme de terre et choux rouge

 

Le Schweinshaxe (le 1/2 jarret de porc) avec boulette de pomme de terre et choucroute

 

 

Les Spätzle ou Käsespätzle : pâtes du Sud de l'Allemagne

 

Le pain allemand et les fameux Brötchen aux graines de tournesol, de sésame ou de pavot, à la farine de seigle ou de blé complet

 

 

Desserts: beaucoup de patisseries dont le Schwarzwälder Kirschtorte (célèbre gâteau forêt noire)

et bien sur les glaces (à toutes heures)

 

 

 

 

Boissons : La bière de Bavière est très appréciée des visiteurs du monde entier : la Bavière possède en effet la plus importante densité de brasseries au monde. En outre, on y trouve les plus anciennes traces d’activité de brasserie en Allemagne. Le duc Guillaume IV édicta en 1516 la fameuse loi de pureté, selon laquelle aucun autre ingrédient ne pouvait être utilisé pour le brassage de la bière de Bavière que l’eau, le houblon et l’orge.

:15789910.gif:

 

Le Riesling et les nombreux autres vins blancs

Le Schnaps pour digérer tout cela !!

Allemagne Aires CC, Camping, Parking, bivouacs… ATTENTION paiement en espèces (pièces) presque dans tous les endroits !! prévoir un petit bocal :D :D

Ville

Adresse Observations

Tarif/Jour

Montbéliard 25 France

Aire CC entre le Doubs et le canal Rhin Rhône au Parking de la Rose Impasse de la Presqu'île Douches WC à la capitainerie

Gratuit

Sankt Blasien Allemagne

18 Fürstabt-Gerbert-Straße Parking avec quelques places pour CC en centre ville

12,00 € en pièces

Mainau Allemagne

Konstanz - 1 Mainaustraße grand parking en entrée de l'île

6 ou 12 € maxi

Friedrichshaten Allemagne

Wohnmobilstellplatz Lindauer Straße en face de l'auberge de jeunesse Plus parking que Aire CC (services)

13,20 € en pièces

Wangen im Allgäu Allemagne

Wohnmobilstellplatz Wangen im Allgäu Aire CC à coté du stade, Emplacement neuf, moderne et spacieux

15,00 €

Ottobeuren Brüchlin Allemagne

Parking à proximité restaurant

Gratuit

Munich Allemagne

Campingplatz München Thalkirchen 15mn du métro direct, proche de la ville (30 minutes pour centre) et calme (douche, eau chaude, Wifi, courant, payants)

36,70€ /j 2 pers (douche 2.10)

Sonthofen Allemagne

Aire CC Parking seulement Ombragé

6,50 € en pièces

Füssen Allemagne

Wohnmobilplatz Sportstudio 4 Abt-Hafner-Straße Aire CC n° 1, eau, WC,  ticket bus village et châteaux gratuits (1/jour/personne), douche (0.50€) , lavabos avec eau chaude, accueil sympa compris

22,00 € en espèces

Garmisch Partenkirchen Allemagne

2 Wankbahnstraße Aire CC en terrasse Camp AM Wank Douches 1 €, tickets bus gratuits,toilettes, services. La sécurité passe le soir vers 20h/ 21 h pour vérifier les paiements et demander une régularisation à faire le lendemain à l'office ouvert en journée  au cas ou.

23,00 €

+3€ taxe séjour Douche 1€

Mittenwald Allemagne

40 Albert-Schott-Straße à coté de la gare, centre-ville accessible à pied. Electricité comprise

15,00 € espèces

Prien am Chiemsee Allemagne

Beilhackstrasse 11 Aire bord ville et campagne , places ombragées et à coté du centre ville

15,00 € espèces

Schönau am Königsee Allemagne

81 Königsseer Fußweg Schönau am Königssee, Lac Königssee à 5 minutes à pied  

20,00 € en pièces possible changer  billets

Augsburg Allemagne

12 Holzbachstraße, Vieille ville à 15-20 minutes à pied , bon resto à coté

10,00 € en pièces

Bisingen Hohenzoller Allemagne

Bisingen Hohenzoller Parking public P1 du château WC,Toilettes

Gratuit

Triberg im Schwarzwald Allemagne

Triberg im Schwarzwald - 58 Hauptstraße Parking on peut passer la nuit, bien placé, calme mais l'environnement n'est pas terrible. Pas de service

12,00 €

de 20h à 7h

Belfort France

2 Avenue de la Miotte Aire CC très pratique pour visiter la ville , la citadelle et le lion

Gratuit/ avec services

 

 

 

Schiltach allemagne

Aire gratuite au bord de la rivière

Gratuit

Freiburg im Breisgau

1 Johanneskirche seulement parking pour visite ville

2.9€/h

       Circuit 3141 km

Diésel 273,9 l ----8,7 l/100 km

 

 

Allemagne du Sud : de la forêt Noire à la Bavière, par la route des Alpes
Partager cet article
Repost0